Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Polémique sur Charles Enderlin entre le Syndicat national des journalistes et Mondafrique

par Mondafrique 4 Février 2015, 19:59 Médias Polémique SNJ Jacques Marie Bourget Charles Enderlin Daniel Leconte Charlie Hebdo

Pour rendre hommage à nos confrères de Charlie Hebdo, le Syndicat national des journalistes avait décidé de donner la parole au documentariste Daniel Leconte, le même qui avait lourdement chargé notre ami et confrère Charles Enderlin, un correspondant irréprochable sur les questions du Moyen-Orient.

Mondafrique, sous la plume de Jacques-Marie Bourget, s’est étonné que le Syndicat National des Journalistes (SNJ), pour rendre hommage à nos confrères de Charlie Hebdo, ait choisi d’inviter le documentariste Daniel Leconte qui est à l’initiative de la campagne qui s’est naguère déchaînée contre Charles Enderlin, l’envoyé spécial permanent de France 2 en Israël.

Enderlin étant accusé d’avoir mis en scène l’assassinat d’un adolescent palestinien Mohamed Al Dura. Tout cela était faux, reste que Leconte a été invité à parler de la liberté de la presse, lui qui a dénoncé scandaleusement le comportement de Charles Enderlin.

Suite à cet article, Dominique Pradelié, la Secrétaire générale du SNJ, syndicat il faut le signaler, qui, dans un monde de la presse plutôt sans espoir, continue de se battre en dépit de la morbidité qui touche le journalisme, notre consœur a voulu répondre à notre « philippique », nous lui donnons volontiers la parole.

JMB

Voici la réponse du SNJ :

Tout d'abord, cher Jacques-Marie, la soirée du 2 février, correspondait bien à son titre : "Charlie et après ..."

Il s'est agi de traiter, sous plusieurs angles, les questions soulevées par le massacre de la rédaction de Charlie et les suites à donner pour que l'immense élan survenu, en France comme à l'étranger, soit fécond en dispositions de toutes sortes.

Pour que l'esprit Charlie ne nous quitte pas de sitôt et continue à améliorer l'exercice de la démocratie dans les médias et la vie quotidienne.

À cet égard le film de Daniel Leconte : "C'est dur d'être aimé par des cons" (sorti en 2008), centré sur le procès dit des caricatures, est remarquable et incroyablement d'actualité.

En ce qui concerne le réalisateur, ton rappel mémoriel est juste.

En revanche, tu oublies de dire que le SNJ a été publiquement et de façon continue aux côtés de Charles Enderlin avec appui permanent lors des procès et très nombreuses interventions auprès de la direction de FTV, pour s'assurer qu'elle faisait ce qu'il fallait ou la contester quand ce n'était pas le cas comme, par exemple, dans le cas d'un de ses diffamateurs, le journaliste de France 3, fort justement condamné.

Un seul exemple de notre présence active : lors de notre congrès de Lyon de 2007, la quasi-totalité des congressistes à co-signé la pétition initiée à France 2 par le SNJ :

"Charles Enderlin, l'honneur d'une rédaction".

Aujourd'hui, nous sommes toujours solidaires de Charles.

Amicalement et Syndicalement

Dominique Pradalié

commentaires

Haut de page