Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tous les dirigeants africains ne sont pas corrompus, mais ceux qui ne sont pas corrompus sont éliminés par l'Occident (Breaking Brown)

par Breaking Brown 8 Avril 2015, 19:55 Articles de Sam La Touch France USA Françafrique Américafrique Afrique Thomas Sankara Corruption Impérialisme

Tous les dirigeants africains ne sont pas corrompus, mais ceux qui ne sont pas corrompus sont éliminés par l'Occident
Article originel : Not All African Leaders Are Corrupt, But the Ones Who Aren’t Are Eliminated by the West
Breaking Brown

Traduction SLT
Tous les dirigeants africains ne sont pas corrompus, mais ceux qui ne sont pas corrompus sont éliminés par l'Occident (Breaking Brown)




Chaque fois que quelqu'un souligne les problèmes auxquels sont confrontés les pays d'Afrique, il est inévitable que les chefs africains corrompus d'Etat et leurs copains soient pointés du doigt. La corruption est un problème grave pour le continent. Personne ne le nie. Ce qui n'est jamais discuté, cependant, est de savoir comment les dirigeants africains sont systématiquement éliminés par l'Occident et remplacés de manière intentionnelle par des marionnettes.

Un article 2014 de la Silicon Afrique évoque cette pratique :

En fait, au cours des 50 dernières années, un total de 67 coups d'Etat se sont déroulés dans 26 pays en Afrique, 16 de ces pays sont des ex-colonies françaises, ce qui signifie que 61% des coups d'Etat se sont déroulés en Afrique francophone.

Comme les chiffres de ce tableau (cliquez ici) le montrent, la France est particulièrement active pour maintenir une forte emprise sur ses (anciennes) colonies quel qu'en soit le prix.

Un de ces dirigeants incorruptible était Thomas Sankara au Burkina Faso, qui a amené son pays vers l'autosuffisance avant son assassinat.

Selon The Guardian : "Sankara, un marxiste et pan-africaniste, a transformé l'ancienne colonie française de Haute-Volta en Burkina Faso, ce qui signifie "le pays des hommes intègres". Il est devenu président en 1983 après une lutte interne et la mise en place de nombreuses nationalisations, la redistribution des terres et des programmes sociaux dans l'un des pays les plus pauvres du monde. Durant son règne de quatre ans, la fréquentation scolaire est passé de 6% à 22%, quelques 2,5 millions d'enfants ont été vaccinés et des milliers de centres de santé ont été ouverts. Les logement, les projets routiers et de construction de chemin de fer se sont développés et 10 millions d'arbres ont été plantés".


On peut se demander si les dirigeants africains sont corrompus parce qu'ils ont compris quelles étaient les conséquences inévitables de se tenir debout dans un monde conçu pour enrichir les pays occidentaux et enraciner la suprématie blanche.
Peu importe ce que vous croyez, l'histoire de Thomas Sankara est bonne à connaître et, si possible, à faire savoir. Ce documentaire d'une heure est un bon exemple pour commencer :

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/04/tous-les-dirigeants-africains-ne-sont-pas-corrompus-mais-ceux-qui-ne-sont-pas-corrompus-sont-elimines-par-l-occident-breaking-brown.html

commentaires

Haut de page