Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France veut réparer les liens avec la Russie, demandant des «progrès» au sujet de l'Ukraine pour sauver la face

par Sam La Touch 8 Janvier 2015, 22:07 Articles de Sam La Touch France Russie Ukraine Rapprochement Poutine François Hollande

François Hollande et Vladimir Poutine à l'aéroport gouvernemental Vnoukovo-2 de Moscou
François Hollande et Vladimir Poutine à l'aéroport gouvernemental Vnoukovo-2 de Moscou

Selon les déclarations à Russia Today de John Laughland, directeur d'études à l'Institut de la Démocratie et de la Coopération à Paris, la France entend prendre les devants pour désamorcer la confrontation avec la Russie comme mesure pour sauver la face alors que l'UE est confrontée à de grands défis économiques.

François Hollande a déclaré lundi que les sanctions contre la Russie "doivent s'arrêter maintenant." Qu'est-ce que cette déclaration du leader français signifie pour les négociations à venir ?

John Laughland : Je pense que cela signifie que la France a l'intention de prendre l'initiative de la désescalade dans la confrontation avec la Russie afin de mettre fin aux sanctions, de permettre la vente des navires Mistral porte-hélicoptères et également de reconnaitre l'annexion de la Crimée.

Je l'ai dit en décembre lorsque François Hollande, le président français a visité Vladimir Poutine sur le chemin du retour du Kazakhstan. Il était clair qu'il était le premier, prenant une avance sur l'Allemagne et contre Mme Merkel de qui beaucoup de gens pensaient qu'elle serait la force pro-russe en Europe. Elle s'est avérée être tout le contraire. Et nous voyons à présent la France reprendre une position relativement tradit
ionnelle dans le cadre de sa politique étrangère et de réassumer et réaffirmer son amitié traditionnelle avec la Russie. Donc, je suis relativement optimiste quant à ses dernières déclarations.

RT : Hollande a ajouté que des progrès doivent être réalisés dans les pourparlers. Moscou a été activement engagé dans le processus de paix dans l'est de l'Ukraine. Les derniers pourparlers ont vu des centaines de prisonniers renvoyés par Kiev et les militants de l'Est, mais les sanctions demeurent. Donc, qu'est-ce qui constitue exactement le progrès?

JL: Il a dit qu'il voulait vendre le Mistral, qu'il voulait se débarrasser du problème, qu'il aimerait, comme il le dit, la fin des sanctions et ainsi de suite. Il s'est montré lui-même, très compréhensif envers la position russe. Il n'a pas mentionné la Crimée. Il a laissé entendre que l'annexion de Crimée serait accepté, et il s'est montré compréhensif pour l'opposition russe à l'OTAN. Quand il parle de «progrès» je considère qu'il s'agit purement d'une volonté de sauver la face.

Le fait est que l'Ukraine ne fait plus les grands titres à présent. Nous n'avons pas eu beaucoup d'informations concernant l'Ukraine depuis plusieurs semaines dans les médias occidentaux. Peut-être, s'agit-il, si c'est bien l'intention des médias, de passer de cet épisode malheureux.

Source : Russia Today France wants to mend ties with Russia, asking for «progress» on Ukraine to save face

commentaires

Haut de page