Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des symboles nazis envahissent les télés françaises

par Slobodan Despot 24 Mars 2015, 13:26 Ukraine France Médias français Désinformation Médias

Suite au débat sur la Russie du 13 mars dernier à Ce soir ou jamais, une téléspectatrice a attiré mon attention sur un « détail » colossal dont je ne regrette de ne m’être pas rendu compte sur le plateau en direct. Avec sa permission, je reproduis ici son message in extenso.

« Voyant le résumé d’actualités dans l’émission du 13 mars, qui était soit dit en passant très tendancieux, j’ai aperçu une séquence de LCI montrant des « chars russes en Ukraine orientale » sans préciser la source de l’information. Cette information tendancieuse provient en fait de Kiev. En regardant bien, on voit dans l’angle droit l’insigne d’Azov avec une croix gammée stylisée! J’ai vu un résumé vidéo identique sur BFM TV qui diffuse des brèves comme LCI. J’ai revu cette séquence 2-3 fois au cours de la journée. J’ai appelé directement BFMTV en demandant le rédacteur en chef. Etonnamment, il n’était pas là. Etonnamment, il n y avait aucun responsable sur BFM! Je leur ai dit que s’ils n’ôtaient pas cette séquence de leurs programme je porterais plainte pour « apologie des idées nazies ». Ils ont donc supprimé la séquence. Je vois à présent que LCI fait la même chose, ce qui ne me surprend pas, car les journalistes sont notoirement des ignares superficiels, et prennent leurs informations, à de rares exceptions près, toujours dans la même cuisine, c.à.d. les agences de presse de préférence américaines ou britanniques. Je m’étonne que Frédéric Taddéi ait laissé passer cela. » (V. B.)

L’apparition visée apparaît à 5:57 sur la vidéo intégrale de l’émission du 13 mars visible sur [Youtube] (https://youtu.be/VpjwZH7O0sk).

Des symboles nazis envahissent les télés françaises

Ce symbole, décidément, nous poursuit.

Commentant une étonnante opération de « relations publiques » au profit du bataillon Azov parue dans le quotidien suisse Le Matin du 24 juin 2014, je rappelais sur mon blog] (http://blog.despot.ch/post/quand-le-matin-recrute-pour-kiev) quelques faits historiques élémentaires :

L’emblème du bataillon Azov, une rue allemande appelée « crochet de loup » (Wolfsangel), est le même que celui de la division SS « Das Reich », connue « pour sa brutalité, ses nombreuses exactions et crimes de guerre en Europe de l’Est et en France« . Son utilisation est interdite en Allemagne – n’y font exception que les armoiries municipales et écussons militaires historiques.

La nonchalance des médias francophones et occidentaux vis-à-vis de cette résurgence incontestable du national-socialisme — on se souvient de la jeune nazie mise en vedette par Elle — contraste violemment avec la vigilance quasi paranoïaque de ces mêmes médias vis-à-vis des soupçons d’apologie du nazisme en Europe de l’Ouest.

Le témoignage de V. B. corrobore mes propres expériences et me porte à conclure que les médias occidentaux se fichent complètement du nazisme tant qu’il agit dans leur camp. A ceux qui étudient les techniques de la manipulation des masses, la présence discrète mais fréquente du symbole d’Azov dans les médias audiovisuels pourrait suggérer le soupçon d’une opération de désensibilisation subliminale délibérée.

Des symboles nazis envahissent les télés françaises

commentaires

Haut de page