Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France exclut le Cameroun d'une cellule de coordination sur Boko Haram

par Negronews avec 237 online.com 12 Janvier 2015, 17:58 France Cameroun Boko Haram Terrorisme Double jeu Instrumentalisation Armée française

La France exclut le Cameroun d'une cellule de coordination sur Boko Haram
La France exclut le Cameroun d'une cellule de coordination sur Boko Haram
Par NegroNews avec  237online.com

Lu sur Cameroon Voice

« Début décembre, explique le colonel Frédéric Pichon, son chef. Elle est adossée Barkhane, sans en dépendre ».
La mission de cette CCL-Boko Haram est double. D'abord faciliter les échanges d'informations et de renseignements entre les pays affectés par Boko Haram : le Nigéria bien sûr mais aussi le Cameroun et le Tchad qui, outre faire face aux menaces armées, doivent aussi gérer des déplacements de population. Ensuite, coordonner l'appréciation de la menace posée par la secte islamiste.

Mais la composition de ladite cellule exclu les officiers camerounais. Elle est constituée de Six Français, de deux officiers tchadiens et deux Nigérians. Par ailleurs, la France va aussi déployer de petits détachements de liaison dans les trois pays africains.
La phase de rodage, de prise en mains et de travaux préparatoires est toujours en cours. Mais l'effort régional pour sécuriser la zone est désormais en marche avec le soutien bienveillant de la France dont les avions effectuent « régulièrement » des vols ISR au-dessus des zones à risques mais jamais du coté nigero-camerounais.

La question que l'on peut se poser ici est : Quelle est l'intention de la France dans ce double jeu ou elle crée cette cellule dans un premier temps et exclu ensuite le Cameroun dans un deuxième temps. À quoi servent donc les accords de défense qui lient les deux pays ? Comment peuvent ils travailler à proximité avec le Nigeria, le Tchad, le Niger, la RCA et sans le Cameroun ? Le Cameroun étant en première ligne dans ce conflit. Que s'est il donc passé entre la rencontre à Paris l'année passée avec Paul Biya, et l'exclusion de celui-ci aujourd'hui ?

commentaires

Haut de page