Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dictateur tchadien est un ami de la France !

par Sam La Touch 4 Février 2015, 11:17 Articles de Sam La Touch Tchad France Françafrique Armée française Dictature Idriss Déby

Ami de la France, malgré son comportement dictatorial au Tchad
Le Canard Enchaîné, 4 février 2015, p.3



Ami de la France, malgré son comportement dictatorial au Tchad, le président Idriss Déby va convoquer à N'Djamena, du 16 février au 9 mars, les cadres militaires de plusieurs Etats africains et membres de l'OTAN. Objectif : concevoir des actions communes contre les mouvements djihadistes. Participation annoncée : 1300 représentants des armées concernées. Dans cette capitale, la France vient d'installer son état-major de l'opération "Chammal" en zone sahélo-saharienne. Et l'armée tchadienne, qui a déjà combattu au Mali en compagnie des troupes françaises, vient d'intervenir au Nigeria contre les djihadistes de Boko Haram. "Qui osera désormais parler de droits de l'homme à Idriss Déby ?" constate amer, un diplomate français.
Le dictateur tchadien est un ami de la France !

Commentaires : Il faudra dire à ce diplomate que la réputation de la France de "pays des droits de l'homme" est une réputation usurpée, un anesthésiant collectif pour la population française et un argument pour les journalistes en mal de boniments. Si la France était le pays des droits de l'homme, elle n'aurait pas agi de la sorte au Rwanda, en Libye ou en Côte d'Ivoire. Comble de l'ironie, Idriss Déby au "comportement dictatorial" - euphémisme pour parler de régime dictatorial - a été installé par l'Etat français depuis 1990 et maintenu en selle par l"armée française en 2008. Mais cela les journalistes et les diplomates l'oublient facilement pour nous sortir leurs boniments et leur indignation à la petite semaine plutôt qu'une analyse de fond. L'armée tchadienne en Centrafrique, au Cameroun ou au Nigeria est une armée de tirailleurs au service des intérêts de l'ancienne colonie. Et si jamais le dictateur françafricain venait à s'écarter du droit chemin, les diplomates et les journalistes en commande seraient lui rappeler les "droits de l'homme" quitte à lui rappeler via une ingérence militaire comme en Côte d'Ivoire ou en Libye, les militaires français étant d'ailleurs déjà sur place par milliers. Le dictateur n'a qu'à bien se tenir.

A lire également pour raffraîchir la mémoire aux amnésiques : Tchad : une dictature sanglante installée et soutenue par la France

commentaires

Haut de page