Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prise d'otages de Vincennes. Silence du Procureur de Paris, lors de sa conférence de presse du 09.01.15, sur la manière dont Coulibaly a été tué. Des images éclairant sa mort ont été diffusées sur France 3 (vidéos)

par Sam La Touch 10 Janvier 2015, 09:08 Articles de Sam La Touch France Vincennes Preneur d'otages Coulibaly

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES

Un document filmé par un amateur, que les journalistes de France 2 ont pu se procurer, montre l'assaut des forces de l'ordre sur l'épicerie casher de la porte de Vincennes dans laquelle Amedy Coulibaly retenait de nombreuses personnes en otages. Sur France 2, la vidéo a été censurée et les images montrant la fusillade des forces de l'ordre sur Coulibaly ont été enlevées car jugées sans doute choquantes mais on peut les voir sur France 3 (Attention images violentes).

On y voit les agents du Raid s'approcher du rideau de fer de la boutique, qui se lève lentement. Dès le début, on voit le corps d'un homme, probablement mort, à terre, à coté d'une caisse. Et au fond, alors que les balles sifflent, une silhouette s'élance : c'est celle d'Amedy Coulibaly, le preneur d'otages, qui fonce sur les policiers avec des armes au point (un fusil et un pistolet vraisemblablement). Il est abattu en quelques secondes, après avoir reçu une soixantaine de balles. (Les adeptes des théories conspirationnistes pourront toujours faire remarquer qu'il n'y a aucune trace de sang, la vidéo est de très mauvaise qualité et se déroule dans la nuit... la photo du cadavre de Coulibaly - cardiaque s'abstenir - ne laisse pas de doute).

Les otages sortent, affolés. Ils sont rapidement exfiltrés. Ils sont plus d'une dizaine à sortir de la boutique. Un peu plus loin, un policier est à terre, tiré par ses compagnons qui le mettent à l'abri.

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES ET VIOLENTES !

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES ET VIOLENTES !

La manière dont le preneur d'otage a été éliminé n'a pas été abordé par le procureur de Paris hier soir vers 22h50 à l'issue des opérations à Dammartin-en-Goëlle et à Paris. En effet, durant sa conférence de presse, le procureur, François Molins, a déclaré :


"Porte de Vincennes, donc, un assaut de la BRI et du RAID était lancé à 17h sur l'épicerie cacher. Le bilan s'établissait ainsi : Amédy Coulibaly est décédé il faisait usage à l'encontre des forces de l'ordre d'un fusil d'assaut Kalachnikov d'un pistolet mitrailleur de type Scorpio donc à l'encontre des forces d'assaut tandis que deux autres armes de poing : des pistolets russes Tokarev étaient ensuite découvert dans le magasin. Deux fonctionnaires de police seraient blessés à la jambe BRID et un plus sérieusement blessé. Il a été découvert quatre corps correspondants à des otages dans le magasin tandis que toutes les autres personnes vous le savez qui se trouvaient dans l'hypercacher étaient libérés sains et saufs."


Nulle mention n'est faite par le Procureur de la manière dont le preneur d'otage a été tué alors que les images de la vidéo ci-dessus montrent clairement qu'il a été abattu alors qu'il chargeait les forces de police. Pourtant le même Procureur donne luxes de détail sur la manière dont les deux terroristes présumés (frères Kouachi) de Damartin ont été tués alors qu'ils tiraient sur la police en sortant de l'imprimerie où ils s'étaient réfugiés. A l'issu de cette conférence de presse, François Molins n'a pas souhaité répondre aux questions de la presse. Par ailleurs contrairement à la tuerie de Charlie Hebdo, nous n'avons eu aucune information sur l'identité des victimes tuées avant ou lors de l'assaut lancé par les forces de l'ordre. Les témoignages des otages qui n'ont toujours pas filtré, devraient éclairer le déroulement de cette prise d'otage et de l'assaut menés par les forces de l'ordre.


Ajout du 11.01.15 :

Le silence du Procureur s'explique sans doute par l'état du corps du preneur d'otage après la fusillade : plus de 60 impacts de balles. Voir la photo publiée chez Allain Jules. Attention image choquante !!! Le preneur d'otage s'étant rué sur les forces de l'ordre, armes à la main comme cela est montré sur la vidéo (ci-dessus), il n'a eu aucune chance. Un comportement de djihadiste kamikaze.

commentaires

Haut de page