Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Arabie Saoudite a bombardé la capitale du Yemen, de nombreux civils ont été tués

par Sam La Touch 26 Mars 2015, 17:55 Articles de Sam La Touch Yemen Arabie Saoudite Iran Guerre Sanaa Bombardements

L'Arabie Saoudite a bombardé la capitale du Yemen, de nombreux civils ont été tués

Des frappes aériennes saoudiennes sur les rebelles chiites du Yémen ont déclenché une réaction furieuse de l'Iran, rival régional, avec l'avertissement que l'action militaire pourrait se répandre dans d'autres pays.

L'Arabie saoudite a déclaré qu'une coalition composée de 10 pays, y compris les membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), avait commencé des frappes aériennes à 2h du matin heure locale, le jeudi, en ciblant les positions Houthi dans la capitale, Sanaa.

Selon les sources d'Al Jazeera, les frappes ont été menées par 100 jets d'Arabie saoudite et sa coalition, ont détruit des lanceurs de missiles de fabrication iranienne dans la capitale Sanaa.

Des casernes militaires Houthi et des bases aériennes contrôlées par les rebelles auraient également été détruites, selon les déclarations d'un ancien général de la défense jordanienne à la retraite, Fayez al-Duweiri, à Al-Jazeera.

Le ministère de la santé Houthi à Sanaa a déclaré qu'au moins 18 civils ont été tués et 24 autres ont été blessés dans les attaques saoudiennes dirigé contre la capitale.

Le bombardement des Houthis, qui disent être soutenus par l'Iran, ce que Téhéran nie, est venu après plusieurs semaines d'avertissements du risque de guerre civile au Yémen.

L'Arabie saoudite a déclaré qu'elle avait lancé des bombardements afin de rétablir ce qu'elle considère comme le gouvernement légitime du président Abd-Rabbu Mansour Hadi, qui s'est retranché dans la principale ville du sud à Aden depuis qu'il a fui Sanaa contrôlée par les rebelles. Les Houthi et leurs alliés au sein des forces armées étaient en passe de reprendre le dernier bastion de Hadi, à Aden. Abd-Rabbu Mansour Hadi est arrivé aujourd'hui à Ryad après avoir fui son pays.

commentaires

Haut de page