Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les forces ukrainiennes dans Artemovsk sont au bord de la mutinerie, «Porochenko nous ment!» (Fort Russ)

par Fort Russ 21 Février 2015, 06:13 Ukraine Debaltsevo Artemovsk Porochenko Trahison

Les forces ukrainiennes dans Artemovsk sont au bord de la mutinerie, «Porochenko nous ment!» (Fort Russ)
Les forces ukrainiennes dans Artemovsk sont au bord de la mutinerie, «Porochenko nous ment!»
Par Romain Nesterenko
Fort Russ

Traduit par The Saker Francophone

Notre source à Artemovsk dit que les restes des forces ukrainiennes qui ont réussi à se sauver de Debaltsevo seraient de 1 000 soldats, et un tiers d’entre eux sont blessés ou malades. En outre, ils sont au bord de la mutinerie. Les forces armées ukrainiennes affirment qu’elles ont été trahies, et tiennent Porochenko pour personnellement responsable.

La tragédie de l’évasion s’est déroulée de la façon suivante:

Le 17 février, le colonel Sergueï Shaptalo de la 128e brigade d’infanterie (Transcarpathian Mountain Infantry) a entamé des négociations avec les commandants des unités de la LPR et DPR qui attaquaient Debaltsevo. A ce moment, Shaptalo était le plus ancien officier de l’UAF [Forces armées ukrainiennes, NdT] qui restait dans le chaudron, vu que l’ensemble du secteur d’administration centrale avait fui une semaine plus tôt. Les troupes de l’UAF ont rapporté que Shaptalo avait passé un accord pour que la 128e brigade soit autorisée à quitter le chaudron avec des camions et des armes de petit calibre. Mais alors qu’ils allaient se retirer et sous la pression de Kiev, Shaptalo a essayé de former une colonne de véhicules blindés. Donc la colonne du QG et la moitié des troupes de la brigade sortirent sans accroc, mais les deuxième et troisième colonnes, qui contenaient des véhicules blindés, ont été mises en pièces par les séparatistes.

Le départ de la 128e brigade signifie que les LPR et DPR ont pratiquement éliminé du chaudron toutes les forces ukrainiennes et, en raison d’une faiblesse dans les défenses, les LPR et DPR ont été en mesure de prendre la zone bien fortifiée d’Olkhovatka sans combat, où l’UAF a abandonné des dizaines de véhicules blindés et beaucoup d’artillerie. Les troupes de l’UAF qui ont réussi à arriver à Artemovsk ont dit qu’après leur départ, il y avait encore environ 3 000 soldats de l’UAF qui, plus que probablement, se sont rendus. De plus, 300 autres soldats se sont rendus de leur propre chef durant la marche de Debaltsevo vers Artemovsk.

Le moral des troupes de l’UAF qui ont réussi à s’évader de Debaltsevo est très bas. L’arrivée de Porochenko dans Artemovsk a seulement mis de l’huile sur le feu, quand il a rapidement pris quelques photos avec les forces spéciales (qui sont sorties avec la colonne du QG), puis a prononcé un discours sur la façon dont les sages commandants de l’UAF ont sauvé leurs troupes du saillant de Debaltsevo.

Les troupes ordinaires n’ont pas bien pris ce discours, car on leur a constamment menti au cours des dernières semaines. Personne ne leur a dit qu’ils étaient encerclés, ils ont été affamés pendant une semaine et demi, leur propre commandement les a abandonnés. Pour ajouter à l’humiliation, leur commandant a violé l’accord noué avec les DPR/LPR pour autoriser la sortie du chaudron, à seule fin de préserver l’image de Porochenko, même si cela a finalement conduit à de très lourdes pertes humaines. Les hôpitaux d’Artemovsk sont pleins de blessés, ils ont apporté environ 100 soldats morts avec eux, et on ne peut même pas estimer combien de morts ont dû être abandonnés. Ils mentionnent plusieurs chiffres allant de 150 à 1 000.

La figure la plus populaire parmi les troupes, c’est maintenant Semen Semenchenko, parce qu’il est le seul qui dit la vérité. Les troupes sont en maraude, ont dit aux commandants d’aller au diable. Une histoire a circulé hier selon laquelle des déserteurs auraient été tués par des membres des Services de sécurité ukrainiens sur la route de Kramatorsk.

Il est possible que de telles attitudes sonnent la fin de l’UAF en tant que force de combat.

Romain Nesterenko

Commentaire du traducteur J. Hawk

Comme je l’ai écrit plus tôt, de mon point de vue, je ne peux pas comprendre pourquoi Porochenko ne tient pas une sorte discours de Dunkerque. Qui essaie-t-il de tromper? Ignore-t-il vraiment ce qu’il se passe? Soit il n’a plus de contact avec la réalité, soit son instinct politique est inexistant. Quoique, à bien y réfléchir, ces raisons ne sont pas mutuellement exclusives.

Traduit par Toma, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

commentaires

Haut de page