Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merkel et Hollande craignent une défaite dévastatrice pour l'armée ukrainienne (German Economic News)

par German Economic News 7 Février 2015, 09:31 Articles de Sam La Touch Ukraine Plan de Paix Porochenko Hollande Merkel France Allemagne Russie

Merkel craint une défaite dévastatrice pour l'armée ukrainienne
Article originel : Merkel Fears Devastating Defeat Of The Ukrainian Army
Par German Economic News
Traduction de l'allemand en anglais par Eric Zuesse : http://fortruss.blogspot.com

Traduit de l'anglais au français par SLT
* Le Chapô est de SLT
Merkel et Hollande craignent une défaite dévastatrice pour l'armée ukrainienne (German Economic News)

[la chancelière allemande] Angela Merkel semble anticiper l'effondrement économique et militaire de l'Ukraine. En conséquence Berlin travaille dur à un plan de paix. Pour éviter le fiasco, Mme Merkel doit maintenant discuter d'une trêve avec [le président russe] Vladimir Poutine. Cette guerre pourrait tourner au grand avantage des rebelles.

Merkel et [le président français] François Hollande se sont réunis le jeudi avec [le Président de l'Ukraine] Petro Porochenko. Le vendredi, leur voyage s'est prolongé à Moscou où ils ont rencontré Vladimir Poutine.

Le gouvernement fédéral allemand a nié un article de journal sur un plan de paix par l'Allemagne et la France pour l'Ukraine. "Ce n'est pas vrai," a déclaré le porte-parole du gouvernement, jeudi soir suite à l'article paru dans le Süddeutsche Zeitung (édition de vendredi). Le Journal avait rapporté que la chancelière Angela Merkel et le président français François Hollande voulaient proposer au président Petro Porochenko de Kiev jeudi soir un cessez le feu immédiat.

Cependant, convaincu de ce qu'il annonce, le SZ écrit que le nouveau programme était déjà en préparation depuis quelques jours, par de hauts responsables des gouvernements concernés. L'élément déclencheur de la dynamique semble être la combinaison de gains militaires par les séparatistes et le débat étatsunien sur l'envoi d'armes létales à l'Ukraine.

Porochenko veut faire savoir clairement que la dernière chance est venue pour sauver l'Ukraine contre une défaite militaire dramatique et contre l'effondrement économique. Le jeudi, la banque centrale ukrainienne a vu ses taux d'intérêt bondir de cinq points pour atteindre 19,5 pour cent, et la monnaie locale a chuté de près de la moitié de sa valeur.

Par conséquent, il semble que Merkel et Hollande se pressent pour trouver dans l'urgence avec Poutine une solution au conflit.

En échange d'un cessez-le feu, les séparatistes se verraient accordés une large autonomie dans l'est de l'Ukraine, couvrant une superficie plus grande que celle prévue précédemment. La ligne de démarcation qui est basée sur l'accord de Minsk n'est plus tenable. Selon le SZ, les gains territoriaux obtenus par les séparatistes nécessiteront l'ajout de plus de 1 500 kilomètres carrés par rapport à la région autonome qui avait été proposée.

Les sources du SZ n'ont pas été divulguées, mais le SZ est généralement bien informé en la matière.

Cependant, même si le plan de paix sous la forme rapportée devait être signé par Angela Merkel, l'effondrement militaire et économique de l'Ukraine est néanmoins inévitable.

Hollande et Merkel se sont réunis jeudi à Kiev avec Porochenko pour trouver un moyen de sortir de cette situation d'escalade. Vendredi ils veulent discuter à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine pour mettre fin au conflit. Les récentes initiatives diplomatiques germano-française surviennent dans le contexte de la survenue de batailles de plus en plus violentes dans l'est de l'Ukraine.

Le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier s'est rendu en Lettonie et en Pologne jeudi pour y discuter avec ses homologues de la crise. Steinmeier a averti d'une "perte totale de contrôle" dans le conflit militaire dans l'est de l'Ukraine. En outre, des voies devraient être explorées "pour calmer la situation avant que le conflit ne devienne hors de contrôle et ne puisse plus faire l'objet de solution politique."

Autant Human Rights Watch que l'OSCE ont déclaré cette semaine que des débris de bombes à fragmentation ont été trouvés dans Lugansk. Il est prouvé que ceux-ci ont été tirés par l'armée ukrainienne. L'attaque a blessé deux civils ; deux autres ont été tués, et un nombre inconnu d'autres civils pourraient également avoir été touchés.

Cet article a été publié par German Economic News - Traduction par Eric Zuesse - Via http://fortruss.blogspot.com

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/02/merkel-et-hollande-craignent-une-defaite-devastatrice-pour-l-armee-ukrainienne-german-economic-news.html

commentaires

Haut de page