Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mossad lâche-t-il Netanyahu ?

par Sam La Touch 25 Février 2015, 06:49 Articles de Sam La Touch Israël USA Netanyahu Mossad

Le Mossad lâche-t-il Netanyahu ?
Le Mossad lâche-t-il Netanyahu ?

A la veille de la visite de Netanyahu aux Etats-Unis afin de contrer le projet d'Obama sur l'accord nucléaire avec l'Iran, le Mossad a fait fuiter des documents ridiculisant Netanyahu. Ces documents montrent que le dirigeant israélien controversé a sciemment menti à la communauté internationale en prétendant devant l'ONU que l'Iran essayait de se doter des moyens pour produire une bombe nucléaire. Ces documents confidentiels qui ont fuité ont été publiés par Al-Jazeera et par The Guardian.

Le Mossad lâche-t-il Netanyahu ?

Plus populaire que jamais en Israël, à en croire les derniers sondages concernant les prochaines élections législatives du 17 mars, le dirigeant israélien est devenu de plus en plus critiqué et controversé à l'étranger pour sa gestion de la crise de Gaza, pour sa politique coloniale intensive dans les territoires palestiniens occupés et pour sa politique va-t-en guerre au Proche et Moyen-Orient ainsi que ses appels itératifs aux Juifs du monde entier à quitter leur pays pour aller en Israël sur fond d'instrumentalisation du terrorisme "islamiste".

Alors a-t-il été lâché par une partie du Mossad ? Aux dernières nouvelles, Netanyahu suscite de plus en plus de critiques de par le monde, et celles-ci s'intensifient aux Etats-Unis où Obama a refusé de le recevoir tandis que des parlementaires étatsuniens refusent d'assister qu discours qu'il doit prononcer le 3 mars devant le Congrès US.
Le Démocrate US Steve Cohen a condamné le "théâtre" mené par Netanyahu pour assurer sa réélection en Israël en instrumentalisant le conflit entre démocrates et républicains au Congrès autour de l'accord nucléaire de l'administration Obama avec l'Iran.
Dans un communiqué de presse, Cohen a déclaré "Les actions du Premier ministre (israélien) ont provoqué une rupture entre les démocrates du Congrès et Israël ainsi qu'entre l'administration des États-Unis et Israël".

Norman Finkelstein, politologue US, a récemment déclaré (vidéo à 7'55) après avoir pointé la méconnaissance de Netanyahu de la politique et de la diplomatie internationale : "Nous avons un chef d'Etat en Israël, qui se trouve être maniaque, qui va partout dans le monde en disant qu'il représente tous les Juifs du monde, Il déclare que quand il va à Paris (après les attentats parisiens de janvier 2015) il représente l'ensemble des Juifs du monde, quand il va au Congrès pour parler de la soit-disant menace de l'Iran, il représente l'ensemble des Juifs, ... quand il déclare nous devrions attaquer l'Iran, il représente l'ensemble des Juifs quand il déclare nous devrions attaquer le Liban il représente l'ensemble des Juifs du monde, quand il dit nous devrions attaquer le Hamas il représente les Juifs du monde. Aussi vous avez un maniaque qui dit représenter tous les Juifs du monde. Et les gens le prennent au mot et ils disent alors ok si il représente tous les Juifs alors les Juifs sont un problème. C'est la conclusion logique. Alors qu'en fait ceux qui posent un problème sont l'Etat d'Israël et ses dirigeants qui continuent de clamer que leurs actions criminelles se font au nom du peuple juif. La meilleure façon de régler le problème est de cesser de vous prétendre comme représentant des Juifs du monde parce que vous ne l'êtes pas, personne ne vous a donné ce titre."

De plus Netanyahu est menacé d'une enquête pour crimes de guerre devant l'ONU pour sa guerre criminelle menée dans la bande de Gaza l'été dernier. Une partie du Mossad est-elle en train de lâcher Netabayahu parce qu'il est devenu hors de contrôle et ridiculise son pays par ses positions extrêmes prônant des interventions militaires qu'il n'est pas même sûr de gagner sur des bases erronées dont il connaît sciemment le caractère falsifié de ses déclarations ? Netanyahu joue avec le feu et pourrait se brûler les ailes à ce jeu dangereux et entraîner son pays dans une spirale de violences guerrières.

Haut de page