Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ambassade US à Baghdad « supervise les opérations de l'État islamique » et le parachutage d'armes à destination des terroristes (FARS)

par Fars News Agency 10 Janvier 2015, 18:15 Syrie EI USA Ambassade US Irak

L'ambassade US à Baghdad « supervise les opérations de l'État islamique » et le parachutage d'armes à destination des terroristes (FARS)
L'ambassade US à Baghdad « supervise les opérations de l'État islamique » et le parachutage d'armes à destination des terroristes

Article originel : The US Embassy in Baghdad “is Running Islamic State (ISIL) Operations”, US Weapons Airdrops for the Terrorists, Iran General
FARS News Agency

Traduction SOTT 

Téhéran (FNA) - Le général Mohammad Reza Naqdi, commandant des forces de mobilisation de la résistance (Basij), a déclaré que l'ambassade américaine à Baghdad était le centre de commandement des terroristes takfiri de l'État islamique (EI) en Irak et au Levant.

« Les États-Unis apportent un soutien direct à l'EI en Irak, et les avions américains larguent des fournitures et des armes destinées à l'EI en Irak », a affirmé le général Naqdi lundi dernier, alors qu'il s'adressait à un groupe des forces Basij, à Téhéran.

Il a ajouté que les forces irakiennes avaient même récupéré certaines des fournitures larguées par des avions américains et destinées aux terroristes de l'EI.

La semaine dernière, un député de la Commission parlementaire irakienne a révélé qu'un avion américain avait fourni à l'organisation terroriste de l'EI des armes et des munitions dans la province de Salâh ad-Dîn.

Selon l'agence de presse Iraq TradeLink, le député Majid al-Gharawi a affirmé que, d'après les informations disponibles, des avions américains fournissaient une aide matérielle à l'EI, non seulement dans la province de Salâh ad-Dîn, mais aussi dans d'autres provinces.

Al-Gharawi a ajouté que la coalition américaine et internationale ne « combattait pas sérieusement l'EI, parce qu'elle possède la puissance technologique qui lui permet de déterminer la présence de soldats de l'EI, et qu'elle pourrait les détruire en un mois ».

[...]

La commission de sécurité de Salâh ad-Dîn a également révélé que des « avions inconnus larguaient des armes et des munitions destinées aux soldats de l'EI au sud-est de la ville de Tikrit ».

Fin décembre, un haut législateur irakien avait émis des doutes quant au sérieux de la coalition anti-EI menée par les États-Unis, déclarant que le groupe terroriste recevait toujours des aides matérielles, larguées par des avions non identifiés.

« La coalition internationale n'est pas sérieuse dans ses frappes aériennes contre les terroristes de l'EI, et cherche même à évincer les forces populaires de Basij qui combattent les takfiri, de sorte que le problème de l'EI persiste toujours, a déclaré Nahlah al-Hababi à Fars News Agency (FNA).

« Les terroristes de l'EI reçoivent des aides larguées par des avions de combat non identifiés en Irak et en Syrie », a t-elle ajouté.

Hababi a déclaré que les frappes aériennes de la coalition n'étaient précises que lorsqu'elles visaient les régions où les Peshmergas kurdes étaient présents, tandis que les frappes militaires effectuées dans d'autres régions n'étaient pas aussi précises.

Fin décembre, la coalition menée par les É-U avait largué des fournitures à l'intention des militants takfiri au nord de Baghdad.

Des sources sur le terrain en Irak ont affirmé à al-Manar que des avions de la coalition internationale larguaient des fournitures à destination des militants terroristes à Balad, une zone située dans la province de Salâh ad-Dîn, au nord de Baghdad.

En octobre, un commandant supérieur iranien avait également fustigé les É-U pour l'aide matérielle et militaire qu'ils apportaient à l'EI, ajoutant que les allégations des É-U selon lesquelles des armes avaient été envoyées à l'EI par erreur étaient mensongères.

Les É-U et la soi-disant coalition anti-EI prétendent avoir lancé une campagne contre ce groupe terroriste criminel - tout en lui fournissant des armes, de la nourriture et des médicaments dans la région de Jalula (une ville située dans la province de Diyala, en Irak). Ce fait démontre de façon très explicitele caractère mensonger des allégations de la coalition et des É-U, a déclaré le brigadier-général Massoud Jazayeri, vice chef d'État-major des Forces armées iraniennes.

Les É-U affirment avoir largué des armes et des fournitures médicales aux combattants kurdes en guerre contre l'EI à Kobani, près de la frontière turque, dans le nord de la Syrie.

Le département de la Défense des É-U a déclaré avoir largué 28 colis d'armes et de fournitures, mais l'un d'entre eux n'est pas tombé dans les mains des combattants kurdes.

Des vidéos ont plus tard montré que certaines des armes larguées par les É-U avaient été réceptionnées par des militants de l'EI.

Le commandant iranien a insisté sur le fait que les É-U ont tous les renseignements nécessaires concernant le déploiement de l'EI dans la région, et que les allégations selon lesquelles ils auraient envoyé des armes à l'EI par erreur étaient aussi improbables que mensongères.

Traduction SOTT

Source

commentaires

Haut de page