Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui a dit, en 2012, qu'Al-Nosra faisait du "bon boulot" ?

par Sam La Touch 8 Janvier 2015, 11:35 Articles de Sam La Touch Al-Nosra Syrie François Hollande Bachar al-Assad Al-Quaïda Rebelles EI

Qui a dit, en 2012, qu'Al-Nosra faisait du "bon boulot" ?

"...sur le terrain, ils (Al-Nosra) font un bon boulot". "C’était très net, et le président de la Coalition (syrienne) était aussi sur cette ligne".

Cité in « Pression militaire et succès diplomatique pour les rebelles syriens », par Isabelle Maudraud, Le Monde, 13 décembre 2012.

Réponse ici

------------

Le Front Al-Nosra, également dénommé Jabhat al-Nosra ou Nosra (en arabe : جبهة النصرة لأهل الشام, Jabhat an-Nuṣrah li-Ahl ash-Shām, « Front pour la victoire du peuple du Levant »), est un groupe djihadiste de rebelles armés affilié à Al-Qaïda, apparu dans le contexte de la guerre civile syrienne. Malgré ses terribles exactions, il a été soutenu politiquement par la France jusqu'en 2013 et indirectement logistiquement à travers le soutien apporté aux rebelles syriens nationalistes par l'Etat français. François Hollande ayant reconnu que la France a livré des armes aux rebelles syriens faisant partie de l'Armée Syrenne Libre (ASL) jusqu'en 2014. Selon Le Monde, "en décembre 2013, des dépôts d'armes de l'ASL à la frontière syro-turque ont même été pillés par des combattants du Front islamique. Tandis que le régime se lançait dans une contre-offensive à Homs et autour de Damas, les rebelles islamistes prenaient l'ascendant sur leurs rivaux nationalistes dans le Nord."

Les rebelles "modérés" nationalistes dont l'un des commandants se vantait sur la BBC d'actes de cannibalisme sont une mouvance hétéroclite opposante au régime d'Assad mais aux frontières poreuses et aux liens étroits et ambigus avec l'Etat islamique et les mouvements "islamistes" radicaux al-Quaïdistes. Ces mouvements "islamistes" radicaux ont été instrumentalisés par l'OTAN pour abattre le régime d'Assad en Syrie après avoir abattu celui de Kadhafi en Libye. A noter que des milliers de nouveaux rebelles sont en train d'être entraînés par les Etats-Unis et la Turquie.

commentaires

Haut de page