Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les combattants d'Ansarullah repoussent Al-Quaïda dans la région d'Hadramawt au Yémen (FNA)

par Fars News Agency 21 Avril 2015, 20:45 Yemen Arabie Saoudite Al-Quaïda Houthi Ansarullah Combats Hadramawt Aden Articles de Sam La Touch

Les combattants d'Ansarullah repoussent Al-Quaïda dans la région d'Hadramawt au Yémen (FNA)
Les combattants d'Ansarullah repoussent Al-Quaïda dans la région d'Hadramawt au Yémen
Article originel : 'Ansarullah Fighters Pushing Al-Qaeda Back in Yemen's Hadramawt'
FNA


Traduction SLT

Les combattants d'Ansarullah ont fait d'énormes avancées dans leur lutte contre les terroristes d'Al-Qaïda soutenus par l'Arabie saoudite dans la province yéménite du sud-est d'Hadramawt, selon les déclarations mardi d'un membre éminent du mouvement populaire Ansarullah.

"Les forces d'Ansarullah vont de l'avant avec leur campagne militaire contre les bastions des terroristes et ont jusqu'à présent infligé des pertes importantes aux terroristes d'al-Qaïda et aux milices dans les différentes régions, en particulier à Hadramawt", a déclaré Abdullah al-Shatri à FNA.

Il a également déclaré que que les combattants populaires assistés des troupes de l'armée sont en train de détruire les bâtiments et les zones infestées de terroristes à Aden, ajoutant que les miliciens soutenus par les saoudiens ne peuvent plus supporter la puissance de feu des comités populaires.

Al-Shatri a ajouté que les troupes yéménites ont également couper les voies d'approvisionnement clés des pro-Hadi et des miliciens d'Al-Qaïda dans différentes régions à Aden.

Les combattants d'Ansarullah et les troupes de l'armée ont fait de grands progrès dans leur lutte contre les terroristes d'Al-Qaïda et les milices pro-Hadi à travers le Yémen.

Les affrontements entre les combattants d'Ansarullah et les terroristes soutenus par les Saoudiens ainsi que les milices pro-Hadi se poursuivent dans les régions méridionales du pays que l'Arabie Saoudite bombardent depuis 27 jours pour rétablir le président fugitif, Mansour Hadi, un proche allié de Riyad. L'agression menée par l'Arabie saoudite a jusqu'ici tué au moins 2785 Yéménites, dont des centaines de femmes et d'enfants.

Hadi a démissionné en janvier et a refusé de reconsidérer sa décision malgré les appels du mouvement révolutionnaire Ansarullah du groupe Houthi.

Malgré les affirmations de Riyad qu'il ne bombarde que les positions des combattants d'Ansarullah, des avions de guerre saoudiens ont détruit des zones résidentielles et des infrastructures civiles.

Cinq États du golfe Persique - l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis (EAU), Bahreïn, le Qatar et le Koweït - et l'Egypte qui sont également assistés par Israël et soutenus par les Etats-Unis ont déclaré la guerre au Yémen dans une déclaration conjointe publiée le 26 mars.

commentaires

Haut de page