Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Somalie : Pourquoi Al-Shabaab tue (BAR)

par Margaret Kimberley 12 Avril 2015, 05:48 Somalie Kenya USA Guerre Impérialisme Terrorisme Al-Shabaab Articles de Sam La Touch

Somalie : Pourquoi Al-Shabaab tue (BAR)
Somalie : Pourquoi Al-Shabaab tue
Article originel : Freedom Rider: Why Al-Shabaab Kills
Par Margaret Kimberley
Black Agenda Report


Traduction SLT

Le monde entier connaît les horreurs infligées aux civils kenyans par les milices Al-Shabaab de Somalie. Mais, les "médias corporatistes ne disent quasiment rien aux Etatsuniens sur la manière dont la Somalie a été conduite à la ruine" par les Etats-Unis et leurs alliés éthiopiens et kenyans. "S'il y avait une vraie justice dans ce monde, les États-Unis et ses marionnettes devraient quitter ce pays mais aussi effectuer des réparations."

Il y a tellement de meurtres commis par tant de nations, de groupes et d'individus qu'il est difficile de savoir par où commencer pour les condamner. Bien sûr, les plus grands tueurs de masse sont et ont toujours été les gouvernements. A mesure que le temps passe, les Etats du monde entier ont des capacités de plus en plus terribles pour détruire les vies humaines. Dans le processus, ils créent les ressentiments, la haine, et, finalement, le désir de vengeance. Le groupe somalien Al-Shabaab est un exemple de ce phénomène prévisible et horrible.

Le 2 avril 2015, les combattants d'Al-Shabaab ont pris d'assaut une université située à Garissa, au Kenya, et ont tué 147 personnes. Les survivants rapportent que les musulmans ont été séparés des non-musulmans, et les étudiants et le personnel non-musulmans ont été exécutés sommairement. En 2013 Al-Shabaab a attaqué un centre commercial à Nairobi dans les mêmes circonstances et a tué 67 personnes. En 2015 comme en 2013, le groupe a immédiatement revendiqué sa responsabilité et présenté ses justifications. Dans une déclaration en ligne, Al-Shabaab a répété qu'elle cherche à se venger de la destruction de la Somalie par les Etats-Unis et leurs alliés.

"En Somalie, l'armée kenyane a commis un nombre incalculable d'atrocités contre la population musulmane. Avec l'approbation de son gouvernement, l'armée kenyane a lancé une série de massacres, la torture et le viol systématique des femmes musulmanes en Somalie. Des dizaines de milliers de musulmans ont été chassés de leurs maisons, des centaines d'autres ont été tués et des milliers blessés en lien direct avec l'invasion de la Somalie par le Kenya. Les avions de chasse kenyans ont bombardé les camps de réfugiés et les hôpitaux, tuant des dizaines de personnes. Ils ont mitraillé des villages entiers par voie aérienne, tué le bétail et bombardé les madrassas et les établissements d'enseignement, avec une telle méchanceté, brisant les rêves et les espoirs de toute une génération. "

La Somalie est une nation qui a longtemps été déchirée par la guerre civile aidé et encouragé par les états voisins comme l'Ethiopie et le Kenya qui travaillent en concertation avec les États-Unis. Lorsque la Somalie a commencé à émerger comme un pays stable (en 2006, ndt), les États-Unis et l'Ethiopie ont agi rapidement pour s'assurer qu'il restait faible et vulnérable. L'Ethiopie a envahi la Somalie à la demande pressante des Etats-Unis et fut rejoint plus tard par les agressions faites par le Kenya et d'autres gouvernements fantoches africains qui restent dans ce pays.

Personne ne veut vivre dans un pays occupé par des armées étrangères, où règne la famine et la mort, et les Somaliens ne font pas exception. Les États-Unis continuent leurs frappes à l'aide de drones qui prétendent tuer un "chef d'Al-Shabaab" particulier et, ce faisant garder la Somalie dans un état failli. Aucun effort n'est fait pour aider la Somalie à devenir une nation prospère et pour garder sa souveraineté intacte.


