Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sort des musulmans pour Zemmour: Lutter contre le grand remplacement par la déportation (L'Expression.dz)

par Chems Eddine Chitour 2 Janvier 2015, 15:21 France Zemmour Déportation Musulmans Déclaration Islamophobie Racisme

Le sort des musulmans pour Zemmour: Lutter contre le grand remplacement par la déportation (L'Expression.dz)
Le sort des musulmans pour Zemmour: Lutter contre le grand remplacement par la déportation

Par Chems Eddine Chitour
Article de référence http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_ du_professeur_chitour/207767-lutter-contre-le-grand-remplacement-par-la-deportation.html

Lu sur Mondialisation.ca

«Contrairement à Éric Zemmour, je ne crois pas que le peuple français se constitue dans le ventre des femmes françaises mais à partir de l’école, de la politique et de la République. Et lorsque le peuple devient constituant, il s’approprie collectivement son avenir en définissant les droits qui sont les siens. Il faut donc, par cet acte-là, en quelque sorte, refonder la France elle-même, l’idéal républicain et le mettre en partage dans toute la population.»

Jean-Luc Melenchon (politicien français)

Encore une fois dans l’impunité la plus totale on attise la haine entre Français. Chacun sait, en effet, que le microcosme intellectuel en France est squatté par certains intellectuels qui pensent que leurs élucubrations sont parole d’Evangile et qu’à ce titre, elles doivent formater l’imaginaire des Français de toutes conditions que cela soit l’auditeur distrait qui écoute une station de radio ou celui qui prend son temps de regarder les émissions audiovisuelles.

C’est un fait que, pratiquement, sur toutes les chaînes on ne voit qu’eux, à croire que la richesse culturelle se résume à ces «certitudes» martelées en boucle. Est-ce à dire que la pensée intellectuelle française est tellement stérile qu’elle n’a que ça à mettre en avant ou est-ce un maillage intelligent plus nocif que cent divisions puisqu’il formate l’imaginaire des Français et, insidieusement leur dicte d’une façon inconsciente le rapport à l’Autre quand il s’agit du toujours allogène, bien qu’il soit là depuis plusieurs générations, qu’il soit mélanoderme ou encore plus grave, appartenant à celle de l’antéchrist: l’Islam ?

Qui est Eric Zemmour?

Eric Zemmour est un récidiviste, personne n’ose lui dire qu’il tient des propos nauséabonds. Il faut reconnaître cependant qu’il a trouvé le bon filon. Dans la mal-vie actuelle française il joue la corde sensible de l’étranger pensant à tort qu’il est de l’autre bord après avoir donné en pâture aux Français les Arabes, les Noirs et que cela lui a permis d’avoir une visibilité médiatique qui, au passage, lui permet une impunité des polémiques programmées qui font vendre ses torchons, le voilà qu’il s’attaque maintenant à l’Islam en opérant une synthèse à partir d’un concept celui de sa douce France dont les «Français de souche» -implicitement il nous jure qu’il en fait partie- seraient envahis et à terme, il y aura le grand remplacement.

Pourfendeur heureux des Arabes, lui-même émigré de la deuxième génération, Eric Zemmour, dont le père juif natif d’Algérie, se veut carrément «plus royaliste que le roi». Il parle de l’histoire de France, se veut français de souche par procuration alors que ce terme n’a pas de signification réelle. Il en rajoute au grand bonheur de tous ceux qui règlent leurs comptes avec l’Arabe, voire avec le musulman par juif interposé.

Hichem Hamza écrit à ce propos:

(…) Alors que ses propos, relatifs aux «trafiquants, pour la plupart, noirs et arabes» ont déchaîné les passions sur le Web, (…) Loin d’être une bévue regrettable, l’attitude de Zemmour résulte davantage d’une posture réfléchie et stratégique. (…) Eric Zemmour qui affirma lors d’un débat, et sans la moindre preuve statistique à l’appui, que «90 à 95% des mineurs délinquants sont noirs ou arabes». (….) Zemmour récidive en commettant un nouvel ouvrage, Mélancolie française, consacré à l’Histoire de France. Le titre sibyllin évoque la tristesse qui se serait emparée de la nation, affligée, de ne pas avoir accompli sa mission quasi divine, sa destinée manifeste, de succéder à l’Empire romain. (…) Aux yeux du journaliste, la France de 2010 est comparable à un Empire submergé par de «nouveaux barbares» – comprenez les immigrés afro-maghrébins – qui refuseraient de se «romaniser» ou de sassimiler. (….) (…) Défense de l’existence des races, banalisation de l’arabophobie et de l’islamophobie, nostalgie de la domination occidentale, lepénisation des esprits, apologie de la haine sous couvert de liberté d’expression(1)

Qu’est-ce qu’un Français de souche?

