Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A qui profite les affaires Charlie Hebdo et Tsarnaev ?

par Paul Craig Roberts 10 Janvier 2015, 21:24 Attentat Charlie Hebdo Tsarnaev France USA CIA FBI 11-9 Articles de Sam La Touch

A qui profite les affaires Charlie Hebdo et Tsarnaev ?
A qui profite les affaires Charlie Hebdo et Tsarnaev ?
Article originel : Charlie Hebdo and Tsarnaev’s Trial: Cui bono?
Paul Craig Roberts

Traduction SLT

Selon des rapports, la police a trouvé la carte d'identité de Said Kouachi non loin du lieu de la fusillade contre l'équipe de Charlie Hebdo. Est-ce surprenant ? Rappelez-vous, les autorités étatsuniennes ont prétendu avoir trouvé le passeport intact d'un des pirates de l'air présumé du 11/9 parmi les ruines des tours jumelles pulvérisées. Une fois que les autorités ont découvert que les peuples occidentaux stupides croient tous les mensonges, les autorités utilisent encore et encore les mêmes mensonges. La découverte par la police d'une carte d'identité est une indication certaine que l'attaque contre Charlie Hebdo était un travail des renseignements et que les gens identifiés par la NSA comme hostiles aux guerres occidentales contre les musulmans vont être encadrés pour un travail intérieur conçu pour amener fermement la France sous la coupe de Washington.

http://www.wfmz.com/shooting-at-french-satirical-magazine-office/30571524

Il y a deux façons de voir l'attaque terroriste présumé sur le magazine satirique français Charlie Hebdo.

La première est que dans la majorité du monde anglophone, la satire aurait été considérée comme «un discours de haine» et les caricaturistes auraient été arrêtés. Mais en France les musulmans sont exclus de l'élite, ils ont été offensés par la satire, et ont exercé des représailles.

Pourquoi les musulmans devraient-ils s'en soucier ? Actuellement, les musulmans doivent être habitués à l'hypocrisie occidentale et aux doubles discours. Il y a peu de doute que les musulmans furent en colère parce qu'ils ne bénéficient pas des protections dont bénéficient les autres minorités, mais pourquoi des mesures de rétorsion contre la satire, alors qu'il n'y en pas pour la participation de la France dans les guerres de Washington contre les musulmans dans laquelle des centaines de milliers de personnes sont mortes ? Être tué n'est-il pas plus grave que de subir la satire ?

Une autre façon de voir l'attaque est de la concevoir comme une attaque visant à consolider l'état vassal qu'est la la France envers Washington. Les suspects peuvent être à la fois considérés comme des coupables et aussi comme des pigeons. N'oubliez pas tous les complots terroristes créés par le FBI qui ont servi à rendre la menace terroriste réelle pour les Etatsuniens.

http://reason.com/blog/2014/07/22/human-rights-watch-all-of-the-high-profi

La France souffre des sanctions imposées par Washington contre la Russie. Les chantiers navals sont touchés et ne peuvent livrer les commandes russes en raison de l'état de vassalité de la France envers Washington, et d'autres aspects de l'économie française sont négativement impactés ; les États marionnettes de l'OTAN ont été obligés d'appliquer des sanctions à la Russie face à la pression de Washington.

Cette semaine, le président français a déclaré que les sanctions contre la Russie doivent se terminer (tout comme le vice-chancelier allemand).

Ceci constitue à n'en pas douter une marque d'une trop grande indépendance de la politique étrangère française pour Washington. Washington a ressuscité "l'Opération Gladio", caractérisé par des attentats à l'explosif organisé par la CIA contre les Européens pendant l'ère de l'après Seconde Guerre mondiale permettant à Washington d'en accuser les communistes et de les utiliser pour détruire l'influence communiste dans le cadre des élections en Europe ? Tout comme le monde a été amené à croire que les communistes étaient derrière les attaques terroristes de l'Opération Gladio, les musulmans sont blâmés pour les attaques qui ont visé le magazine satirique français.

La question essentielle est toujours de savoir qui en bénéficie ? Il est évident que ni la France, ni les musulmans en profitent, au contraire l'hégémonie mondiale des États-Unis. L'hégémonie étatsunienne sur le monde est l'objectif que vise la CIA. L'hégémonie mondiale des États-Unis est promue par la politique étrangère néoconservatrice imposée.

