Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie menacée de guerre par les Etats-Unis (Paul Craig Roberts)

par Paul Craig Roberts 24 Mars 2015, 18:58 Articles de Sam La Touch USA Russie Guerre OTAN UE

La Russie menacée de guerre par les Etats-Unis (Paul Craig Roberts)
La Russie attaquée
Article originel : Russia Under Attack
Par Paul Craig Roberts

Traduction SLT


Alors que Washington travaille assidûment à saper l'accord de Minsk obtenu par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Hollande afin d'enrayer le conflit militaire en Ukraine, Washington a envoyé Victoria Nuland en Arménie pour organiser une "révolution de couleur" ou un coup d'Etat, tandis que Richard Miles a été aussi envoyé comme ambassadeur au Kirghizistan pour faire la même chose là-bas, ainsi que Pamela Spratlen envoyé en tant qu'ambassadrice en Ouzbékistan pour acheter l'allégeance de ce gouvernement afin de le mettre à l'écart de la Russie. L'objectif étant de défaire l'Organisation du Traité de sécurité collective et de déstabiliser la Russie et la Chine là où elles sont les plus vulnérables.

Lire :  http://russia-insider.com/en/2015/03/18/4656

Ainsi, la Russie pourrait fait face à la reprise du conflit en Ukraine simultanément avec trois autres situations similaires le long de sa frontière asiatique.

Et ce n'est que le début de la pression que Washington entend faire peser sur la Russie.

Le 18 mars le Secrétaire général de l'OTAN a dénoncé l'accord de paix entre la Russie et la Géorgie qui a mis fin à l'agression militaire de la Géorgie contre l'Ossétie du Sud. Le Secrétaire général de l'OTAN a déclaré que l'OTAN rejette le règlement parce qu'il "entrave les efforts déployés par la communauté internationale pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région."

Regardez attentivement cette déclaration. Elle définit la «communauté internationale», comme des membres de l'OTAN, comme des états marionnettes des Etats-Unis, et elle définit le renforcement de la sécurité et de la stabilité de la région, comme une façon de supprimer les zones tampons entre la Russie et la Géorgie, afin que Washington puisse positionner ses bases militaires en Géorgie à proximité de la frontière Russe.

En Pologne, dans les Etats baltes, les mensonges de Washington et de l'OTAN au sujet d'une invasion russe imminente servent à légitimer les manoeuvres de guerre provocatrices à proximité de la frontière russe et à renforcer les forces étatsuniennes dans les bases militaires de l'OTAN voisines de la Russie.

Nous assistons aux déclarations, à la télévision nationale, de généraux étatsuniens devenus fous qui appellent à "tuer les Russes."

Les dirigeants de l'UE ont décidé de lancer une guerre de propagande contre la Russie, en diffusant les mensonges de Washington en Russie dans un effort pour saper le soutien du peuple russe à son gouvernement.

Tout cela est fait dans le but de contraindre la Russie à rendre la Crimée et à se retirer de sa base navale sur la mer Noire et accepter sa vassalité envers Washington.

Si Saddam Hussein, Kadhafi, Assad et les talibans ont refusé de plier face aux menaces de Washington, pourquoi les imbéciles à Washington pensent que Poutine, qui tient dans ses mains le plus grand arsenal nucléaire du monde, va-t-il se coucher devant l'hégémonie étatsunienne ?

Les gouvernements européens sont, apparemment, incapables de toute pensée indépendante. Washington a inscrit Londres et toutes les capitales européennes, ainsi que chaque ville majeure étatsunienne, sur la liste de destruction potentielle à portée des armes nucléaires russes. Les Européens, trop stupides, s’empressent à vouloir se détruire eux-mêmes, en se mettant au service de leur maître de Washington.

L'intelligence humaine semble complètement défaillante. Après 14 années d'agression militaire étatsunienne contre huit pays, le monde ne comprend toujours pas que Washington se perd dans l'arrogance et l'orgueil et se prend pour le souverain de l'univers qui ne tolère aucune dissidence dans sa volonté de domination sans partage.

