Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy, le come back indécent (Mondafrique)

par Jacques Marie Bourget 8 Janvier 2015, 17:39 France Charlie Hebdo Attentat Sarkozy Come back François Hollande Elysée

Sarkozy, le come back indécent (Mondafrique)
Sarkozy, le come back indécent
Par Jacques Marie Bourget
Mondafrique

Après la tuerie de Charlie Hebdo, notre chroniqueur Jacques-Marie Bourget met en garde contre la tentation d'une surenchère sécuritaire mise en avant par plusieurs membres de la classe politique française. Il pointe également la responsabilité des pays occidentaux et de leurs alliés du Golfe dont les politiques au Moyen-Orient et en Afrique ont largement contribué à nourrir le terreau d'un djihadisme assassin.

Les réactions à l’attentat contre les dessinateurs et les salariés de Charlie Hebdo sont comme une deuxième mort de ce journal. Quand, face aux caméras de télévision, on ne trouve rien de mieux que Caroline Fourest, Philippe Val et ...Nicolas Sarkozy pour défendre la mémoire de ces hommes libres et de ces grands artistes, c’est comme si on les assassinait une deuxième fois.

Sarko, le come back

Le pompon, comme le cordon du poêle que l’on doit tenir en ce jour de deuil, c’est le débarquement de Sarkozy à l’Élysée. Sarko is back, la belle image. Sorti du bavardage inutile avec Hollande, de son moment de connivence entre professionnel de la politique, on a pu entendre le nouveau président de l’UMP dauber sur « le système de sécurité français qui n’est pas adapté ». Il faut oser. Qui a organisé l’islam de France autour de l’UOIF au point que ce chef d’œuvre vient d’être couché par les Émirats Arabes Unis sur la liste des organisations terroristes ? Qui a soufflé sur le feu en Syrie avant de semer le chaos en Libye pour en faire deux nouvelles patries du djihad ? Principalement Sarkozy et ses compères du Qatar.

Après la tuerie de Charlie dans la quelle je pleure personnellement un ami, Georges Wolinski, le temps est venu, non point d’ouvrir les prisons et de donner plus des fusils aux gendarmes. Le temps est venu d’un mea culpa. Il faut qu’un tribunal international juge tous les politiciens, essentiellement ceux de Washington, de Ryad et de Doha, qui ont inventé et nourri le djihad et son esprit, celui qui nous frappe aujourd’hui en assassinant nos confrères. Rappelons nous combien Ben Laden était un gentil garçon quand, aux côtés de la CIA, il se battait en Afghanistan contre les soviétiques. Rappelons-nous l’indifférence occidentale aux tueries perpétrées en Algérie par les sbires du GIA, dès qu’ils sont rentrés au pays leur campagne afghane terminée. Rappelons-nous que les États Unis refusent toujours de publier 28 pages du rapport officiel sur les attentats du 11 septembre. Feuillets qui mettent en cause la complaisance de l’Arabie Saoudite pour les guérilleros ailés de Manhattan.

Demain, les mêmes qui dénoncent l'horreur de ce drame tendront le micro à des Zemmour ou des Houellebecq. Est-ce vraiment eux qui rendront aux musulmans leur honneur perdu ? Combien nous manquerons les dessins mordants, réjouissants, de Cabu, Charb, Tignous et Wolinski sur ces funestes prophètes.

commentaires

John 08/01/2015 19:32

Eh oui,belle analyse!Malheureusement Sarkozy reviendra au pouvoir en France car l'opinion publique occidentale est culturellement basse et le rachitique futur président français andrà partout dans le monde comme justicier afin de déstabiliser les pays comme la Cote d'Ivoire,La Libye,la Syrie,..truquer les elections au Gabon,Togo,etc,..
Sarkozy est un DICTATEUR et est l'ENEMI number one des Panafricains!
Honte à Sarkozy pour avoir comandité le meurtre du Leader Visionaire Khadafi!

Haut de page