Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'étrange hommage de la directrice du FMI, Christine Lagarde, au roi Abdallah, «grand défenseur des femmes »

par Le Parisien 25 Janvier 2015, 07:50 FMI Christine Lagarde Hommage Roi Abdallah Arabie Saoudite

L'étrange hommage de la directrice du FMI, Christine Lagarde, au roi Abdallah, «grand défenseur des femmes »

Dans le flot d'hommages et de commentaires ayant suivi la mort du roi Abdallah d'Arabie saoudite, il en est un qui n'est pas passé inaperçu : c'est celui de Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international (FMI), qui affirme s'être entretenu avec lui plusieurs fois.

Et selon elle, l'homme était, «d'une manière assez discrète», un «grand défenseur des femmes». « C'était très progressif, ce qui est sans doute pour le mieux dans ce pays, mais j'ai abordé cette question avec lui à plusieurs reprises et il y croyait fermement.»

Selon l'ancienne ministre de l'Economie, qui s'exprimaitdepuis Davos, il était «vraiment déterminé» à ce que la situation des femmes change dans son pays.

On ne peut pas totalement contredire Christine Lagarde : en 2011, le roi Abdallah a en effet autorisé les femmes à voter et à se présenter aux élections locales de 2015. Il avait également nommé en 2009 une femme ministre pour la première fois.

Mais un véritable «grand défenseur des femmes» ne serait-il pas allé un peu plus loin, dans un pays où les droits des femmes sont encore si restreints?

Si elles peuvent faire du vélo depuis deux ans, les Saoudiennes ne peuvent toujours pas conduire, et n'ont pas le droit d'exercer bon nombre de métiers. Elles ont également besoin de l'autorisation d'un homme pour se marier, travailler, voyager, étudier où encore subir une opération chirurgicale. Enfin, dans ce pays où l'on flagelle les femmes qui enfreignent la loi, les hommes coupables de violences conjugales ne sont encore que très faiblement punis.

commentaires

Haut de page