Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Canada: de «gardien de la paix» à faucon (WSWS)

par WSWS 27 Janvier 2015, 06:26 Canada Impérialisme

Le Canada: de «gardien de la paix» à faucon (WSWS)
Le Canada: de «gardien de la paix» à faucon

Réunion publique à l'Université de Montréal, 27 janvier 2015

WSWS

Les Étudiants et jeunes internationalistes pour l'égalité sociale (EJIES) organisent une réunion publique ce jeudi à l'Université de Montréal afin de mettre à nu les causes fondamentales de la montée du militarisme et des tensions à l'échelle internationale.

Une attention particulière sera portée à l'attitude agressive qu'a adoptée le Canada en matière de politique étrangère, tel qu'illustrée par la décision du gouvernement Harper d'envoyer des avions et des hommes participer à l'opération militaire lancée par les États-Unis en Irak et en Syrie en vue de renverser le régime Assad.

Un siècle après le début de la Première guerre mondiale, la fièvre guerrière s'empare à nouveau des cercles dirigeants dans toutes les capitales occidentales, particulièrement à Washington et à Berlin, mais aussi à Ottawa. Ayant mis de côté ses vieilles prétentions de «gardien de la paix» pour appuyer chacune des guerres menées par les État-Unis depuis la guerre du Golfe en 1991, le Canada joue aujourd'hui un rôle clé dans la guerre au Moyen-Orient, dans le «pivot vers l'Asie» des États-Unis, et dans le changement de régime supervisé par les puissances occidentales en Ukraine.

Comme ce fut le cas en 2003, la guerre actuelle au Moyen-Orient est vendue au public à l'aide de mensonges tels que «la lutte contre le terrorisme». Mais aujourd'hui comme hier, la lutte à laquelle se livrent les grandes puissances est en réalité celle pour le contrôle de ressources clés comme le pétrole et pour l'hégémonie mondiale.

La conférence va démontrer le lien profond qui existe entre la guerre à l'étranger et l'assaut sur les services publics et les droits démocratiques lancé au pays par tous les paliers de gouvernement, quelle que soit l'étiquette politique du parti au pouvoir: conservateur, libéral, NDP ou péquiste.

Les étudiants et tous ceux qui sont intéressés à ces questions vitales sont cordialement invités à cette réunion publique. Venez écouter les représentants de l'EJIES et participez à l'établissement de son club à l'Université de Montréal.

Jeudi le 29 janvier à 16h30

Université de Montréal

salle B-4270 du pavillon Jean-Brillant

au 3200, rue Jean-Brillant (près du métro Côte-des-Neiges)

commentaires

Haut de page