Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Info ou intox ? Selon What does it Mean, la Russie a prévenu s'être mise en "Etat de guerre" après avoir appris que la Grande-Bretagne se préparait à lancer ses premiers missiles nucléaires

par What Does It Mean 17 Mars 2015, 09:38 Articles de Sam La Touch Russie Grande-Bretagne Missiles nucléaires USA

Info ou intox ? Selon What does it Mean, la Russie a prévenu s'être mise en "Etat de guerre" après avoir appris que la Grande-Bretagne se préparait à lancer ses premiers missiles nucléaires
La Russie a prévenu s'être mise en "Etat de guerre" après avoir appris que la Grande-Bretagne se préparait à lancer ses premiers missiles nucléaires
Article originel : Russia Warns “State Of War” Exists As UK Nukes Prepare First Strike
What Does It Mean

Traduction SLT 
Titre modifié le 17.03.15

Selon le Ministère de la Défense, la Fédération de Russie est désormais en « état de guerre », et a complètement activé l’ordre nucléaire de la "Main morte" (Dead Hand) que le président Poutine a présenté le 29 juillet 2014 aux forces des missiles stratégiques (SMF).

Selon ce rapport, l’activation totale de l’option nucléaire tant redoutée « Main Morte » a été autorisée sur l’ordre passé auparavant par le président Poutine, suite à la découverte que les forces nucléaires du Royaume-Uni (RU) prépareraient une première frappe contre des cibles militaires et civiles situées au sein de la Fédération de Russie.

L'intention des forces nucléaires du Royaume-Uni de préparer une première attaque contre la Fédération de Russie, poursuit le rapport, a été révélée par des experts du renseignement électronique des Services de sécurité fédérale de la Fédération de Russie (FSB) en collaboration avec Kaspersky Lab. Ils ont découvert le mois dernier un gigantesque programme de cyber espionnage étatsunien de la NSA, ciblant non seulement la Russie, mais l’ensemble de la Terre.

Les experts du FSB et de Kaspersky Lab, rapporte le ministère de la Défense, ont été en mesure de décoder le(s) code(s) informatique(s) impliqué(s) dans cette opération d’espionnage massive de la NSA qui leur a ensuite permis d’obtenir électroniquement les codes de lancement et les coordonnées de toutes les armes nucléaires du Royaume-Uni, démontrant ainsi leur plan de lancer une première frappe contre la Fédération au cours de la semaine du 15 mars.

Bien que l’information récupérée par cette opération de renseignements du FSB et de Kaspersky ait été occultée en Occident, quelques sites de contre-information l’ont rapportée, dont The verge qui a publié un article intitulé "A Network Error Routed Traffic For The UK’s Nuclear Weapons Agency Through Russian Telecom " ("Une erreur de réseau a redirigé le trafic du programme nucléaire du Royaume-Uni via les réseaux de télécommunications russes", ndt), où l’on peut notamment y lire :

« Depuis la semaine dernière, quelque chose d’étrange s’est passé sur le réseau internet européen. Pendant cinq jours, le trafic internet reliant le Texas à certaines adresses au Royaume-Uni a été acheminé via les réseaux de télécommunications ukrainiens et russes, ce qui l'a amené à effectuer un vaste détour de plusieurs milliers de kilomètres. Le trafic prend souvent un détour en raison d'embouteillage dans le réseau internet ou de difficultés de connexion, mais aucun ne permet de comprendre ces nouveaux itinéraires. Cela a été plutôt le résultat d’un mauvais itinéraire informatique annoncé par Vega Telecom en Ukraine, qui s’est inséré entre les deux.

Ceci est particulièrement déconcertant en raison de la nature sensible de la plupart des sites concernés. Parmi les dizaines de sites concernés se trouvaient l’Atomic Weapons Establishment du Royaume-Uni, chargé de la gestion des ogives nucléaires du Royaume-Uni, ainsi que le service de courrier officiel du Royaume-Uni, le Royal Mail. L’entreprise de défense étatsunienne Lockheed Martin a également effectué une connexion via un VPN qui a été également redirigée ».


