Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du Yemen au Liban, le conflit entre chiites et sunnites embrase le Proche Orient (Mondafrique)

par Jacques Marie Bourget 29 Mars 2015, 03:55 Yemen Liban Syrie Arabie Saoudite Chiites Iran Hezbollah Hassan Nasrallah Sunnites

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a consacré la majeure partie de son intervention télévisée aux récents développements au Yémen qu'il a qualifiés de "dangereux". Il a estimé que « l'agression saoudo-américaine aura des répercussions dangereuses sur la région ». Le chef du Hezbollah a tourné en dérision la position de l'Arabie saoudite qui a décidé de mener cette opération militaire baptisée "tempête de la fermeté" : "Cela fait des années que la Palestine en appelle aux Arabes et nous n'avons jamais vu +une brise de fermeté+ menée contre Israël". Et de poursuivre : "D'où vous sont venus ce courage et cette fermeté?""Vous parlez d'un danger qu'il fallait contrer. N'avez-vous jamais senti le danger que représente Israël, le pays qui possède une des armées les plus puissantes? La réponse est que vous n'avez jamais perçu l'Etat hébreu ni comme un ennemi ni même comme une menace".

Selon Nasrallah, les Saoudiens affirment que la situation au Yémen menace la sécurité de l'Arabie et celle des pays du Golfe. "Mais où sont les preuves de ces allégations? Où sont les preuves de la présence iranienne au Yémen? Où sont ses bases militaires et ses soldats?" "Qu'ont fait les Houthis pour que vous les jugiez de cette façon?"

Daech, allié de Ryad

Le chef du Hezbollah a souligné l'absence, depuis 30 ans, d'exploits et de réussites au niveau de la politique étrangère saoudienne : "C'est votre échec qui pousse les pays de la région vers l'Iran"."Vous avez laissé le peuple palestinien, seul, face à Israël et aux Américains et seul l'Iran l'a soutenu malgré l'embargo qui lui est imposé". Evoquant ensuite le dossier irakien : "Qu'avez-vous fait pour l'Irak, vous qui avez financé Saddam Hussein dans sa guerre contre l'Iran? Votre dernier délit était Daech que vous amené des quatre coins du monde pour faire chuter le gouvernement de Nouri el-Maliki et le régime de Bachar el-Assad". "Bandar ben Sultan (l'ancien chef des renseignements saoudiens) est celui qui a financé et lancé Daech" … "C'est l'Iran qui a aidé le peuple irakien face à Daech, qu'avez-vous fait, de votre côté ?

Les séoudiens, incendiaires en Syrie

Les mêmes accusations ont été lancées par le chef du Hezbollah contre Riyad concernant le dossier syrien. "L'Arabie et ses alliés attisent le feu en Syrie car ils n'ont pas réussi à faire tomber le régime. Vous avez amené tous les monstres de la terre non pour soutenir le peuple syrien mais pour faire de la Syrie un pays inféodé".

Revenant à la fin de son discours sur la crise yéménite, Hassan Nasrallah a de nouveau condamné une "agression" contre ce pays, affirmant qu'aucun pays arabe n'y a intérêt. Il a appelé à l'arrêt immédiat des opérations militaires et à la relance des initiatives pour une solution politique à la crise. "Les véritables motivations de la guerre contre le Yémen est le désespoir de l'Arabie face aux organisations takfiristes (djihadistes) qu'elle soutient, même au Yémen". Le chef du parti chiite a estimé qu'il est du droit du peuple yéménite de "se défendre contre cette agression. Vous êtes actuellement en train de pousser tout le Yémen dans les bras de l'Iran".

Estimant qu'il existe encore une chance pour les responsables saoudiens de prévenir une déroute, il a conclu : "Cette bataille s'achèvera par la défaite du régime saoudien et la victoire du peuple yéménite. Car la défaite et la disgrâce sont le sort des envahisseurs".

Publié par Jacques Marie Bourget

Grand reporter et écrivain: Il commence sa carrière chez Gallimard à la NRF puis enchaine l’ORTF, L’Aurore, Le Canard Enchainé, L’Express, VSD, le Sunday Times, Paris-Match et Bakchich.
En 1986 a obtenu le Prix Scoop pour avoir révélé l’affaire Greenpeace.

Haut de page