Selon les médias français, Charlie Hebdo défend la liberté d'expression. Les États-Unis ont la liberté d'expression, du moins c'est ce que prétendent les experts de la Radio publique nationale, mais les terroristes l'ont grandement menacé en France.

Comment les Etats-Unis peuvent-elles avoir la liberté d'expression lorsque le journaliste du NY Times, James Risen, a subi d'intense pression psychologique pour le forcer à révéler ses sources, malgré le fait que Risen et sa source étaient protégés par la Constitution étatsunienne et de protection des lanceurs d'alerte. De toute évidence, aux États-Unis la «sécurité nationale» l'a emporté sur tout le reste.

La «Sécurité nationale» n'a rien à voir en fait avec la sécurité nationale. Elle a seulement à voir avec la protection des criminels au sein du gouvernement des États-Unis pour qu'ils ne rendent jamais de comptes pour leurs crimes. Chaque fois que vous entendez Washington invoquer la «sécurité nationale», vous pouvez être sûr à 100% que le gouvernement a commis un autre crime. La sécurité nationale est le paravent des opérations criminelles de Washington. La «Sécurité nationale» empêche les crimes du gouvernement d'être mis à jour et, de ce fait, protège le gouvernement de rendre le moindre compte.

On se demande quel rôle la «sécurité nationale» jouera dans le procès du prétendu terroriste du marathon de Boston, Dzhokhar Tsarnaev. Tsarnaev est en détention depuis avril 2013 et mis en accusation depuis le 22 avril 2013. Pourtant, la sélection du jury s'est faite seulement à partir de janvier 2015. Pourquoi ce retard ? La garantie d'un procès rapide ne signifie plus rien, mais avec toutes sortes de charges, en plus de l'attentat pour lequel le gouvernement prétend avoir des témoins oculaires et des confessions ainsi que les frères Tsarnaev déjà condamnés dans les médias, ce long délai est étonnant. Pourtant, nous n'avons pas entendu Dzhokhar Tsarnaey lui-même. Il n'est pas impossible que le procès de Dzhokhar ait été retardé afin de favoriser son conditionnement et l'acceptation de sa culpabilité et pour que les nombreuses questions soulevées par les médias alternatifs soient oubliées.

La presse écrite et la télévision ont accepté l'explication du gouvernement sans enquête. Cependant, les médias alternatifs se sont intéressés à tous les aspects de l'affaire. Comme le gouvernement US nous l'a appris depuis le régime Clinton, la démarche la plus sûre à avoir, est de considérer de prime abord que tout ce que le gouvernement dit est un mensonge.

L'aspect le plus suspect de l'événement fut la rapidité avec laquelle une armée de 10 000 soldats lourdement armés fut déployée, comprenant des policiers provenant de différentes juridictions et des soldats de la Garde nationale vêtus de tenue militaire et assistés par des chars ou des véhicules blindés dans les rues de Boston. Jamais auparavant une telle force massive équipée avec du matériel militaire lourd n'a été employée dans une chasse à l'homme...


Assembler et déployer une telle force suggère rapidement une pré-planification. Ce qui a été présenté comme une chasse à l'homme pour un suspect grièvement blessé ressemble plus à un cas de test pour verrouiller une des plus grandes villes des Etats-Unis, tandis que les escadrons de troupes US expulsaient des citoyens de leurs maisons à la pointe du fusil et procédaient à des fouilles aveugles de maisons ce qui n'a nullement contribué à appréhender le suspect présumé. Les chances sont quasi nulles qu'un ménage ait pu héberger un fugitif non armé grièvement blessé en voie de mourir du manque de soins médicaux.

Non seulement Boston et sa banlieue ont été verrouillés, la Federal Aviation Administration a restreint l'espace aérien autour de Boston et a émis une «fermeture» pour l'aéroport de Logan. Pourquoi ?

Plusieurs autres villes dans le Massachusetts et même certains autres Etats ont mis leurs forces de police en état d'alerte. Pourquoi?

