Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plusieurs membres de la CIA savaient en 2002 que Maher Arar était innocent (Journal de Montreal)

par Journal de Montréal 6 Avril 2015, 21:28 Canada Syrie USA CIA Maher Arar Torture Tunisie

Plusieurs membres de la CIA savaient en 2002 que Maher Arar était innocent (Journal de Montreal)

En entrevue avec la Presse Canadienne, dans sa demeure d'Arlington, en Virginie, John Kiriakou, qui à l'époque était à la tête d'une division du centre du contre-terrorisme à la CIA, a affirmé que plusieurs agents croyaient en l'innocence de Maher Arar et s'opposaient à son arrestation.

M. Arar, un ingénieur d'Ottawa installé au Cana­da depuis 1987, revenait de vacances en Tunisie lorsqu'il a été arrêté à New York en 2002 parce qu'il était soupçonné d'affiliation terroriste.

Même s'il voyageait avec un passeport canadien, il a été extradé en Syrie, son pays natal, où il a été emprisonné et torturé pendant un an.

« Le mauvais gars »

Au milieu des années 2000, une enquête publique a été effectuée au Canada sur l'affaire Arar et, dans son rapport, soumis en 2006, la commission chargée de l'enquête a exonéré M. Arar. En 2007, le premier ministre Stephen Harper lui a présenté des excuses officielles et le Canada lui a versé 10,5 millions $.

«Je peux vous dire que plusieurs personnes à la CIA ne voulaient pas aller de l'avant avec le processus (d'arrestation et d'incarcération)», a affirmé M. Kiriakou, précisant toutefois que lui-même ne travaillait pas sur ce dossier.

M. Kiriakou, a expliqué au journaliste de la Presse Canadienne qu'une supérieure était déterminée à traiter le Canadien comme un sympathisant d'Al Qaïda, malgré les interjections de nombreux subalternes.

«Plusieurs employés disaient "c'est le mauvais gars, il n'a rien fait de mal"», a-t-il ajouté.

John Kiriakou n'a pas voulu révéler le nom de la dirigeante en question.

commentaires

Haut de page