Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déni: Pour Bernard-Henri Levy, la nouvelle Libye sans Kadhafi est meilleure, il vaut mieux ça que Kadhafi (Wake Up Africa)

par Wake Up Africa 24 Avril 2015, 13:24 Libye France Chaos Impérialisme Françafrique OTAN BHL Déni Philosophe de guerre

Après avoir contribué à la déstabilisation de la Libye et à l'instauration du chaos généralisé, le philosophe de la guerre Bernard-Henri Levy n'a aucun regret et se renferme dans un déni consternant. Le bilan des naufrages survenus en Méditerranée s'alourdit de jour en jour, le chaos généralisé fait son lit en Libye, le terrorisme est aux portes de l'Europe. Invité sur France Inter au micro de Léa Salamé, le philosophe Bernard-Henri Lévy, qui avait poussé l'intervention en Libye, assure qu'il ne se sent pas responsable des derniers événements maritimes dramatiques.

Lorsque la journaliste lui demande : « Vous qui avez poussé pour l'intervention en Libye, est-ce que vous avez quelque chose sur la Conscience?», Bernard Henri Levy répond sans remords: « Ces 800 malheureux, ils ne venaient pas de Lybie. Ils venaient du Darfour, ils venaient de Syrie, ils venaient de l'Erythrée ».

Étonnée par ce déni flagrant de la triste réalité, la journaliste rappelle les faits:

« Sur 100 immigrés qui arrivent en Italie, 90 viennent des plages de Lybie. Il y a un problème libyen. Kadhafi faisait le boulot d'une certaine manière. il contrôlait les départs[....] Vous nous dîtes que ceux qui ont poussé pour l'intervention en Libye ne doivent pas se sentir responsables de ce qui se passe ?» Renfermé dans le déni et dans une indifférence affligeante, le philosophe de la mort répond « La source de cette abomination que sont cette hécatombe en mer, cette transformation de la méditerranée en cimetière, c'est la non intervention en Syrie, c'est le collapse de la Somalie et c'est la dictature en Erythrée ».

Teigneuse, Léa Salamé convoque le passé : «En 2011 vous écriviez, quoiqu'il arrive, la nouvelle Libye sans Kadhafi sera meilleure. En 2015 elle est vraiment meilleure ?» et Bernard Henry Levi de répondre : « Oui!…..Il vaut mieux ça que cet espèce de chape de plomb qui pesait sur les libyens ». Ainsi, pour le philosophe du chaos la Libye devenue un no man's land, la Libye infestée par les milices et groupements terroristes, la Libye pillée par les firmes occidentales, la Libye point de départ de migrants sacrifiés à la mer; cette Libye là est meilleure que celle du colonel Kadhafi.

Et Léa Salamé d'assener une autre question lancinante au philosophe du déni : « Quand on a le préalable de l'Irak en 2003, comment on peut quelques années plus tard imaginer qu'en tuant le tyran, qu'en tuant Kadhafi, tout irait mieux, comment on peut aller faire cette intervention sans penser au jour d'après ?» Face à cette question difficile à évacuer, le philosophe du chaos se fourvoie, bafoue et finit par lancer : « Je ne suis pas pour une nouvelle intervention internationale ».

Face au constat du chaos, de la guerre civile, de la montée de l'islamisme, et du drame des migrants BHL dit avoir la conscience tranquille: « Je continue à dire que la dictature de Kadhafi était l'une des pires du siècle passé, l'une des plus cruelles, l'une des plus atroces, l'une des plus arbitraires. Et les fruits de la liberté sont amers. Il vaut mieux ça que cette espèce de chape de plomb qui pesait sur les libyens ».

Comment peut-on nier la triste réalité à ce point ? A t-il vraiment un coeur ce BHL?

Wake Up africa

Haut de page