Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commémoration d'Auschwitz. La Russie accuse les Polonais de se «moquer de l'Histoire» (AP)

par Vanessa Gera 27 Janvier 2015, 21:08 Pologne Auschwitz Russie Holocauste Polémique

Commémoration d'Auschwitz. La Russie accuse les Polonais de se «moquer de l'Histoire»
Article originel : Russia Accuses Poles of 'Mockery of History' Over Auschwitz
Par VANESSA GERA
AP

Traduction SLT
 Commémoration d'Auschwitz. La Russie accuse les Polonais de se «moquer de l'Histoire» (AP)

VARSOVIE, Pologne (AP) - La Russie a accusé la Pologne de se livrer à une "parodie de l'histoire" après que le ministre des Affaires étrangères polonais aient considéré les soldats ukrainiens, plutôt que l'Armée rouge soviétique, comme les libérateurs d'Auschwitz il y a 70 ans.

L'échange souligne les profondes tensions entre la Russie et la Pologne, qui est extrêmement critique des actions russes en Ukraine. Ces controverses jettent une ombre sur les commémorations du 70e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi, qui a eu lieu mardi en Pologne.

La Pologne a apparemment snobé le président russe Vladimir Poutine, qui ne participera pas, même s'il fut présent lors du 60e anniversaire en 2005. Cette attitude est particulièrement maladroite alors qu'Auschwitz a été libéré par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945, et que nombre des 1.100.000 victimes furent des citoyens soviétiques, y compris les Juifs et les prisonniers de guerre.

Dans une interview à la radio mercredi, le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna a été critiqué sur ce qu'un journaliste a appelé la "petitesse" de ne pas avoir invité Poutine, étant donné qu'il est l'héritier de l'Union soviétique et que l'Armée rouge a libéré Auschwitz.

Schetyna a répondu que "sans doute il vaudrait mieux dire ... que ce sont le Premier Front ukrainien et les Ukrainiens qui ont ibéré (Auschwitz), parce que les soldats ukrainiens étaient là, ce jour de janvier, et ils ont ouvert les portes du camp et ils ont libéré le camp."

En Russie, les commentaires de Schetyna ont été vus comme une insulte cynique et ont attiré une avalanche de commentaires officiels. Le ministère des Affaires étrangères russe a accusé Schetyna d'«hystérie anti-russe» et de manque de respect envers la mémoire de ceux qui sont morts pour libérer l'Europe de Hitler.

"Il est de notoriété publique qu'Auschwitz fut libéré par l'Armée rouge, dans laquelle toutes les nationalités ont héroïquement servi", a déclaré le ministère des Affaires étrangères, Lavrov, dans un communiqué. "Cette parodie d'histoire doit s'arrêter."

Le groupe des forces impliquées dans la libération d'Auschwitz fut appelé le Premier Front ukrainien après qu'il ait repoussé les nazis à travers le territoire de l'Ukraine alors soviétique avant de passer à la Pologne.

Le Ministre des Affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov, a qualifié les commentaires de Schetyna de "sacrilège et de cynique."

"Auschwitz a été libéré par l'Armée rouge, qui comprenait des Russes, des Ukrainiens, des Tchétchènes, des Tatars et des Géorgiens, entre autres," a déclaré M. Lavrov.

À l'ONU, le représentant de la Russie, Vitaly Churkin, s'est adressé au représentant polonais, en lui disant que le premier front ukrainien, comme les autres forces de l'Armée rouge, contenait des représentants de plus de 100 groupes ethniques de l'Union soviétique et lui a demandé de transmettre l'information à Schetyna.

Les organisateurs de la cérémonie, le Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkenau et le Conseil international d'Auschwitz, n'ont pas émis d'invitations spécifiques aux dirigeants nationaux cette année, mais ont demandé si les pays qui contribuaient aux fonds pour le site - y compris la Russie - allaient y assister.

La Pologne semble avoir utilisé cette forme de protocole comme un moyen d'éviter à ce que Poutine reçoive une invitation directe. Certains Polonais ont critiqué cette attitude, en déclarant que la politique ne devrait pas empiéter sur une telle commémoration majeure de l'Holocauste, la dernière où un nombre important de survivants d'Auschwitz pourront venir.

Schetyna, cependant, a rejeté la responsabilité de ne pas y avoir assisté sur Poutine, en déclarant que c'était la décision de Poutine.

Les nazis ont exploité le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau en Pologne occupée, de 1940 à 1945. La plupart des victimes étaient des Juifs, mais des Roms et d'autres groupes ont également été tués là-bas.

___
Les journalistes Vladimir Isachenkov et Jim Heintz à Moscou, ont également participé à la réalisation de cet article.

URL de cet article :

Haut de page