Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Berlin alarmé par la position agressive de l'OTAN sur l'Ukraine

par Der Spiegel 7 Mars 2015, 22:43 OTAN Ukraine Allemagne USA Philippe Breedlove Articles de Sam La Touch

La situation était calme dans l'est de l'Ukraine mercredi dernier. En effet, c'était une journée tranquille. Les combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes ont cessé et les armes lourdes ont été retirées. Le cessez-le-feu tenait de Minsk, ne tient pas parfaitement mais il tient.

Berlin alarmé par la position agressive de l'OTAN sur l'Ukraine

Le même jour, le général Philippe Breedlove, le haut commandant de l'OTAN en Europe, est intervenu devant la presse à Washington. Poutine, âgé de 59 ans, a une fois de plus fait "monter les enchères" en Ukraine orientale - avec "plusieurs milliers de véhicules de combat, des forces de combat russe, une partie de leur défense aérienne les plus sophistiquées, des bataillons d'artillerie" envoyés dans le Donbass. "Ce qui est clair", a déclaré Breedlove, "c'est qu'à présent la situation ne s'est pas améliorée et s'aggrave un peu plus chaque jour".

A Berlin, les dirigeants allemands ont été stupéfaits. Ils n'ont pas compris de quoi Breedlove parlait. Et ce n'était pas la première fois. Une fois de plus, le gouvernement allemand, soutenu par les services de renseignement de la Bundesnachrichtendienst (BND), agence de renseignement étrangère de l'Allemagne, ne partageait pas le point de vue de du Commandant suprême de l'OTAN en Europe.

Cette situation leur est devenue familière. Pendant des mois, Breedlove a formulé des commentaires sur les activités russes dans l'Est de l'Ukraine, en parlant de l'avancée des troupes sur la frontière, de l'accumulation de munitions et de l'avancée prétendue de colonnes de tanks russes. Maintes et maintes fois, Les données de Breedlove ont été significativement majorés comparativement à celles en possession des alliés atlantistes des Etats-Unis en Europe. En agissant ainsi, il s'aligne directement sur les positions extrémistes au sein du Congrès US et de l'OTAN.

Le gouvernement allemand est particulièrement inquiet. Les Etatsuniens tentent-ils de contrecarrer les efforts européens de médiation menés par la chancelière Angela Merkel ? Des sources au sein de la Chancellerie considèrent les commentaires de Breedlove comme de "la propagande dangereuse". Le ministre des Affaires Etrangères, Frank-Walter Steinmeier a récemment jugé nécessaire de rapporter les propos de Breedlove au secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg...

Source : Der Spiegel Berlin Alarmed by Aggressive NATO Stance on Ukraine

commentaires

Haut de page