Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françafrique et collaboration franco-russe. L'exemple de l'Antonov bloqué au Nigeria.

par Sam La Touch 21 Décembre 2014, 08:02 Articles de Sam La Touch Antonov France Nigeria Tchad Idriss Déby François Hollande

Françafrique et collaboration franco-russe. L'exemple de l'Antonov bloqué au Nigeria.

Alors que Paris refuse de livrer à Moscou les deux porte-hélicoptères bloqués à Saint-Nazaie commandés par les Russes (sur fond de guerre en Uktraine), l'affaire de l'Antonov russe bloqué sur le Tamac de l'aéroport de Kano au Nigeria en apprend beaucoup sur la coopération franco-russe en Afrique.

Pour mémoire, un avion russe a été bloqué pendant plusieurs jours sur l'aéroport de Kano par les autorités nigériannes avec une cargaison de matériel militaire français à son bord. Cette cargaison était constituée de deux hélicoptères d'attaque Gazelles et de nombreuses caisses de matériel militaire français et devait être acheminé initialement au Tchad à Ndjamena. L'Antonov n'aurait pu se poser pour cause d'embouteillage et aurait été détourné sur l'aéroport de Kano au Nigeria.

Des spéculations selon laquelle la France armait Boko Haram au travers du régime néocolonial tchadien ont été balayées d'un revers de main par les autorités françaises. Selon Paris, l'appareil participait à l'allégement de l'opération Sangaris en République centrafricaine. Il devait rapporter du matériel au Tchad. Interrogée par RFI, une source militaire française a précisé que l'avion n'a pas pu se poser à Ndjamena car « le terrain était bloqué par un Boeing 747 qui avait un problème technique ». Avant d’ajouter que pour éviter de tomber à court de carburant le commandant de bord de l'avion russe « a décidé de se dérouter vers Kano », décision a posteriori « peu judicieuse », a commenté cette même source.

Ce que l'on apprend avant tout dans cette affaire, c'est que l'armée française affrête très régulièrement des Antonov russes notamment ceux de la 224e brigade aérienne russe dont faisait partie l'avion qui s'est posé à Kano. Cette brigade est régulièrement utilisée par l'armée française. .

"C’est une pratique très courante, explique Alexandre Vautravers, chercheur associé au Centre genevois de politique de sécurité (GCSP). Il y a plusieurs compagnies de fret spécialisées dans ce domaine, la plupart sont russes. Pour tout ce qui pèse plus de 40 tonnes, vous êtes obligés de faire appel à ces compagnies." (France 24)

La coopération militaire franco-russe semble fonctionner au mieux en Afrique. Cette révélation sur ces livraisons d'armes françaises par gros porteur russe a considérablement embarrassé le Kremlin. Après avoir démenti en considérant comme fausse l'immatriculation de l'avion, les autorités de la Fédération de Russie ont déclaré ne pas connaître le contenu de la cargaison militaire française à bord.

commentaires

Haut de page