Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En écoutant Lavrov à Munich (The Saker)

par The Saker 8 Février 2015, 08:21 Allemagne Russie Occident Lavrov Munich Articles de Sam La Touch

En écoutant Lavrov à Munich
Article originel : Listening to Lavrov in Munich
The Saker

Traduction SLT

Je dois dire que personnellement, je n'ai jamais rien vu comme ce qui est arrivé aujourd'hui à Munich. J'ai détecté un ton dans la voix de Lavrov que je n'avais pas ressenti aussi fortement auparavant. Bien sûr, Lavrov était calme et poli. Mais cette fois, j'ai aussi ressenti un immense sentiment de dégoût de sa part pour le public à qui il s'adressait et envers ce que ces soi-disant «leaders» ont fait au cours de la dernière décennie. En substance Lavrov leur a déclaré "Poutine vous a déjà tout expliqué en 2007, mais vous n'avez pas écouté un mot de ce qu'il avait à dire - et maintenant êtes-vous vraiment heureux du résultat ?". Puis vint les Questions et Réponses et les choses n'ont fait qu'empirer.

Franchement, je me demande si ce qui est arrivé aujourd'hui était une sorte de configuration pour essayer de provoquer Lavrov ou si les gens qui ont posé des questions sont tout simplement stupides. En les écoutant, je pensais que l'on assistait à un moment où les Européens étaient devenus prétentieux et dégénérés en étant complètement dépourvus de tout sens de la réalité, de la vérité ou même de décence de base. Même la très mince couche de moralité européenne a fondu quand le journaliste allemand s'est mis à rire lorsque Lavrov a mentionné la Charte des Nations Unies. Je ne peux qu'admirer le contrôle mental de Lavrov et remercier Dieu qu'il ne m'ait pas fait diplomate alors que j'aurai voulu boxer mon écran d'ordinateur à l'écoute de ces clowns.

Si vous regardez le ruban Saint George sur le côté gauche de ma page web, vous verrez que j'ai écrit au-dessus "La Russie défend la liberté". Je commence à réaliser que c'est une formulation plutôt superficielle. De façon plus approfondie, la Russie défend la vérité à la fois en tant que principe logique et en tant que principe moral. Les "élites occidentales" font l'exact opposé de cela, elles sont l'incarnation de la non-vérité tant dans un sens logique et morale. Et cet écart était manifeste dans le débat d'aujourd'hui entre Lavrov et ses "collègues occidentaux".

La malhonnêteté, intellectuelle et morale, a été élevée au rang d'un principe ontologique et comme fondement de la pensée politique occidentale moderne et de sa culture, c'est ce que ces sociétés font de mieux et tout ce qu'elles peuvent faire. Non seulement la notion de "bien et de mal" a disparu du point de vue moral, mais elle a aussi disparu d'un point de vue logique. Quelque chose à la fois profondément immorale et complètement absurde peut maintenant être élevée au rang de paradigme et ensuite être utilisée comme "mesure de toutes choses".

Pourtant, encore et encore, j'en viens à la conclusion que ce à quoi nous assistons ici, relève vraiment d'un choc profond des civilisations entre deux univers civilisationnels qui ont grandi si loin l'un de l'autre qu'ils sont devenus complètement étrangers et virtuels à l'autre comme extra-terrestre. Lavrov aurait eu une bien meilleure expérience s'il s'était exprimé devant certains petits hommes verts sur une autre galaxie, qu'à ces gens auxquels il s'est adressé aujourd'hui à Munich.

Je vais dire quelque chose qui va probablement déclencher des messages haineux et des commentaires indignés, mais ce que je vois aujourd'hui, c'est une lutte très similaire à celle qui a opposé les pharisiens et le Christ il y a 2000 ans. Vous pouvez également vous référer à lui comme une lutte entre "Conchita Wurst vs Saint George". Ou "Hizb Shaitan vs Hizb Allah". Ce sont toutes des métaphores de la même réalité. Et puisque ce qui est en jeu aujourd'hui, c'est vraiment l'avenir de l'ensemble de l'ordre international, vous pouvez dire que nous vivons un des moments les plus dangereux et crucial de l'histoire.

Je ne vois pas comment ce conflit pourrait être résolu par des négociations. Sur une courte durée, au niveau tactique, oui, bien sûr. Mais, fondamentalement c'est une lutte existentielle entre ces deux parties et seulement l'une d'entre elles restera debout. Nous pourrions avoir atteint le point historique qui va déterminer l'avenir (ou son absence) de la race humaine tout entière. C'est la conclusion auquel je suis personnellement arrivé...


The Saker

http://www.vineyardsaker.blogspot.mx/2015/02/listening-to-lavrov-in-munich.html

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/02/en-ecoutant-lavrov-a-munich-the-saker.html

Haut de page