Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les armées étatsunienne et britannique paradent à 300 mètres de la frontière Russe (The Telegraph)

par The Telegraph 26 Février 2015, 05:39 Articles de Sam La Touch USA Grande-Bretagne OTAN Estonie Défilé militaire Russie Frontière Provocation

Les armées étatsunienne et britannique paradent à 300 mètres de la frontière Russe
Article originel : US and British army parade 300 yards from Russia border
The Telegraph


Traduction SLT

Des véhicules de l'armée étatsunienne et des soldats britanniques ont défilé à travers les rues d'une ville estonienne à seulement 300 mètres de la frontière russe, hier, dans une volonté d'afficher l'unité occidentale contre la menace envahissante de Moscou.

Les armées étatsunienne et britannique paradent à 300 mètres de la frontière Russe (The Telegraph)

Des véhicules blindés du deuxième régiment de cavalerie de l'armée US et des troupes britanniques ont officiellement participé au défilé militaire du jour de l'Indépendance de l'Estonie, mais le choix de l'emplacement était profondément symbolique.

Défilé de soldats US à Narva à 300 mètres de la frontière russe (Reuters)

Défilé de soldats US à Narva à 300 mètres de la frontière russe (Reuters)

La ville de Narva se trouve dans la partie orientale de l'Estonie, où la frontière du pays avance dans la Russie, et a été cité comme une cible potentielle pour le Kremlin s'il devait porter son attention de l'Ukraine aux Etats baltes.

La majorité des 60 000 habitants de la ville sont ethniquement russe.

Le défilé de l'Otan survient dans un contexte où des séparatistes pro-russes continuent de se battre contre les troupes gouvernementales de Kiev dans l'est de l'Ukraine, avec la hausse des craintes d'une agression séparatiste sur la ville côtière de Mariupol.

"L'histoire nous a enseigné que si nous ne nous défendons pas, personne ne le fera," a déclaré le général Riho Terras, le chef du personnel militaire estonien, lors de la parade.

"Les événements en Ukraine qui ont suscité l'attention du monde entier, démontrent très clairement que nous nous devons maintenir la sécurité," a-t-il ajouté.

Environ 100 Néerlandais, des troupes espagnoles, lettones et lituanienes ont également défilé dans la neige avec les 1 300 soldats estoniens pour marquer l'indépendance de cette ex-république soviétique.

L'Estonie, avec la Lettonie et la Lituanie, ont rejoint l'OTAN en 2004, au grand dam de Moscou.

La peur que l'Ukraine rejoigne également l'alliance militaire occidentale aurait sans doute incité la participation de la Russie dans la crise en Ukraine, y compris l'annexion de la Crimée lors de l'année dernière.

Il y a des craintes renouvelées que le même ressentiment pourrait conduire Vladimir Poutine à élargir les intérêts russes dans les pays baltes.

David Cameron a déclaré hier qu'il y aurait des conséquences "profondément dommageables" pour l'ensemble de l'Europe si l'UE ne parvenait pas à tenir tête à M. Poutine en Ukraine, prédisant que le président russe pourrait se retourner contre les Etats baltes ou la Moldavie s'il n'était pas freiné maintenant .

Le général Adrian Bradshaw, l'adjoint à l'OTAN du Commandant suprême allié pour l'Europe, a déclaré la semaine dernière que la Russie pourrait essayer de s'emparer de territoires à partir des états de l'alliance à l'arrière des combats en Ukraine.

Michael Fallon, le secrétaire de la défense britannique, a également déclaré aux journalistes la semaine dernière qu'il y avait un "danger réel et présent" pour la Lettonie, la Lituanie et l'Estonie.

La Lituanie a annoncé hier qu'elle allait rétablir le service militaire obligatoire pour les jeunes hommes du fait des craintes de plus en plus importantes d'une agression russe.

De plus, quelques habitants ethniquement russes de Narva qui sont venus à la parade semblaient susciter chez certains la crainte d'une intervention russe.

"Pour moi la menace sur la sécurité nationale est instrumentalisée par la presse, il n'y a rien de grave, tout va bien, personne ne va attaquer quiconque", a déclaré Yuri Melnikov, âgé de 55 ans, à l'AFP.

Elvira Neimann, 77 ans, a déclaré qu'elle vit à Narva depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 : "Je me sens Estonienne et non Russe."

"Nous sommes tous des gens tolérants, la Russie est notre voisin et ami," a-t-elle déclaré à l'AFP.

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/02/l-armee-etatsunienne-et-britannique-paradent-a-300-metres-de-la-frontiere-russe-the-telegraph.html

commentaires

Haut de page