En février de cette année, le gouvernement des États-Unis a mis fin à la capacité d'une banque US à transférer des fonds à la Somalie. Les envois de fonds des Somaliens vivant à l'étranger représentent environ 50% du revenu national brut de ce pays et représentent plus de 1 milliard de dollars. La justification de cette dernière interdiction qui équivaut pour la population à une destruction visait à éviter que les fonds parviennent dans les mains d'Al-Shabaab. Bien sûr, les citoyens ordinaires vont souffrir beaucoup plus. Dans le passé, les Etats-Unis, ont même retenu l'aide alimentaire pour les mêmes raisons entraînant des souffrances qui sont encore largement tombées sur une population vulnérable.

Les combattants d'Al-Shabaab ne peuvent pas atteindre les États-Unis, mais ils peuvent atteindre le Kenya, avec lequel il partage une frontière. Les Kenyans faisant du shopping dans un centre commercial ou qui vont à l'université courent le risque d'être des victimes eux aussi. C'est ce qu'argue Al-Shabaab implicitement et explicitement à chaque attaque. Si leurs gens peuvent être tués, alors les citoyens d'une nation occupante peuvent être tués aussi.

Une fois de plus nous voyons les images douloureuses et déchirantes des victimes et des familles endeuillées. Les grands médias US (et occidentaux, ndt) ne disent que peu de choses ou quasiment rien sur la manière dont les Etats-Unis conduisent la Somalie sur le chemin de la ruine. Ils ne révèlent pas la violence faite par les Etats-Unis contre le peuple somalien ou des images actuelles de personnes affamées ou les cadavres engendrés par la guerre et les frappes de drones.

Dans l'esprit étatsunien, Al-Shabaab est juste un autre groupe d'étrangers fous qui ont des griefs bizarres. En fait, leurs griefs se tiennent et s'il y avait une vraie justice dans ce monde, les États-Unis et leurs marionnettes devraient quitter ce pays mais aussi effectuer des réparations.

Quand Barack Obama fera sa visite officielle au Kenya cette année, il sera sans aucun doute fait mention de Garissa. Il dira qu'Al-Shabaab est composé de lâches mauvais qui n'ont aucun respect pour la vie humaine, mais il ne mentionnera pas comment les États-Unis ont aidé à tuer jusqu'à 1 million de personnes dans la Somalie voisine par la guerre et la famine. Chaque président depuis George H. W. Bush a envoyé des troupes US pour mener soit des "missions humanitaires" soit des drones tueurs pour "lutter contre le terrorisme." La Somalie souffre d'une géographie malheureuse. Elle est trop près du golfe Persique et de l'accès au pétrole. Elle souffre aussi parce que les Etats-Unis ont atteint le sommet de leur impérialisme et cherchent de nouveaux endroits à mettre sous leur influence, même si cela génère de grandes pertes en vies humaines.

Al-Shabaab pourrait bien avoir le dernier mot. Dans leur déclaration, ils ont averti que Garissa ne serait pas la fin de leur violence perpétrée contre les Kenyans. "Tant que votre gouvernement persiste dans sa voie de l'oppression, met en œuvre des politiques répressives et poursuit sa persécution systématique contre les musulmans innocents, nos attaques se poursuivront également. Aucune mesures de précaution ou de sécurité ne pourra être en mesure de garantir votre sécurité, de déjouer une autre attaque ou d'empêcher un autre bain de sang de se produire dans vos villes."

Ces mots auraient pu être écrit par les Etats-Unis. En Somalie, en Libye, en Irak, au Yémen et en Syrie, on ne peut non plus échapper à l'agression étatsunienne. Al-Shabaab a beaucoup appris sur la façon de tuer.

Les articles Freedom Rider de Margaret Kimberley paraissent hebdomadairement dans BAR, et sont largement reproduit ailleurs. Elle a un blog régulièrement mis à jour, ainsi que sur http://freedomrider.blogspot.com. Mme Kimberley vit à New York, et peut être contactée par e-mail à Margaret.Kimberley@BlackAgendaReport.com.

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/04/somalie-pourquoi-al-shabaab-tue-bar.html

commentaires

Haut de page