Après la confirmation du ministère de la Défense de l'intention du Royaume-Uni de lancer une première frappe nucléaire contre la Fédération de Russie, ce rapport mentionne que les forces militaires russes à travers le pays ont été immédiatement activées avec une attention particulière sur des potentialités de lancée de missiles sur les frontières méridionales.

Selon ce rapport, le ministre des Affaires étrangères, Lavrov, a en outre averti l'Occident cette semaine que Moscou répondrait à l'OTAN "de manière adéquate" alors que des milliers de soldats norvégiens sont proches de la frontière russe depuis cette semaine pour préparer l'afflux d'une brigade expéditionnaire de Marine US, estimée entre 14.000 à 18.000 hommes, dont les tanks, les véhicules blindés, l'artillerie, les munitions et l'équipement de combat ont envahi la Norvège l'année dernière.

Le ministère de la Défense indique également dans ce rapport que le ministère de la Défense Civile, des Urgences et de l'élimination des conséquences des catastrophes naturelles (EMERCOM) et le ministère de l'Intérieur (MVD) ont précédemment émis une interdiction de voyage immédiat pour les pompiers, les secouristes, des dizaines de milliers de policiers, de gardiens de prison, et d'autres organismes d'application de la loi qui sont jugés nécessaires et essentiels en temps de guerre.

A noter également, ce qui n'est pas mentionné dans ce rapport du Département de la défense, des rapports en provenance de Londres selon lesquels le personnel et les dirigeants russes ont évacué leur ambassade et qu'une activité importante est maintenant signalée tout autour de Moscou, en particulier dans et autour de la Place Rouge.

Comme le président Poutine, de hauts responsables politiques et les chefs militaires sont maintenant sous la "protection" du Ministère de la Défense, d'autres rapports (de qualité inconnue) affirment que le Kremlin a également "conseillé" aux journalistes de ne pas quitter Moscou et se préparer à une "annonce importante" lors des prochains jours.

Bien que cela ne soit pas spécifiquement indiqué dans ce rapport du Ministère de la Défense, et même fortement éludé, les négociations de crise entre Moscou et l'Occident sont actuellement en cours et ont mené au cours des dernières heures à ce que le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, affirme que l'alliance ne prévoyait pas d'intervenir dans le conflit dans l'est de l'Ukraine ... "L'Ukraine n'est pas un membre de l'OTAN, il y a donc une différence entre les membres Ukraine et l'OTAN, parce que la garantie de sécurité est réservée d'abord aux alliés de l'OTAN."

Cette «assurance» de l'OTAN, cependant, pourrait être vaine pour calmer cette crise et éviter la guerre nucléaire après qu'une commission d'enquête de la Fédération de Russie a lancé une procédure pénale contre Robert Scales, un général des Armées étatsuniennes à la retraite et analyste militaire sur Fox News, qui a dit dans une émission en direct cette semaine que le seul moyen pour les États-Unis pour renverser la tendance en Ukraine était de commencer à tuer les Russes ... "C'est Jeu, set et match en Ukraine. La seule façon pour les États-Unis d'être efficace dans cette région et d'inverser la tendance est de commencer à tuer les Russes. Tuer autant de Russes de sorte que les médias de Poutine ne pourront pas cacher le fait que les Russes retournent dans leur Patrie dans des sacs mortuaires ".

commentaires

Fawkes News 17/03/2015 11:07

J'ai déjà publié plusieurs articles à ce sujet. What does it mean, c'est juste un ramassis de hoax made in CIA. On met une étiquette FSB sur des soit disant révélations. En fait, c'est que du pipo. Tout ce qui est sur leur site est faux. Ils connaissent bien les filons de la désinformation, c'est clairement du cointel pro américain.

Exemples:

http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/01/what-does-it-mean-et-la-desinformation.html
http://fawkes-news.blogspot.fr/2015/03/hoax-les-3-journalistes-americains.html

Haut de page