Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etats-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté (JAI)

par JAI 22 Décembre 2014, 09:33 USA Peine de mort 1944 Erreur judiciaire George Stinney

George Stinney exécuté à 14 ans par la justice étatsunienne
George Stinney exécuté à 14 ans par la justice étatsunienne
Etats-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

JAI

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de deux jeunes filles blanches.

70 ans après, l’émotion provoquée par l’exécution de la plus jeune personne condamnée à mort au XXe siècle aux États-Unis reste intacte. Le verdict rendu en 1944 vient d’être annulé après une bataille juridique inhabituelle menée par des avocats de Caroline-du-Sud. Ils ont fait défiler devant le tribunal, des témoins n'ayant pas été entendus lors du procès de l'adolescent, dont ses deux sœurs et son frère.



Que s’est-il passé ce 23 mars 1944 ?

Ce jour-là, deux fillettes, qui se promenaient à vélo, s’arrêtent devant la maison du jeune homme de 14 ans pour lui demander où elles pouvaient trouver des passiflores (un genre de plantes). Selon le témoignage d'Amie Ruffner, sœur du condamné, George Stinney répond par la négative et voit repartir Betty June Binnicker 11 ans, et Mary Emma Thames, 8 ans. Quelques heures plus tard, les fillettes sont portées disparues et retrouvées mortes un peu après. Elles auraient été battues à mort.

Un procès expéditif

Le lendemain de la découverte macabre, le jeune George Stinney est arrêté. Le surlendemain il est accusé d’homicide au premier degré. Le 24 avril suivant, après 10 minutes de délibération, un jury composé de douze hommes blancs condamne à mort l’adolescent noir. Aucun témoin n’a été appelé à la barre pendant les deux heures de procès.

George Stinney aurait été reconnu coupable sur la seule foi de ses aveux devant le shérif du comté de Clarendon, où se trouve Alcolu, petite ville papetière où l'adolescent vivait. Ni ses parents, ni son avocat n'étaient présents lorsqu'il aurait avoué avoir tué les deux fillettes à coups de crampon de rail. L’avocat qui défendait l’adolescent à l’époque s’était abstenu de citer des témoins qui pouvaient disculper Stinney. Il a également refusé de faire appel du verdict.

Une exécution qui a choqué le monde

À l’aube du 16 juin 1944, soit trois mois après le crime, George Stinney est exécuté devant quelques témoins qui raconteront la scène. En raison de sa petite taille (il mesurait 1,52 m et pesait 43 kg) , on se sert de la bible qu’il tenait en mains pour l’attacher correctement à la chaise électrique. Le masque trop grand qui devait couvrir son visage tombe pendant l'électrocution. Les témoins raconteront avoir vus le visage du jeune plier sous la douleur. Un nouveau procès devrait s’ouvrir dans les prochains mois pour tenter d’innocenter définitivement l’adolescent.

>> Lire aussi : États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf Africains-Américains

commentaires

Haut de page