Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poutine accuse l'armée ukrainienne d'être une Légion étrangère de l'Otan (AFP)

par AFP 26 Janvier 2015, 17:43 Ukraine Russie Poutine "Légion étrangère" Armée ukrainienne

Poutine accuse l'armée ukrainienne d'être une Légion étrangère de l'Otan (AFP)
Poutine accuse l'armée ukrainienne d'être une Légion étrangère de l'Otan

AFP


Moscou - Le président russe Vladimir Poutine a accusé lundi l'armée ukrainienne, engagée dans des combats avec les rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, d'être la Légion étrangère de l'Otan utilisée par les Occidentaux pour contenir la Russie.

On dit souvent: l'armée ukrainienne, l'armée ukrainienne. En réalité, qui combat dans ses rangs' Il y a des unités régulières des forces armées, et en grande partie des soi-disants +bataillons de volontaires nationalistes+, a déclaré M. Poutine à Saint-Pétersbourg, selon des images de la télévision publique russe.

De fait, il ne s'agit pas d'une armée mais d'une Légion étrangère, dans le cas présent, une Légion étrangère de l'Otan qui n'a pas pour but la défense des intérêts nationaux de l'Ukraine, a ajouté le président russe.

Il s'agit d'un autre but géopolitique: contenir la Russie, ce qui ne correspond pas du tout avec les intérêts nationaux du peuple ukrainien, a accusé le chef de l'Etat russe.

La déclaration musclée de Vladimir Poutine est intervenue à l'approche d'une réunion extraordinaire de l'Otan sur la situation en Ukraine, convoquée à la demande de Kiev.

La commission Otan-Ukraine (COU) a été créée dans le cadre des accords de partenariat entre l'Alliance et l'Ukraine, signés en 1997. Elle offre un cadre pour la coopération politique et pratique entre les deux partenaires.

Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, doit tenir un point de presse vers 16H00 (15H00 GMT) après la réunion.

L'Union européenne a également décidé de convoquer une réunion extraordinaire de ses ministres des Affaires étrangères jeudi à Bruxelles avec l'objectif de sanctionner cette nouvelle offensive.

La chancelière allemande Angela Merkel a appelé dimanche le président russe Vladimir Poutine à faire pression sur les séparatistes. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé lundi que la Russie faciliterait des contacts entre Kiev et les rebelles dans les prochains jours.

Le conflit de neuf mois dans l'Est séparatiste prorusse a connu un nouveau tournant samedi avec le bombardement du port stratégique de Marioupol, qui a fait 30 morts et une centaine de blessés civils.

commentaires

Haut de page