Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attentat contre Charlie Hebdo, djihadistes français en Syrie et effet boomerang ?

par Sam La Touch 7 Janvier 2015, 17:40 Articles de Sam La Touch Charlie Hebdo Djihadistes Attentat Al-Quaïda Syrie Libye France

Attentat contre Charlie Hebdo, djihadistes français en Syrie et effet boomerang ?

Suite à la fusillade qui a éclaté au siège de l'hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo», ce mercredi 7 janvier à la mi-journée et ayant entraîné la mort de 12 personnes dont une grande partie de l'équipe du journal satirique, certaines questions doivent être posées. Et la question principale qui revient sur les lèvres, est de savoir qui a armé ces prétendus fous de dieu fanatiques et massacreurs d'hommes et de liberté d'expression dans le monde ? Ces assassins qui se réclament du groupuscule d'al-Quaïda, sont-ils les mêmes que ceux qui ont eu le soutien français dans la destruction de la Libye puis de la Syrie ? Sont-ils les mêmes que ces djihadistes européens de retour en Occident ? N'était-ce pas le gouvernement Sarkozy qui a armé les "islamistes" radicaux pour venir à bout du régime de Kadhafi ? N'était-ce pas le gouvernement Hollande qui a soutenu voir armé leurs groupuscules en Syrie et soutenue la mouvance radicale ? Quel est le ministre des Affaires étrangères français qui a déclaré en 2012 que le groupuscule al-Nosra se revendiquant d'al-Quaïda et se livrant aux pires exactions faisait du "bon boulot" ? N'est-ce pas le Tribunal Administratif de Paris - suite à la plainte de Syriens contre ce ministre appelant au meurtre de Bachar al-Assad ennemi juré des islamistes et de leurs aliés atlantico-sionistes - qui évoquait une responsabilité ne pouvant relever d'un seul homme mais renvoyait à une responsabilité plus globale au niveau étatique pour lequel ce Tribunal n'est pas apte et compétent pour juger.


Si la piste terroriste d'al-Quaïda se révélait exacte et non un false flag, alors cela poserait la question d'une responsabilité plus globale du gouvernement français dans sa ligne géopolitique de soutien direct, dans un passé récent, envers les groupuscules al-quaïdistes ou de leurs alliés rebelles, de même cela poserait la question du soutien français indirect au terrorisme "islamique" notamment de par son soutien financier, politique et militaire à des pays comme le Qatar, l'Arabie Saoudite qui ont financé le terrorisme en Libye, au Nigeria et en Syrie ?


Il n'y avait pas besoin d'être grand sorcier pour prédire d'un risque d'effet boomerang de cette politique de soutien aux "islamistes" radicaux en Libye et en Syrie.

Voici un article publié en juillet 2013 :

Syrie: Al-Qaïda boomerang pour les USA et l'Europe ? (chronique n°7)

22 juillet 2013 | Par Sam La Touch

Où la situation de chaos voulu par les forces atlantistes en Syrie pourrait se retourner contre elles en leur propre sein.

Selon l'OTAN il n'y aurait plus de rebelles syriens combattants Assad et son régime mais des islamistes étrangers se réclamant majoritairement d'Al-Qaïda. Entendez il n'y a plus de révolte issu des groupes majoritaires sunnites (World Tribune NATO: Assad Prevailing in Syria). Les Etats-Unis et l'Europe commencent à réaliser que les rebelles islamistes Al-Qaïdistes sont majoritairement issus de leur propre pays (ou des pays du golfe) et que le fait de les avoir armés massivement risque de se retourner contre leurs pays d'origine où ils pourraient avec un arsenal délivré par nos gouvernants faire des actes terroristes de grande ampleur (Bloomberg Foreign Fighters Flocking to Syria Stirs Terror Concerns). Et maintenant, Fabius comme la plupart des ministres néocoloniaux de l'Empire US fait marche arrière toute. Il en va de même aux Etats-Unis. Après avoir soutenu les groupes al-qaïdistes à l'ONU envers et contre tout pendant plus d'un an ( SARIN: Fabius, Hollande et Al-Qaïda en Syrie) puis après les avoir dénoncés, après avoir annoncé une levée de l'embargo avec l'aide de l'UE en faveur de ces groupes rebelles, voila t-y pas qu'ils nous disent qu'ils ne les armeront pas avec des armes léthales. "Il y a certaines conditions pour envoyer les armes" a déclaré le MAE français (World Tribune NATO: Assad Prevailing in Syria). Tu parles Charles, ils ne contrôlent plus rien. Pendant que le MAE français s'égosille à rappeler qu'ils n'enverront pas d'armes léthales, leurs (ex-)amis terroristes proclament avoir des armes qui vont changer le cours de la guerre ( Syria: FSA Spokesman: We Have Received New Weapons that Will Have Big Impact in 72 Hours:). Les communiquants de l'OTAN commencent à faire profil bas. Après avoir encensé comme en Libye les groupes rebelles islamistes comme des "héros de la liberté", elles commencent à les décrire tels qu'ils sont des terroristes fanatiques qui s’entre-déchirent. Et que feront nos islamistes nationaux en herbe quand ils seront démobilisés ? La tentation est grande pour les criminels qui nous gouvernent d'aller faire le sale boulot eux-même avec leurs propres forces comme en Irak (US, Britain Push for Military Intervention in Syria). On espère toutefois que le retour à la paix viend
ra de Genève II !"

Lire également :
- Boko Haram : Le Canard Enchaîné confirme que François Hollande ménage toujours les financiers du djihad 
- La Syrie condamne "l'obstination de François Hollande dans sa campagne de désinformation acharnée contre la Syrie" (vidéo) 
- Un archevêque syrien met en cause Obama et Fabius comme des fauteurs de troubles en Syrie
- Syrie : selon Omran al-Zou'bi, les déclarations de Laurent Fabius reflètent la complicité profonde avec les organisations terroristes en Syrie. 
- Le "chef de guerre" François Hollande est-il lié au terrorisme en Syrie ? L'Etat français relève-t-il de la Cour pénale internationale ? 
- Syrie : L’OTAN et ses communicants sont complices des massacres d’Al-Qaïda

commentaires

Haut de page