Sur la scène il y avait le FBI, le Bureau of Alcohol, la Tobacco Firearms and Explosives, la CIA, la Drug Enforcement Administration, la National Counterterrorism Center. Le procureur général US a engagé toutes les ressources du Département étatsunien de la Justice.

Pourquoi ?

La seule réponse plausible est d'élever le niveau de la peur afin de gagner l'acceptation par le public du verrouillage de Boston et de l'invasion des domiciles des citoyens par la police. Cela n'a aucun sens que la menace d'une personne non armée de 19 ans ait pu justifier une telle dépense et le piétinement des droits constitutionnels des citoyens.

Une personne non-crédule pourrait se demander si l'attentat était un événement orchestré dans le but de coordonner le Département d'Etat, les forces locales, et les gouvernements fédéraux dans le verrouillage d'une grande ville. Un sondage des Bostoniens en juillet dernier a révélé que 42 pour cent nourrissait des doutes sur la version officielle des événements.

http://www.globalresearch.ca/four-in-ten-bostonians-skeptical-of-official-marathon-bombing-account/5390848

Les crédules ont toujours déclaré que si une conspiration existait quelqu'un en aurait parlé. Mais les gens parlent. Mais cela ne fait pas forcément du bien. Par exemple, pendant le premier mandat de George W. Bush un lanceur d'alerte de la NSA a divulgué au New York Times que la NSA avait court-circuité la Cour FISA et espionnait les citoyens étatsuniens sans aucun mandat. Selon la loi US, la NSA était dans une conspiration avec le régime de Bush pour commettre de graves crimes (éventuellement à des fins de chantage), mais le New York Times a enrichi l'histoire pendant un an jusqu'à ce que George W. Bush ait été réélu, le régime a eu ensuite le temps de légaliser a posteriori ses crimes.

L'Opération Gladio fut une conspiration gardée secrète pendant des décennies jusqu'à ce qu'un président italien la révèle.

Le projet Northwoods a été gardé secret pendant des années jusqu'à ce que la deuxième Commission Kennedy l'ait révélée.

Plus d'une centaine de policiers et de pompiers ont rapporté avoir expérimenté et entendu des explosions multiples étage par étage dans les sous-sols des tours jumelles du World Trade Center, et ces témoignages n'ont eu aucun effet.

Il n'aura fallu qu'un professeur de physique de lycée pour mettre à ma le compte rendu du NIST sur l'effondrement du WTC 7. Le fait qu'il ait été prouvé de façon concluante que ce bâtiment a été abattu par démolition contrôlée n'a eu aucun effet sur l'histoire officielle.

Les co-présidents et les conseillers juridiques de la Commission du 11/9 ont publié des livres dans lesquels ils disent que l'information a été retenu de la Commission, que l'armée US a menti à la Commission, et que la Commission "a été mis en place pour échouer." Ni le Congrès, ni les médias, ni le public étatsunien n'avait intérêt à enquêter sur la raison pour laquelle l'information a été cachée, pourquoi l'armée a menti, et pourquoi la Commission a été mis en place pour échouer. Ces déclarations extraordinaires des responsables de l'enquête officielle n'ont eu aucun impact.

Même aujourd'hui, la majorité de la population étatsunienne croit à la propagande de Washington selon laquelle la Russie a envahi l'Ukraine et annexé certaines provinces. Les capacités de jugement et de discernement du public et des jurés étatsuniens ne sont pas leur point fort...

Aujourd'hui, le public étatsunien est divisé entre ceux qui s'informent à partir des «médias traditionnels» et ceux qui puisent leurs sources dans les médias internet alternatifs. Seuls ces derniers ont une idée de ce qui se passe réellement.

L'affaire de l'attentat contre Charlie Hebdo et celle des frères Tsarnaev n'est pas fondée sur des faits mais sur les intérêts du gouvernement. Comme par le passé, l'intérêt du gouvernement l'emporte sur les faits.

Le Dr Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il était chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard Nouvelles Service et Creators Syndicate. Il a eu de nombreux postes universitaires. Ses chroniques sur internet ont eu un succès dans le monde entier. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West and How America Was Lost.

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/01/a-qui-profiite-les-affaires-charlie-hebdo-et-tsarnaev.html

commentaires

Haut de page