Nous savons que les médias étatsuniens, britanniques et européens sont des prostitués bien rémunérés qui mentent au service de leur maître. Nous savons que le commandant et le secrétaire général de l'OTAN, sinon les pays membres, veulent la guerre. Nous savons que les Drs Folamour du Pentagone et du complexe militaro-industriel ne peuvent plus attendre pour tester leurs nouveaux systèmes d'armement dans lesquels ils ont toujours une confiance excessive.

Nous savons que le premier ministre de la Grande-Bretagne est une taupe. Mais la chancelière allemande et le président français sont-ils prêts à la destruction de leur pays et de l’Europe ? Si l'UE a une telle valeur, pourquoi l'existence même de ses populations est-elle mise en danger, afin de se prosterner et d'accepter le leadership des fous de Washington dont la mégalomanie va détruire toute vie sur terre ?

Le Dr Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il était chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard Nouvelles Service et Creators Syndicate. Il a eu de nombreux postes universitaires. Ses chroniques sur internet ont eu un succès dans le monde entier. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West and How America Was Lost

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/03/la-russie-menacee-de-guerre-par-les-etats-unis.html

commentaires

Charles 16/06/2015 20:31

Pour qui il se prend ,ce journaliste

François 28/03/2015 16:26

Poutine est le chef d'Etat que j'aurais voulu pour la France. Mon pays ne mérite pas Guimauve 1er.

François 28/03/2015 16:25

Bravo pour cet article qui remet les pendules à l'heure. L'Ogre Sam est un fléau pour cette planète et la vérité commence à se faire jour malgré les moyens de propagande gigantesques déployés par le BAO et l'OTAN.

Michel 27/03/2015 11:05

C'est quoi cet article de propagande de bas etage rappelant la periode sovietique et bolchevique ou les communistes justifiaient leurs crimes par un anti-americanisme primaire. Les peuples de l'Europe de l'Est ne sont pas dupes, l'informattion est disponible, le rideau de fer communiste n'existe plus , ils savent tres bien d'ou le danger emane, que l'ogre russe s'est reveille , que Poutine se prend pour Hitler et Staline reunis.C'est l'armee russe qui a agresse la Georgie et l'a impute de ses territoires, c'est l'armee russe qui occupe un p[artie du territoire moldave, qui a annexe la Crimee , qui soutient et arme les separatistes du Donbass. Au lieu de developper son pays, Poutine utilise les ressources pour envahir , conquerir et annexer des territoires dont la Russie n'a nul besoin. L'etat economique du pays est deplorable, le peuple vit dans la misere et vous tressez des lauriers pour l'agressivite d'un tchekiste, ancien tortionnaire du KGB qui a mis tous ses amis dans les rouages du systeme et veut reproduire le totalitarisme sovietique.

Dye 28/03/2015 12:03

On s'en fout de la georgie, moi ce que je vois c'est que l'amerique est partout sur la planete contrairement aux russes et les problemes qu'il y a actuellement en ukraine ça se passe plutot aux frontieres de la russie que de l amerique il me semble !

dom 24/03/2015 20:58

Site de propaguande du régime russe fermé se site svp merci

Dye 28/03/2015 12:04

tu preferes la propagande americaine ducon ?

set 27/03/2015 15:53

Pour votre gouverne, regardez bien qui a écrit cet article, le docteur Paul Craight Roberts. Ce n'est pas bolchevique de bas étage, mais un ancien collaborateur de Reagan. Il est très critique maintenant de la folie de son propre gouvernement, prêt a tout pour maintenir la domination du petrodollar sur le monde. Wall Street et la finance anglo-saxonne peut s'écrouler du jour au lendemain ! Les russes et les chinois ne veulent plus de l'escroquerie du dollar, et nous devrions faire pareil.

sam la touch 26/03/2015 07:37

Au cas où vous auriez manqué quelque chose et pour votre information, ce blog lutte contre le racisme, le (néo)colonialisme et l'impérialisme !

Haut de page