Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kerry a l’inconscience d’accuser l’Iran de la guerre au Yémen (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 11 Avril 2015, 17:27 John Kerry USA Iran Yemen Guerre Arabie Saoudite

L’inconscience est-elle devenue la qualité requise pour être nommé secrétaire d'Etat des Etats-Unis ?

Récapitulons : Le président yéménite (Hadi ndt) avait été mis en place par l’Arabie saoudite et les États-Unis. Selon la version qu’on choisit (tous ces éléments sont en partie vrais) son mandat a expiré, il a démissionné ou il a été renversé dans un coup d’état perpétré par un groupe tribal/religieux local, les Houthis, avec l’aide de l’ancien président Saleh. Le président a fui le pays et s’est réfugié en Arabie saoudite. Personne au Yémen ne veut le voir revenir.

Après quoi l’Arabie Saoudite commence une guerre contre le Yémen, et bombarde l’armée, le gouvernement et des cibles économiques, tue des soldats ainsi que des civils et crée une terrible crise humanitaire. Elle vient même de faire exploser encore un centre de distribution alimentaire aujourd’hui. Une attaque au sol est planifiée et pourrait commencer bientôt.

Le Yémen est dépendant pour sa survie des importations de nourriture et d’hydrocarbures comme le carburant, l’essence et de l’électricité. Les ports sont bloqués et la nourriture et l’essence importées sont refoulées. Par manque de matières premières, la dernière raffinerie en fonctionnement au Yémen vient juste de fermer. Le manque de nourriture et de carburant pour les pompes à eau et le transport va certainement provoquer une terrible famine dans la population déjà démunie.

Le nouveau groupe dirigeant au Yémen n’a aucun intérêt à créer des troubles à l’étranger. Il se bat avec succès contre Al Qaeda qui tente de grignoter des morceaux du pays. Est-ce la raison de l’attaque saoudienne ? Les Houthis affirment que les attaques aériennes saoudiennes sur les prisons ont pour but de libérer les membres dAl Qaeda.

Les États-Unis soutiennent la guerre illégale de l’Arabie Saoudite contre le Yémen et la demande saoudienne de ramener Hadi au pouvoir. L’armée de l’air russe sur Kiev aurait-elle dû opérer des frappes sur Kiev lorsque le président de l’Ukraine a été chassé par un coup d’état ? Pourquoi la Russie ne devrait-elle pas s’immiscer dans l’Ukraine voisine alors que les États-Unis alimentent littéralement la guerre dans le lointain Yémen ?

Il y a peu de soutien international pour les Houthis et même si l’Iran les a soutenus verbalement et a appelé à une solution pacifique du problème, rien ne prouve que Téhéran leur apporte un soutien matériel.

Mais tous les faits ci-dessus ne semblent avoir pénétré dans le cerveau du Secrétaire d’État étasunien. Dans une interview à PBS, Kerry, qui soutient la guerre contre le Yémen, accuse l’Iran de ce que font les Saoudiens :

Nous sommes bien conscients de l’appui que l’Iran a donné au Yémen, et l’Iran doit savoir que les Etats-Unis ne vont pas rester les bras croisés pendant que la région est déstabilisée ni pendant que des gens déclenchent des guerres ouvertes au mépris des lignes, des frontières internationales, ou dans d’autres pays.

Nous sommes donc très inquiets. Et nous allons... Ce que nous avons expliqué à nos amis et alliés, c’est que nous pouvons faire deux choses en même temps. Nous avons la capacité de comprendre qu’un Iran doté de l’arme nucléaire est une menace plus grande qu’un Iran sans arme nucléaire ; et nous avons aussi la capacité de résister aux ingérences qui sont inappropriées ou qui violent le droit international, ou qui nuisent à la stabilité de la région, et à nos intérêts et à ceux de nos amis.

Ce sont les États-Unis qui, depuis des décennies - par la guerre, mais pas seulement - déstabilisent le Moyen-Orient. Ce sont les États-Unis et leur "allié" l’Arabie Saoudite qui se sont engagés "dans une guerre ouverte au mépris des lignes, des frontières internationales, dans d’autres pays". Ils mènent une guerre contre Yémen qui est "inappropriée" et qui "viole le droit international", et qui "nuit à la stabilité de la région".

Il semble que Kerry ait regardé un miroir, n’ait pas été capable de se reconnaître et ait accusé l’Iran d’être tout ce qu’il voyait.

Est-ce qu’il s’imagine qu’on va le prendre au sérieux ?

Haut de page