Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François Hollande, généreux envers les victimes de la Shoah, intraitable avec les descendants d’esclaves (Panamza)

par Hicham Hamza 12 Décembre 2014, 14:40 France François Hollande Esclavage Réparation Shoah SNCF

François Hollande, généreux envers les victimes de la Shoah, intraitable avec les descendants d’esclaves (Panamza)
François Hollande, généreux envers les victimes de la Shoah, intraitable avec les descendants d’esclaves

Panamza

Deux poids deux mesures. Paris s'engage à verser 60 millions de dollars aux victimes américaines de la Shoah qui furent transportées par la SNCF. En 2013, François Hollande avait catégoriquement rejeté toute forme de réparation financière envers les descendants des victimes de la traite négrière et de l'esclavage.

Le 05.12.2014 à 17h47

Le premier de ces messages, c'est l'impossible réparation.

Je sais qu'un certain nombre de voix depuis longtemps la réclame. Aimé Césaire répondait: 'ce qui a été, a été' et il a ajouté: 'il y aurait une note à payer, à acquitter et c’en serait fini? Non. Ce ne sera jamais réglé. L'histoire ne s'efface jamais'.

Le seul choix possible, le plus digne, le plus grand, le plus responsable, c'est celui de la mémoire, c'est la vigilance, c'est la transmission.

Depuis son arrivée au pouvoir, François Hollande est demeuré intransigeant sur la question, soulevée par le CRAN (Conseil représentatif des institutions noires) et notamment portée par les Etats anglophones des Caraïbes, de l'indemnisation -complexe et onéreuse- des victimes de l'esclavage et de la traite négrière.

Aujourd'hui, l'AFP annonce la conclusion d'un accord entre la France et les États-Unis (portant sur un versement d'environ 49 millions d'euros) pour contourner la menace d'une interdiction de tout contrat de la SNCF avec des entreprises américaines (en raison de son rôle opérationnel durant la seconde guerre mondiale).

Paris va verser 60 millions de dollars aux victimes américaines transportées par les trains de la SNCF vers les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale, selon les termes d’un accord passé avec Washington.

Selon les négociateurs, cet accord qui sera signé lundi, porte sur la création d’un fonds d’indemnisation doté par la France de 60 millions de dollars versés aux autorités américaines en faveur de « quelques milliers » de déportés non français et de leur famille, a précisé l’ambassadrice française aux Droits de l’homme, Patrizianna Sparacino-Thiellay lors d’une visio-conférence de presse.

Environ 3000 survivants, devenus Américains, vont ainsi recevoir 100 000 dollars chacun.

"L'humanité a une dette envers le peuple juif" et celle-ci "ne s'éteindra jamais", avait estimé -depuis Israël- un certain Nicolas Sarkozy.

HICHAM HAMZA

Haut de page