Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielle au Nigeria : pourquoi la victoire de Muhammadu Buhari est historique (JAI)

par JAI 1 Avril 2015, 14:54 Nigeria Démocratie Elections Muhammadu Buhari

C'est une première historique : le Nigeria a connu, avec l'élection présidentielle dont Muhammadu Buhari est sorti vainqueur mardi, la première alternance démocratique de son histoire. Un scrutin qui s'est généralement déroulé dans le calme, et dont le vainqueur sera très attendu sur les thèmes de la sécurité et de la lutte contre la corruption.

La foule, compacte dans de nombreuses villes du pays, ne s'y trompe guère : l'élection de Muhammadu Buhari, félicité par Goodluck Jonathan dès l'annonce des résultats officiels, mardi 31 mars au soir, fera date dans l'histoire du Nigeria. Selon la commission électorale, Muahammadu Buhari a recueilli 15 424 921 voix, soit 53,95% des 28 587 564 suffrages exprimés, quant le chef d'État sortant et le Parti démocratique populaire (PDP) ont dû se contenter de 12 853 162 voix (44,96%).

>> Lire aussi : "Nigeria : cinq choses à savoir sur le nouveau président Muhammadu Buhari"

Des milliers de personnes sont aussitôt descendues dans les rues de Kano, la plus grande ville du nord musulman, pour célébrer la victoire de celui qu'ils ont plébiscité avec près de deux millions de voix contre un peu plus de 200 000 pour son adversaire. Nombre d'entre eux brandissaient des balayettes, le symbole du parti de Buhari, le Congrès progressiste (APC), qui a fortement contribué à fédérer ses électeurs autour de l'un de ses thèmes favoris : la lutte contre la mauvaise gouvernance. Pendant la campagne, un clip animé représentait notamment Muhammadu Buhari en superhéros, faisant disparaître à grands coups de balai tous les maux du Nigeria, à commencer par la corruption.

L'ancien général, qui dirigea le pays de décembre 1983 à août 1985, est en effet l’un des seuls membres du club des officiers d'élite ayant accédé au pouvoir à conserver une relative "virginité" aux yeux de la population. S'il a été soupçonné de détournements de fonds, qui n'ont jamais été prouvés, il est l'un des rares à être restés à l'écart de la corruption qui a caractérisé les rapports entre le secteur pétrolier et la politique nigériane...

Lire la suite

commentaires

Haut de page