Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon un ancien membre des services de renseignement US, Israël et les Etats-Unis seraient "considérablement impliqués dans le terrorisme" tandis que la liberté de la presse en Occident serait un leurre. Bon nombre de médias serait noyauté par les services de renseignement

par Sam La Touch 7 Février 2015, 23:59 Articles de Sam La Touch USA Israël Terrorisme Opération Mockingbird Imad Moughnieh CIA Mossad Presse

Les Etats-Unis et ses alliés, y compris le Royaume-Uni et Israël, ont été "énormément impliqués dans le terrorisme", a déclaré Scott Rickard ancien linguiste travaillant pour les services de renseignement et la NSA aux Etats-Unis.


Rickard commentait ainsi les articles du Newsweek et du Washington Post, sur l'implication de la CIA dans l'assassinat d'Imad Mughniyah. - un leader de haut rang du Hezbollah - par le service de renseignement israélien du Mossad, le 12 février 2008.

Selon un ancien membre des services de renseignement US, Israël et les Etats-Unis seraient "considérablement impliqués dans le terrorisme" tandis que la liberté de la presse en Occident serait un leurre. Bon nombre de médias serait noyauté par les services de renseignement

Dans son article, le Washington Post a cité un ancien responsable du renseignement US ayant déclaré que la CIA avait suivi les mouvements de Mughniyah avant l'opération et avait aidé à construire une bombe, déclenchée à distance par le Mossad après avoir été implantée dans la roue de secours d'une voiture stationnée dans la capitale syrienne, Damas.

"Le fait que la CIA soit directement impliquée dans l'industrie des médias et que la plupart des journalistes dans les médias n'ose même pas commenter davantage ces informations est une indication claire que l'Opération Mockingbird qui a commencé dans les années 1950 est toujours en cours", a déclaré l'ex-linguiste des services de renseignement US.

Selon un ancien membre des services de renseignement US, Israël et les Etats-Unis seraient "considérablement impliqués dans le terrorisme" tandis que la liberté de la presse en Occident serait un leurre. Bon nombre de médias serait noyauté par les services de renseignement
L'opération Mockingbird est une opération de subversion des médias de masse par la CIA afin d'influencer les médias des États-Unis et à l'étranger. Ces activités ont été rendues publiques par les investigations de la Commission Church, en 1975 (publié en 1976). (Source Wikipedia)


Dés 1953, l’opération Mockingbird fut dirigée par le directeur de la CIA Allen Dulles et balayait virtuellement toutes les grosses entreprises médiatiques incluant le New York Times et le Washington Post, les magazines Time et Life, les équipes de journaux télévisés, particulièrement CBS News sous Philip Paley, en plus des journaux et chaînes de télévision d’information, la CIA contrôlait aussi Hollywood et la production des films. “Les fichiers de la CIA documentent des arrangements de couverture additionnels avec ces organisations de presse entre autres: Le New York Herald Tribune, Saturday Evening Post, Scripps-Howard Newspapers, Hearst Newspapers, Associated Press (AP), United Press International (UPI), the Mutual Broadcasting System (MBS), Reuters, the Miami Herald,” a écrit Carl Bernstein le célèbre journaliste de l’affaire du Watergate dans un article paru dans la revue Rolling Stone en 1977. 
”La CIA entretient couramment un réseau de plusieurs centaines d’individus étrangers à travers le monde qui fournissent des renseignements à la CIA et parfois essaient d’influencer les opinions publiques au travers de l’utilisation de propagande cachée. Ces individus donnent à la CIA un accès direct à un grand nombre de journaux, magazines et périodiques, un grand nombre d’agences de presse, de stations de radios et de télévisions, d’entreprises de publication de livres, maisons d’édition et autres fonctions médiatiques étrangères,” citait un rapport du comité du Congrès en 1976. Comme le documente Alex Constantine, l’opération Mockingbird est toujours opérationnelle aujourd’hui sous une grande variété de déguisements... Source Arrêt sur info

Il a noté en outre que beaucoup sont réticents à parler de ces histoires quand "ils sont impliqués dans la communauté du renseignement" ou tout simplement "qu'ils ne veulent pas perdre leurs contacts avec la communauté du renseignement."

Le fait que les services du renseignement peuvent "influencer ce qui peut être publié et ce qui ne peut pas l'être" est une "indication claire qu'il n'y a pas de liberté de la presse en Occident".

"Il y a littéralement des milliers de personnes qui travaillent dans l'industrie des médias pour les services de renseignement."

Rickard a également évoqué l'assassinat du fils de Mughniyah, Jihad, le 18 janvier de cette année par une attaque israélienne contre un convoi du Hezbollah dans le Golan en Syrie, le qualifiant de crime de guerre réalisé par Tel Aviv.

Cinq autres membres du mouvement de résistance libanais et un commandant iranien, le général de brigade Mohammad Ali Allahdadi, furent également tués.

Source

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/02/selon-un-ancien-membre-des-services-de-renseignement-us-israel-et-les-etats-unis-seraient-considerablement-impliques-dans-le-terrorisme-t.html

Haut de page