Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France rampe devant les Séoudiens, mais les Coréens raflent le nucléaire (Mondafrique)

par Jacques Marie Bourget 16 Mars 2015, 11:09 France Arabie Saoudite Corée Nucléaire

François Hollande et ses ministres multiplient les bonnes manières face à un théocratie saoudienne parfaitement rétrograde. Mais c’est la Corée qui rafle la mise et obtient le contrat du nucléaire.

Pendant que François Hollande et Manuel Valls se livrent à un concours, savoir celui d’entre eux qui aime le plus l’Arabie Saoudite, ce ne sont ni la calamiteuse Areva, ruinée par Lauvergeon, ni l’EDF égarée dans les sables par la gestion de Proglio, qui vont construire le nucléaire Saoudien. A Ryad, après avoir accueilli sur tapis rouge le président de Corée, pourtant une femme, madame Park, a été signé un MOU, un Memorendum Of Undersatanding portant sur l’énergie.

Ainsi, d’ici 2032 la Corée va faire pousser sur le sable deux réacteurs un de faible taille, l’autre de moyenne capacité (17 et 41 gigawatts). C’est un début. Ce projet lance la campagne saoudienne pour le renouvellement de ses sources d’énergie avec la création de K.A CARE (King Abdallah City for Atomic and Renewable Energy).

EDF au piquet

Sur ce sujet les conversations entre les saoudiens et la Corée ont commencé en 2011, après que EDF et Areva, en guerre fratricide sur le projet, se soient cassés le nez du fait de leurs querelles. Pire, EDF a négligé d’impliquer dans le possible accord la société saoudienne qui était pourtant son référent local. Faut-il dire qu’activant ses réseaux au palais royal, EDF a tout de suite été rayée de la liste pour faire l’objet de poursuites pour non-respect de contrat…

Parallèlement Ryad a signé un contrat comparable à celui du coréen KEPCO avec les américains de General Electric, Doosan Heavy Industriesand, Eximbank. Et Al Hassan Ghazi Ibrahim Shaker Co. A signé un deal avec LG electronic, coréen lui aussi, pour les systèmes de refroidissement des réacteurs.

Que Hollande se console, ses courbettes face à un pays qui fouette, décapite, maltraite les femmes et finance les salafistes, ne sont pas totalement inutiles puisque Ryad donne de l’argent à l’Egypte afin que Sissi puisse acheter le Rafale de Monsieur Dassault. Les lecteurs espiègles auront noté que nul n’est venu, par exemple Israël, protester contre cet investissement nucléaire bien capable, à terme de produire le carburant de bombes atomiques ?

commentaires

Haut de page