Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La résolution 758 à la Chambre des représentants US : Véritable déclaration de guerre contre la Russie (Humanisme)

par Oscar Fortin 10 Décembre 2014, 13:05 Ukraine USA Résolution 758 Russie Guerre

La résolution 758 à la Chambre des représentants US : Véritable déclaration de guerre contre la Russie (Humanisme)
La résolution 758 à la Chambre des représentants US : Véritable déclaration de guerre contre la Russie
Par OScar Fortin
Humanisme

En réponse aux diverses interventions du président Poutine, mettant au clair la position de la Russie sur les grandes questions qui secouent actuellement le monde, la Chambre des représentants des Etats-Unis répond par une résolution, la résolution 758, véritable ramassis de tout ce qui a pu se dire contre la Russie.

Cette déclaration de guerre froide ne peut qu’ouvrir toute grande la porte à une véritable guerre. L’arrogance exprimée et la dureté des mots employés contrastent d’avec l’attitude et les propos du président Poutine. Autant ce dernier s’exprime dans un langage respectueux et dans le cadre d’une vision d’un monde en mutation profonde, autant les premiers se cantonnent à leur impérialisme et se déchaînent dans tous les sens pour discréditer le président Poutine et, à travers lui, la Russie, plus souvent que moins, confondue par ses adversaires avec l’ex-URSS.

Cette résolution a fait bondir l’ex-candidat à la présidence des États-Unis, Ron Paul qui en commente la propagande et le non-sens.

« Aujourd’hui [le 4 décembre 2014], la Chambre des représentants des É.-U. a adopté ce que je considère comme l’un des pires textes de loi jamais votés : la résolution 758, condamnant avec vigueur les actes de la Fédération de Russie, sous le président Vladimir Poutine, qui mène une politique d’agression contre ses pays voisins en vue de leur domination politique et économique. En fait, le projet de loi contient 16 pages de propagande de guerre qui feraient même rougir les néoconservateurs, s’ils étaient capables d’une telle chose. »

Déjà en 1998, Ron Paul s’était opposé à la Loi sur la libération de l’Irak parce qu’il savait que cela mènerait inévitablement à la guerre. Ce fut effectivement le cas comme ce le sera si cette résolution se transforme en Loi.

« Voilà pourquoi j’arrive à peine à croire qu’ils s’y remettent, cette fois avec un enjeu encore plus grand : provoquer une guerre avec la Russie qui pourrait causer une destruction totale ! »

Je vous invite à lire l’ensemble des commentaires de Ron Paul. Je m’en tiendrai à cette dernière référence :

«Ce texte législatif contient de nombreuses autres affirmations aussi ridicules et horribles les unes que les autres qu’il est inutile d’aborder. Cependant, la partie la plus troublante de cette résolution est l’affirmation selon laquelle l’intervention militaire de la Fédération de Russie en Ukraine constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales. Pareille terminologie n’est pas utilisée par accident. Cette phrase est une pilule empoisonnée insérée dans la législation qui servira de prétexte aux résolutions encore plus belliqueuses qui suivront. Après tout, si nous convenons que la Russie constitue une menace pour la paix internationale, comment pourrait-on ignorer pareille chose? C’est s’engager sur un terrain glissant qui mène à la guerre. »

Il s’agit d’une véritable résolution, remplie de mensonges et de demies-vérité, sujette à devenir la loi conduisant à la troisième Grande Guerre mondiale. Tous les ingrédients y sont et leurs auteurs brandissent déjà leurs armes. Le plus gros mensonge dans tout cela c’est que les véritables envahisseurs de l’Ukraine sont ces mêmes auteurs de la résolution. Ce sont eux qui ont planifié le coup d’État, obligeant le président constitutionnel à s’exiler. Ce sont eux qui ont choisi les personnages clés qui allaient prendre la relève du gouvernement légitime.

Pour qui veut en savoir plus sur ce coup d’État, voici une analyse fort documentée sur ce coup d’État.

Il faut dire que les États-Unis voient venir la fin de leur empire sur le monde. Des pans importants de ce monde leur échappent de plus en plus et les fondements sur lesquels reposait leur force, s’écroulent de plus en plus. Le dollar est sous respiration artificielle, ne répondant plus à aucune valeur or et leurs guerres de conquête sont de plus en plus dénoncées. Leur crédibilité se confond le plus souvent avec le mensonge et leur démocratie échappe au pouvoir du peuple et ne répond qu’aux grandes oligarchies financières et des armements. Les acteurs politiques sont devenus des marionnettes qui répondent à leurs ordres.

Ce n’est ni la Russie, ni la Chine qui sont isolées, mais les États-Unis et leurs alliés. Le vote à l’Assemblée générale pour condamner le blocus des États-Unis contre Cuba, seuls trois pays votèrent contre et tous les autres votèrent pour. Tout récemment, la Russie a présenté une résolution à l’Assemblée générale des Nations Unies pour qu’on s’abstienne de glorifier le nazisme. Trois pays ont voté contre, les États-Unis, le Canada et l’Ukraine et 115 pays ont voté en faveur de la résolution. Qui sont les plus isolés dans toute cette histoire?

Je termine cet article en vous référant à un autre excellent article, cette fois sur la capacité de manipulation de nos journalistes au service des intérêts de l’empire. L’auteur est John Pilger, journaliste américain de recherche et d’analyse.

Le temps où nous prenions les médias pour sources de toutes nos certitudes est passé. Quand ma grand-mère trouvait son dernier argument en disant qu’elle l’avait entendu à la radio ou lu dans le journal elle nous convainquait. Aujourd’hui, tout est devenu suspect. En cela, les médias comme les politiciens ont perdu beaucoup en crédibilité. Ils sont devenus des marionnettes qui servent davantage les intérêts des puissants que ceux des peuples et de la vérité.

Oscar Fortin

commentaires

Haut de page