Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cherche Poutine désespérément

par Sam La Touch 15 Mars 2015, 05:26 Articles de Sam La Touch Russie Poutine Rumeurs Alina Kabaeva Intox

Poutine et Renzi, le 5 mars:
Poutine et Renzi, le 5 mars:

Mais où a donc bien pu passer Vladimir Poutine ?

C'est la question du mois qui ne cesse d'enfler sur le web. En effet, Poutine n'a plus été vu en public depuis le 5 mars ce qui a été l'origine d'intense spéculation sur sa santé.

Le 11 mars, l'agence Reuters a annoncé que la visite de Vladimir Poutine au Kazakhstan programmée pour les 12 et 13 mars avait été annulée. Pour sa part, le quotidien russe Nezavissimaїa Gazeta, citant ses propres sources, a fait savoir que la signature de l'accord de coopération entre la Russie et l'Ossétie du Sud, ex-province géorgienne dont l'indépendance n'est pas reconnue par la communauté internationale, avait été reportée du 11 mars à une date indéterminée. "Le chef du Kremlin a également annulé sa participation à une réunion annuelle du Service fédéral de sécurité (FSB) "en raison d'un agenda très chargé", a expliqué Dmitri Peskov" (Sputnik).

Dès lors, les rumeurs les plus folles ont circulé sur la toile. Poutine serait gravement malade, certains sites ont même évoqué sa mort. En octobre 2014, le journal étatsunien The New York Post a annoncé que M.Poutine aurait un cancer du pancréas. Le porte-parole du Kremlin a alors démenti ces informations.

Interrogé sur l'état de santé du président, Dmitri Peskov a affirmé, selon une expression courante en Russie, que la poignée de main de Vladimir Poutine lui permettait de "casser la main" de son interlocuteur.

La télévision russe a tenté de mettre fin aux rumeurs, vendredi, en diffusant ce qu'elle a présenté comme des images de Vladimir Poutine au travail, à son bureau dans sa résidence de Novo-Ogariovo. Cet enregistrement le montre au côté du président de la Cour suprême, Viatcheslav Lebedev.

Vladimir Poutine n'est pas malade. Le Kremlin a tenu à démentir les rumeurs entourant l'état de santé du président russe qui n'a pas été vu à la télévision depuis une semaine et sa rencontre avec le président du Conseil italien, Matteo Renzi. Pour éteindre toute polémique, le Kremlin a même diffusé sur son "site internet des photos récentes du président russe en plein travail":http://eng.kremlin.ru/.

Rencontre entre Poutine et Lebedev, le 13 mars.

Rencontre entre Poutine et Lebedev, le 13 mars.

Poutine et sa supposée maîtresse, Alina Kabaeva
Poutine et sa supposée maîtresse, Alina Kabaeva

Mais celles-ci sont reparties de plus belles du côté helvétique. Vendredi, un tabloid suisse «Blick», a écrit dès vendredi matin que la disparition de Poutine serait due à l'imminence d'un heureux événement : sa compagne, Alina Kabaieva, 32 ans, se trouverait à la clinique Sant'Anna, à Sorengo (Tessin), pour y mettre au monde leur bébé. Selon Blick, Vladimir Poutine aurait choisi la clinique de Sorengo sur les conseils de son ami Silvio Berlusconi, dont la fille, Barbara y avait donné naissance à son fils Eduardo en 2009. Selon la RSI (RSI – Radiotelevisione Svizzera di lingua Italiana), le couple aurait réservé deux chambres à la clinique au début de la semaine : une pour l'accouchement, une autre pour les proches et les gardes du corps, ce qui apparaît très peu au regard du nombre de gardes de sécurité qui entourent Poutine usuellement. En Italie, les rumeurs se sont également propagées à la vitesse d'internet. Le «Corriere della Sera» affirme ainsi qu'Alina Kabaieva a mis au monde une petite fille. Ticinonews, qui se base sur des «sources sûres», va encore plus loin en précisant que l'accouchement aurait eu lieu la semaine dernière. Le site ajoute que de nombreuses voitures aux plaques russes ont été aperçues aux alentours de la clinique. La «NZZ», elle, écrit que l'équipe médicale de l'établissement a été renforcée ces derniers jours.

Par la grâce des rumeurs, Poutine est passé de la vie à la mort puis a connu la résurrection pour être subitement le père d'un troisième enfant avec Alina Kabaeva, sa supposée maîtresse.
Magie d'internet !

Inutile de dire que le porte-parole du Kremlin a aussitôt démenti cet énième rumeur.

«Les informations sur la naissance d'un bébé dont le père est Vladimir Poutine sont fausses», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence Ria Novosti.

«J'envisage de m'adresser aux personnes qui ont de l'argent pour qu'elles organisent un concours du meilleur canular journalistique», a ironisé M. Peskov dans une déclaration à la version russe du magazine Forbes.

Aux dernières nouvelles il aurait visité ses deux chiens Yume et Buffy qui viennent d'avoir une portée. Ses chiens qui comme le Pentagone le déclame à foison, repris par les médias français, l'aident à soigner sa "forme d'autisme".

commentaires

Haut de page