Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Marie Le Pen maintient ses propos sur l'inégalité des "races" (BFM TV)

par BFM TV 8 Février 2015, 20:32 France Jean-Marie Le Pen Racisme "Inégalité des races" Front national

Jean-Marie Le Pen maintient ses propos sur l'inégalité des "races" (BFM TV)
Jean-Marie Le Pen maintient ses propos sur l'inégalité des races
BFM TV
Lu sur Cameroon Voice

Avant d'occuper une large place dans l'actualité par sa qualification pour le second tour lors de la législative partielle du Doubs dimanche prochain, la candidate FN Sophie Montel s'était faite remarquer en 1996 par sa défense de Jean-Marie Le Pen et de ses propos sur "l'évidence de l'inégalité des races". Jeudi sur France Info, le président d'honneur du Front national a réitéré ses propos et ne comprend pas que l'on puisse s'en émouvoir.

"J'avais dit que les Noirs courent plus vite que les Blancs et nagent beaucoup moins vite. Comment ça se fait? Il y a bien une petite différence, non? Qu'est-ce qu'il y a de scandaleux à reconnaître ça?", s'est-il défendu.

Nouvelles critiques contre Charlie Hebdo

Mais Jean-Marie Le Pen a aussi réitéré ses critiques à l'encontre de Charlie Hebdo, transformé selon lui en "Charlie business" après l'attentat du 7 janvier sur lequel il continue de se poser "un certain nombre de questions". Dans une interview parue dans le journal russe Komsomolskaïa Pravda, Jean-Marie Le Pen avait voulu y voir la "signature des services secrets".

"C'est une déclaration politique, ce n'est pas un bon mot, ce n'est pas un dérapage: je préfère Charlie Martel", a-t-il de nouveau déclaré. "Quand j'ai vu la tentative de détourner la sensibilité et l'émotion populaire en direction des idées de Charlie Hebdo, j'ai trouvé cela scandaleux", a poursuivi le fondateur du FN.

"J'ai dit qu'il y avait des éléments curieux dans cet attentat, comme souvent, le fait qu'on trouve une carte d'identité dans la voiture, qui n'est pas plus étonnant d'ailleurs que de trouver le passeport du pilote de l'avion qui vient de se crasher le 11 septembre. (...) On peut se poser un certain nombre de questions. Je suis un sceptique, je ne suis pas quelqu'un qui croit ce qu'il lit, ni ce qu'il entend", a-t-il dit jeudi.

BFM.TV

commentaires

Haut de page