On sait que l’un des marqueurs identitaires mis en avant par le Front national pour discriminer entre les allogènes et les indigènes est l’expression «Français de souche» qui renvoie à une présence beaucoup plus ancienne sur le sol français. «Cette expression postule qu’il existe deux groupes de personnes. Le critère existe, c’est le clivage entre les Nous et les Eux résultant du sentiment d’appartenance: les Nous de souche et les Eux, les allogènes issus de l’immigration. Pour le géographe Hervé Le Bras, «La notion de «Français de souche» n’existe pas dans le droit français, qui prend en compte les concepts de citoyenneté, de nationalité française, de droit du sol et de droit du sang. Hervé Le Bras souligne que «la politisation de la question de l’immigration a conduit le Front national à utiliser le terme pour opposer des Français de référence aux Français d’origine étrangère». (..) les Français «descendent tous d’immigrants à un certain horizon temporel».(2)

On l’aura compris, cette expression Français de souche se veut exclusive et ne fait pas de place à une autre façon d’être français telle que Français par les services rendus, voire plus importants, s’agissant «Français par le sang versé». On ne naît pas Français, on le devient. Doit-on le devenir en se dépouillant de son moi originel en s’affranchissant des coutumes, des traditions familiales, voire des impératifs gastronomiques exogènes? Est-ce que mourir pour la France, c’est être Français par le sang versé ou faut-il encore une autre allégeance?

Par ailleurs un petit rappel, à tous les Zemmour, Finkielkraut et autre Marine Le Pen sur les origines arabes, musulmanes de Français de souche qui étaient là bien avant le XIXe siècle avec l’arrivée massive des Italiens, Portugais et des pays de l’Est.

Pour l’islamologue Sadek Sellam, contrairement à ce que l´on affirme, l´installation des musulmans en France ne date pas du XXe siècle au contraire, elle serait séculaire: «La France avait une relation pluriséculaire avec l´Islam quand elle passa des rapports interétatiques à des contacts directs avec les musulmans. Ce passage eut lieu juste après la mise en application de l´Alliance conclue entre François 1er et Soliman le Magnifique en 1535. Quand eurent lieu les expulsions des Morisques, ces musulmans restés en Espagne après la chute de Grenade en 1492, Henri IV autorisa l´accueil d´une partie d´entre eux. il laissa une partie de ces exilés riches et instruits s´établir en France où ils introduisirent la céramique et le ver à soie…Le nombre de Morisques restés en France est évalué entre 70.000 et 150.000. Certains sont restés visibles jusqu´à la Première Guerre mondiale. Ces anciens musulmans devinrent pour la plupart protestants et certains catholiques. Installés principalement dans le sud de la France. Ils prirent des noms qui rappellent leurs origines maures (Maurin, Morand…)» (3)

Pour sa part, le docteur Gustave Le Bon parle de l’assimilation heureuse avec le temps: «Bien que le séjour des Arabes en France n’ait été constitué que par une série de courtes invasions, ils ont laissé des traces profondes de leur passage dans la langue, et [...] ils en ont laissé également dans le sang. L’ethnologie nous en fournit la preuve, en retrouvant, après tant de siècles, des descendants des Arabes sur plusieurs parties de notre sol. Dans le département de la Creuse, dans les Hautes-Alpes, et notamment dans plusieurs localités situées autour de Montmaure (montagne des Maures), dans le canton de Baignes de même que dans certains villages des Landes, du Roussillon, du Languedoc, du Béarn.» (4)

Allogène européen contre allogène maghrébin musulman

Jacques Chirac, parlant de l’Algérie, disait qu’un Français sur sept a des racines algériennes, c’est peut-être vrai. Si on compare objectivement les parcours d’un émigré dont les parents et arrière-grands-parents ont donné leur sang et leur sueur pour la grandeur de la France, ont maîtrisé la langue dissertée sur Voltaire avec un communautaire qui viendrait des Carpates d’un village reculé de Pologne ou de Hongrie, ou pire encore, ont eu des parents qui ont combattu la France. On est en droit de se demander finalement ce que c’est qu’être français et comment dans le même mouvement, un émigré de la cinquième génération – un paléo maghrébin- reste toujours dans l’imaginaire de certains français un émigré, le marquage identitaire est là, il est indélébile. Comment dans le même temps l’émigré européen cesse d’être étranger et d’être marqué indélébilement.

