Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un officier israélien aurait été tué à Qneitra par un raid syrien alors qu'il collaborait avec des rebelles

par Sam La Touch 13 Mars 2015, 19:41 Articles de Sam La Touch Israël Syrie Terrorisme Officier israélien Rebelles Al-Nosra

Un officier israélien aurait été tué à Qneitra par un raid syrien alors qu'il collaborait avec des rebelles

Plusieurs informations concourantes font état de la présence de soldats israéliens au côté des groupes de miliciens luttant contre Assad dans le plateau du Golan occupé et en Syrie. Press TV avait révélé les photos montrant des soldats de Tsahal discutant avec des miliciens du groupe Al-Nosra (voir photo).
Ce vendredi après-midi, un officier israélien serait mort alors qu'il collaborait avec les groupes miliciens d'Al-Nosra et de l'armée syrienne libre (ASL). Press TV rapporte que le soldat livrait du matériel de communication aux "rebelles". Selon Press TV," l'officier israélien aurait appartenu à une unité technique de la brigade Givati. Il aurait été en étroite collaboration avec les groupes terroristes takfiri en Syrie, et les a aidés à acquérir de l'équipement de communication moderne...".

Le journal Al-Manar, précise qu'il serait mort lors d'une attaque de l'armée de l'air syrienne à Qneitra en Syrie. "Al Akhbar" avait confirmé, de son côté, la mort de dizaines de terroristes, au cours de ce raid, dont 12 commandants, 85 autres terroristes avaient été blessés et évacués dans des hôpitaux, en Jordanie et en Israël. Jaïsh al-Awal (branche de l'ASL) agit en parfaite coordination avec Israël et les services de renseignement jordaniens" (Irib).


Un officier israélien a été tué dans le plateau du Golan occupé lors d'une réunion avec un groupe de membres de haut responsable de groupes de miliciens parrainés de l'étranger et opérant à l'intérieur de la Syrie.

L'officier tué, qui est connu sous le surnom de Johny, discutait avec les miliciens, parmi lesquels des représentants de la soi-disant Armée syrienne libre, ainsi que d'une figure militaire jordanienne, quand il a été attaqué dans la région ce vendredi après-midi, selon le journal libanais arabophone al-Akhbar.

L'article, toutefois, n'a fourni aucune information sur le sort de l'officier jordanien et les commandants des miliciens. Selon ce rapport la réunion avait été prévue afin d'explorer des pistes visant à ralentir les progrès de l'armée syrienne dans la ville du sud-ouest stratégique de Quneitra, situé à quelque 60 kilomètres (37 milles) au sud de la capitale, Damas, ainsi que la ville de Dara'a.

L'officier israélien aurait appartenu à une unité technique de la brigade Givati. Il aurait été en étroite collaboration avec les groupes terroristes takfiri en Syrie, et les a aidés à acquérir de l'équipement de communication moderne...




Source : Israeli military officer slain in Golan Heights

Selon les sources militaires syriennes, citées par Al-Manar, "un officier de l'armée sioniste aurait été, grièvement, blessé, il y a deux jours, au cours de l'offensive de l'armée contre le siège de la force connue sous le nom de "Armée première" (Jaïsh al-Awal, en arabe). Le raid avait visé la banlieue de Quneitra. En dernière nouvelle, l'officier sioniste aurait été tué". "Jaïsh al-Awal est liée à l'ASL, Armée syrienne libre. Mercredi dernier, l'aviation syrienne a lancé une série de raids préventifs contre les terroristes, dans le Sud de la province de Quneitra. L'officier israélien aurait eu pour nom Jouni. Il assistait à la réunion de l'ASL, dans la ville d'Al-Fatiyan, quand les "Sukhoi" syriens ont lancé leurs raids. Les frappes ont, également, coûté la vie à Abou Ossama al-Naimi, l'un des bras exécuteurs du régime sioniste, au Golan. L'officier sioniste était entré, en octobre dernier, à Tal al-Hara, accompané d'une équipe technique et d'élements armés. A la réunion d'il y a deux jours des terroristes, à Quneitra, un officier jordanien y participait également ; cet officier faisait partie du centcom jordanien, "Al Mouk". Le sort de ce commandant jordanien est entouré d'incertitude. Les participants à ladite réunion préparaient un vaste plan d'attaque contre la banlieue de Deraa et de Quneitra. L'attaque aurait dû avoir lieu, sous la supervision de ces deux officiers jordanien et israélien. "Al Akhbar" avait confirmé, de son côté, la mort de dizaines de terroristes, au cours de ce raid, dont 12 commandants . 85 autres terroristes avaient été blessés et évacués dans des hôpitaux, en Jordanie et en Israël. Jaïsh al-Awal agit en parfaite coordination avec Israël et les services de renseignement jordaniens.

Source : Syrie : un officier israélien tué à Quneitra!!

Haut de page