Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ISRAËL : Des rabbins ethiopiens dénoncent la discrimination raciale des gouvernements sionistes (Oumma.com)

par Oumma.com 20 Décembre 2014, 12:00 Israël Colonialisme Sionisme Racisme

ISRAËL : Des rabbins ethiopiens dénoncent la discrimination raciale des gouvernements sionistes (Oumma.com)
ISRAËL : Des rabbins ethiopiens dénoncent la discrimination raciale des gouvernements sionistes
Oumma.com

Les rabbins israéliens d’origine éthiopienne accusent le rabbinat israélien de discrimination raciale contre eux, « en dépit de tous les obstacles qu’ils ont dû surmonter pour transférer des dizaines de milliers de Juifs d’Éthiopie en Israël et pour préserver la foi juive en Ethiopie. »

Le quotidien israélien Yedioth Ahronoth a publié mercredi un rapport affirmant que les rabbins éthiopiens sont victimes de discrimination raciale en raison de la couleur de leur peau.

Selon le rapport, le rabbinat a réduit les pouvoirs des rabbins éthiopiens et les empêche d’accomplir les tâches les plus simples, y compris la tenue de cérémonies de mariage pour les Juifs éthiopiens.

Rabbi Abashat Yellao, qui vit à Netanya avec sa femme et ses sept enfants, a déclaré :. « J’étais un rabbin important en Éthiopie et j’y ai protégé les traditions juives malgré les pressions. J’ai convaincu de très nombreuses personnes de venir dans ce pays. Aujourd’hui, le rabbinat discrimine contre nous à cause de notre couleur de peau et nous prive de nos droits les plus fondamentaux ».

Dr Aviva Kaplan du Collège académique de Netanya (celui où l’IEJ de Paris envoie ses étudiants en journalisme….) explique qu’Israël défend ses intérêts : « Israël déplacé les Ethiopiens d’une société patriarcale vers une communauté postmoderne et les Ethipiens font les frais de cette transition ».

De manière plus générale, Israël s’illustre par les nombreuses brimades faites aux immigrés « non-blancs ». Et les Falashas (juifs éthiopiens) sont les premiers à en faire les frais. Ils seraient aujourd’hui un peu plus de 110 000 en Israël, sont victimes de contrôles policiers excessifs, et sont directement pointés du doigt dès qu’un fait divers sordide vient alimenter l’actualité.

source : oumma.com

Haut de page