L’identité religieuse – fond rocheux de la fille aînée de l’Eglise – qui, a bien des égards, berce d’une façon invisible la société française serait une explication. L’appartenance réelle ou supposée à la religion chrétienne lui donnerait un avantage décisif et ceci dans un pays laïc et où la République se tient, en théorie, équidistante des spiritualités Dans leur immense majorité, les émigrés veulent vivre avec dignité. Leur culture devrait être perçue comme une richesse par la France. La provenance originelle a de moins en moins d’importance en regard de l’idée de nation dont, à juste titre, Ernest Renan disait qu’elle devrait être un «plébiscite de tous les jours». (5)

Le Grand Remplacement

L’idée du «Grand Remplacement» de plus en plus répandu postule que la France serait, à terme, remplacée par les Arabes et pire par les musulmans. Nolwenn Le Blevennec nous décrit comment cette idée est prise au vol et tient lieu de fonds de commerce des fossoyeurs du vivre-ensemble: «Décryptage. «Le grand remplacement», l’expression qui dénonce le prétendu «remplacement» du peuple français par d’autres peuples, plaît depuis longtemps dans les milieux d’extrême droite. Grâce aux éditorialistes Eric Zemmour ou Ivan Rioufol et à la famille Le Pen, elle occupe de plus en plus d’espace médiatique. Le concept a été théorisé par Renaud Camus, Selon lui, les immigrés sont en grande partie responsables de la «nocence» (atteinte à la nature et à la qualité de vie (…) L’expression s’est épanouie dans les milieux d’extrême droite. (…) Depuis quelques mois, elle prend une autre ampleur. Elle accompagne probablement la politique de Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault (…) A chaque fois qu’il peut, Ivan Rioufol emploie l’expression (on la lit encore dans un édito à propos de l’affaire Leonarda, en octobre 2013).(6)

Eric Zemmour se charge, quant à lui, de la populariser à la télévision. Il utilise l’expression lors de ses face-à-face avec Nicolas Domenach sur i>Télé. Quand Zemmour valide la notion de «Grand Remplacement»! Un grand moment de télévision, que ce vendredi 11 avril 2014 sur i> télé Éric Zemmour accouche d’une conviction profonde le «Grand Remplacement» est une réalité! C’est une première, le concept de Renaud Camus a été repris sur un grand média. (6)

Les propos graves de Zemmour sur l’inéluctabilté de la déportation des musulmans

Fort de son impunité et ses protections médiatiques, Zemmour dévoile sa haine de soi- n’est-il pas un juif, paléoberbère algérien-, son racisme, ses propos d’Éric Zemmour, au ´´Corriere della Sera´´ sur le départ forcé des musulmans de France. Il conforte les uns dans l’idée que l’âme catholique française est en péril, les autres qu’il n’est qu’un sombre islamophobe. Le journaliste a créé autour de lui une communauté, des inconditionnels, sensibles à sa ferveur. Et s’est fait nombre d’ennemis.(7)

Pour Jean-Luc Melenchon, Eric Zemmour n’est pas seulement l’homme qui fournit une doctrine commune et un cadre de références historiques pour l’unification des droites et de l’extrême droite. Il est journaliste. Sa présence discourante deux fois par semaine sur une des plus influentes radios du pays est sans doute un puissant appui? La corporation avant tout. Il peut tout dire. Rien ne lui sera reproché car «il est de la maison».. Zemmour dit ce qu’il veut. Il est de la corporation». Je reproduis, poursuit Jean-Luc Melenchon, les propos de Eric Zemmour au journal italien Corriere della Sera «Les musulmans ont leur Code civil, c’est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s’en aller.» «Je sais, c’est irréaliste mais l’Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d’Algérie pour revenir en France? Ou bien qu’après la guerre, 5 ou 6 millions d’Allemands auraient abandonné l’Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles?» «Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes [vivent ici], en France, [mais] ne veulent vivre à la française.» (…) vivre à la française?» «Cela signifie donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. [Blaguer] au café, faire la cour aux filles. (…).» (8)

Zemmour ne se contente pas seulement d’attiser les haines en parlant de chaos et de guerre civile. Il convoque l’histoire et rappelle l’exode des Français d’Algérie, boosté par l’OAS, il le qualifie de déportation et de ce fait justifie indirectement une réciprocité vis-à-vis des Français musulmans qui sont là depuis plusieurs générations

Pour le CRI l’Association antiraciste :

