Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon un rapport de la Deutsche Welle, le soutien de l'Etat islamique provient de pays membres de l'OTAN tel que la Turquie (vidéo)

par Tony Cartalucci 30 Novembre 2014, 23:09 Articles de Sam La Touch Syrie EI Terrorisme Turquie OTAN USA

Image: même en regardant les cartes des médias occidentaux des 'territoires exploitées par l'EI, il est évident qu'il ne s'agit pas d'une force milicienne jaillissant en Syrie ou en Irak, mais plutôt d'une force d'invasion en provenance de territoires de l'OTAN.
Image: même en regardant les cartes des médias occidentaux des 'territoires exploitées par l'EI, il est évident qu'il ne s'agit pas d'une force milicienne jaillissant en Syrie ou en Irak, mais plutôt d'une force d'invasion en provenance de territoires de l'OTAN.
Le soutien de l'Etat islamique provient de pays membres de l'OTAN tel que la Turquie
Article originel : ISIS Supply Lines Originate in NATO's Turkey : Report
Par Tony Cartalucci
Landdestroyer.blogspot

Traduction SLT

La chaîne de radiodiffusion internationale allemande, Deutsche Welle (DW), a publié un reportage vidéo révélant l'implication de l'OTAN dans son soutien à l'Etat islamique (EI). Il s'agit du premier média occidental à admettre que le soi-disant "Etat islamique" (EI) n'est pas soutenu par la revente de pétrole sur le marché au noir pas plus que par l'obtention de rançons à partir des otages capturés par l'EI mais bel et bien grâce à des milliards de dollars de fournitures livrées en Syrie au travers des frontières de la Turquie, membre de l'OTAN. Ces fournitures militaires sont transmises à l'EI en Syrie par l'intermédiaire de centaines de camions transitant chaque jour par la frontière syro-turque.

Le rapport intitulé, «IS' supply channels through Turkey,» (EI, chaînes d'approvisionnement à travers la Turquie) "confirme ce qui a été rapporté par les analystes géopolitiques depuis 2011 - que la Turquie, membre de l'OTAN, a permis à un torrent de fournitures, de combattants et d'armes de transiter au travers de ses frontières pour ravitailler les positions de l'EI à l'intérieur de la Syrie.


Dans une scène surréaliste du rapport de la DW, les terroristes de l'EI sont vus en train de se promener au travers de la frontière et sont abattus juste de l'autre côté par des combattants kurdes.

Les résidents locaux et les commerçants interrogés par la chaîne allemande DW ont admis que le commerce dont il bénéficiait avec la Syrie a cessé depuis le début du conflit et que les camions transportant des fournitures au traverser de la frontière provenaient de "l'ouest de la Turquie." Le rapport de DW ne précise pas ce que "la Turquie occidentale" signifie, mais il se réfère à la région d'Ankara, et à divers ports utilisés par l'OTAN, et bien sûr à la base aérienne d'Incirlik de l'OTAN.

Bien que le rapport de DW affirme que personne ne sait qui organise les expéditions, il révèle que le torrent de camions qui se déverse en Syrie documenté par l'équipe de tournage de la DW a été nié par le gouvernement turc à Ankara. C'est une certitude que la Turquie n'est pas seulement au courant de cela, mais est directement complice, comme l'OTAN qui a feint de vouloir vaincre l'EI, mais n'a pas réussi à exposer ni à déraciner le parrainage d'EI par des forces internationales et plus important encore, a refusé de couper ses lignes d'approvisionnement - une condition élémentaire de toute stratégie militaire.



La menace de l'EI a toujours été soutenue par l'OTAN


Les lignes d'approvisionnement de l'EI partant des territoires de l'OTAN ne devraient pas être une grande surprise (voir image ci-dessus).

Comme il a été signalé depuis 2007, les Etats-Unis et ses complices régionaux conspirent pour utiliser Al Qaïda et d'autres extrémistes armés dans le but de réorganiser l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Ce serait le lauréat du prix Pulitzer, à savoir le journaliste Seymour Hersh, qui dans son article, "The Redirection: Is the Administration’s new policy benefiting our enemies in the war on terrorism?" ("La redirection : Est-ce que la nouvelle politique de l'administration bénéficie à nos ennemis dans la guerre contre le terrorisme ?" l'aurait explicitement souligné :

Pour affaiblir l'Iran, qui est à majorité Chiite, l'administration Bush a décidé, en effet, de reconfigurer ses priorités au Moyen-Orient. Au Liban, l'administration a coopéré avec le gouvernement de l'Arabie saoudite, qui est sunnite, dans des opérations clandestines destinées à affaiblir le Hezbollah, l'organisation chiite qui est soutenu par l'Iran. Les États-Unis ont également pris part à des opérations clandestines visant l'Iran et son alliée la Syrie. Un sous-produit de ces activités a été le renforcement des groupes extrémistes sunnites qui épousent une vision militante de l'Islam et sont hostiles aux USA et aux affiliés à Al-Qaïda.


Bien sûr, ces «groupes extrémistes» qui «embrassent une vision militante de l'Islam" et sont "favorables à Al-Qaïda," correspondent au Verbatim de l'"Etat islamique". L'EI constitue une force expéditionnaire mercenaire de l'OTAN, ravageant ses ennemis (par procuration) de la Libye en Afrique du Nord jusqu'au Liban et en Syrie dans le Levant, en Irak et même aux frontières de l'Iran. Son approvisionnement apparemment inépuisable en armes, en argent, et en combattants ne peut s'expliquer sans le parrainage international multiforme et les refuges fournis par l'OTAN à l'EI empêchant leurs ennemis (Syrie, Hezbollah, Irak, Iran) de les atteindre. Le rapport de DW note spécifiquement comment les terroristes de l'EI fuient régulièrement en cherchant refuge en Turquie.


Un des principaux objectifs de l'OTAN depuis 2012, a été d'utiliser des prétextes divers pour développer ces refuges, ou "zones tampons", et même en territoire syrien, protégés par les forces militaires de l'OTAN à partir desquels les "rebelles" peuvent opérer. S'ils avaient réussi, le caméraman de DW serait probablement en train de filmer des convois s'installant dans des villes comme Idlib et Alep au lieu de longer la frontière de la Turquie avec la Syrie.

Avec la conspiration documentée des États-Unis et de ses alliés (France, Grande-Bretagne, Israël, Turquie et monarchies du Golfe..., ndt) pour créer une force mercenaire sectaire affiliée à Al-Qaïda, les soi-disant «rebelles modérés» que les États-Unis ont ouvertement soutenus en Syrie sont pleinement révélés comme des extrémistes sectaires, et à présent que DW documente le torrent des fournitures en provenance de la Turquie en faveur d'EI, il apparait clairement que la soit-disant menace que pose l'EI à l'OTAN, était en fait soutenue depuis le début par l'OTAN. Ce qui est révélé est une politique étrangère incroyablement insidieuse, que peu sont capables de croire, même avec des médias internationaux comme DW qui montrent les lignes de soutien logistique et d'approvisionnement de l'EI en provenance de territoire de l'OTAN.

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/12/selon-un-rapport-de-la-deutsche-welle-le-soutien-de-l-etat-islamique-provient-de-pays-membres-de-l-otan-tel-que-la-turquie-video.html

commentaires

Haut de page