« Avec ses pseudos-théories, Eric Zemmour cherche depuis déjà bien longtemps à donner un fond idéologique à l’islamophobie, en voulant rendre présentable un discours qui n’est en fait que celui de la haine et de l’obscurantisme. Les propos tenus dans le Corriere della Sera du 30 octobre 2014 prennent place dans une dérive très dangereuse pour la société française, car Eric Zemmour vise à donner des arguments aux pires xénophobes, encourageant à des actes qu’il serait dans l’impossibilité totale de contrôler. C’est le mécanisme même de l’incitation à la haine, et c’est en cela que nous ne pouvons rester sans réaction devant ces propos. Grace à l’irresponsable soutien des médias qui, pendant des années, ont accordé complaisamment des tribunes à ce chauffard de la pensée – déjà condamné pour incitation à la haine raciale – ces théories font des ravages dans la société française, qu’Éric Zemmour appelle à se préparer à une guerre civile contre les musulmans. Ces propos, qui n’ont plus rien à voir avec les idées mais résultent du discours de haine, méritent une réponse judiciaire. (9)

L’entretien au Corriere a également provoqué l’indignation de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Cela n’ira pas plus loin. Il y a une véritable conspiration du silence et tout le monde y trouve son compte, la droite, l’extrême droite, le Crif, la gauche caviar. Les Arabes se rapprochent dangereusement de la situation des juifs des années 1930 du siècle dernier, des nuits de cristal se profilent à l’horizon et à force de tolérer on finit par accepter. On comprend que Dieudonné, dont la mort sociale a été décidée, constate que, malgré son dérapage, Zemmour n’a pas été sanctionné: «Il faut être juif pour avoir la liberté d’expression en France.»

Zemmour n’est pas seul, on trouve aussi beaucoup de Français de souche par procuration qui en rajoutent, je pense notamment à Finkielkraut et son «racisme anti-blanc» lui aussi émigré de la 3e génération, venu défendre la race blanche en danger existentiel, pour lui, le racisme anti-blanc est une réalité et il ne cesse d’entretenir comme Zemmour, le brasier de la partition. Un autre qui participe à la curée d’autant plus que ça fait vendre est Michel Houellebecq dont toute la réputation est basée sur l’injure et la haine viscérale des Arabes et surtout des Musulmans. Lui aussi parle à sa façon de grand remplacement Pour cela il a collationné tous ses fantasmes et sa bile dans un ouvrage « Soumission ». Le journal Le Point dont on connait aussi l’empathie pour les Musulmans en fait une présentation généreuse. Lisons : « L’écrivain imagine la France sous un régime islamique « Soumission » est un roman d’anticipation . Nous sommes en 2022 et la France est sous régime islamique. (…) Telles sont les questions qui traversent le nouveau roman de Michel Houellebecq. On les voit déjà sabre au clair , nos petits soldats de l’indignation permanente, on les voit déjà défourailler les lucky Luke du commentaire en 140 signes : Quoi l’auteur est donc devenu identitaire frère de lait goncourisé d’Eric Zemmour ? » (10)

On le voit la déportation est en marche puisque des idéologues du mal sont en train de normaliser auprès des foules Tristes perspectives pour les Arabes et les Musulmans qui à n’en point douter risquent de connaitre des nuits de cristal dans toute l’Europe. Il n’y a pas de pasteur Niemöller comme lanceur d’alerte… : « Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas juif. Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas catholique. Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait personne pour protester »

Tout est dit.

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

Notes

1.Hicham Hamza: De quoi Zemmour est-il le nom? Site Oumma.com.10 mars 2010.

2.Français de souche: Encyclopédie Libre Wikipédia

3.Sadek Sellam: La France et ses musulmans. 1895-2005 Fayard.

4.Gustave Le Bon: La Civilisation des Arabes (1884),, éd. La Fontaine au Roy, 1990

5.http://www.mondialisation.ca/ epitre-aux-francais-de-souche-vous-vous-trompez-de-combat/5390391

6.http://rue89.nouvelobs.com/ 2014/06/11/grand-remplacement-lidee-raciste-propage-252747

7.http://www.lepoint.fr/societe/ zemmour-la-vaine-haine-20-12-2014-1891340_23.php#xtor=CS3-190

8.http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/12/15/zemmour-se-lache-en-italie-deporter-cinq-millions-de-musulmans-ca-peut-se-voir/#article2

9.http://www.legrandsoir.info/ zemmour-l-incendiaire-islamophobe.html

10.Houellebecqq : Extension du domaine de la Charia . Le Point 18 au 25 décembre 2014

Article de référence http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_ du_professeur_chitour/207767-lutter-contre-le-grand-remplacement-par-la-deportation.html

Haut de page