Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéo choc : des néo-nazis ukrainiens crucifient et brûlent vif un combattant rebelle. Les miliciens néonazis soutenus par les Etats-Unis réalisent une exécution horrible (Infowars)

par Paul Joseph Watson 26 Avril 2015, 17:12 Articles de Sam La Touch Ukraine Bataillon Azov Crimes contre l'humanité EI USA Europe Neonazis

Vidéo choc : des néo-nazis ukrainiens crucifient et brûlent vif un combattant rebelle. Les miliciens néonazis soutenus par les Etats-Unis réalisent une exécution horrible.
Article originel : Shock Video: Ukrainian Neo-Nazis Nail Rebel Fighter to Cross, Burn Him Alive. US-backed militants carry out brutal execution
Par Paul Joseph Watson
Infowars


Traduction SLT

L'authenticité du film reste encore à confirmer, mais il semble froidement réel au premier visionnement.

L'assassinat brutal aurait été mené par des membres du Bataillon Azov, qui a été converti en un régiment officiel l'année dernière, ce qui en fait une partie de facto de l'armée ukrainienne. Les groupes paramilitaires forment "l'épine dorsale des forces qui luttent contre les militants locaux d'autodéfense partisans de l'indépendance de l'Ukraine."

Les volontaires nationalistes ukrainiens ont à plusieurs reprises été accusés de mener des "crimes de guerre ressemblant à ceux de l'Etat islamique (EI)" pendant le conflit, y compris des décapitations.

La vidéo montre un homme encagoulé agenouillé tandis que cinq miliciens ukrainiens se tiennent autour de lui tout en lisant une déclaration. Les miliciens prennent la victime, qui est bâillonnée, et la place sur une croix de bois.

Les bras de l'homme sont fixés à la croix et ses mains sont alors clouées à la structure alors qu'il gémit et se tord de douleur.

La victime est ensuite élevée sur la croix, qui est plantée dans le sol avant que les miliciens allument un feu. La vidéo s'arrête au moment où le feu atteint les pieds de l'homme et qu'il commence à crier.

L'exécution, qui aurait été effectuée près du village de Shirokino, est venue avec un message des combattants d'Azov aux rebelles pro-russes : "Tous les séparatistes, les combattants traîtres et les milices ukrainiennes (pro-russes, ndt) seront traités de la même manière".

Les hackers pro-séparatistes de Cyberberkut, à qui la vidéo a été envoyée, ont répondu en promettant qu'aucun combattant de l'Armée ou des militants ukrainiens ne seront pris en vie à l'avenir.

Les miliciens Azov de la mouvance néo-nazie ornent régulièrement leurs casques et uniformes avec des logos SS et des croix gammées nazies, comme on le voit dans l'image ci-dessus prise par la télévision allemande.

Vidéo choc : des néo-nazis ukrainiens crucifient et brûlent vif un combattant rebelle. Les miliciens néonazis soutenus par les Etats-Unis réalisent une exécution horrible (Infowars)

ATTENTION IMAGES VIOLENTES ET CHOQUANTES !!!

"les combattants Azov font plus qu'agiter un drapeau avec la Swastika", écrit Robert Parry, "ils promeuvent le drapeau Wolfsangel des divisions SS d'Hitler, tandis que certains des néo-nazis de l'Ukraine honorent encore les auxiliaires SS ukrainiens d'Hitler. Stepan Bandera, un héros ukrainien salué pendant les manifestations Maidan était un collaborateur nazi, ses forces paramilitaires ont aidé à exterminer les Juifs et les Polonais ".

Après le coup d'État de l'année dernière, Kiev a également remis des postes clés, au sein du gouvernement nouvellement formé, à des membres du Parti Svoboda néo-nazi, malgré le fait que l'un de ses principaux membres, Yuriy Mykhalchyshyn, a fondé un think tank nommé The Joseph Goebbels Political Research Centre (le Centre Politique et de Recherche Joseph Goebbels, ndt) comme un hommage au ministre de la propagande nazie.

Malgré leur implication dans des crimes de guerre et leur adhésion à l'idéologie fasciste, les troupes étatsuniennes de la 173e brigade aéroportée sont arrivées sur le terrain d'entraînement de Yavoriv à Lviv pour entraîner les bataillons de la garde nationale ukrainienne.

Comme le Telegraph l'a rapporté l'an dernier, Kiev, dans sa lutte contre les rebelles séparatistes pro-russes, a envoyé des bataillons ouvertement fascistes comme le bataillon Azov sur la ligne de front.

Malgré leurs sympathies néo-nazis affichées, le sénateur John McCain et d'autres ont appelé à plusieurs reprises l'administration Obama à armer les militants pro-Kiev. Le mois dernier, le Congrès a adopté une résolution exhortant Obama d'envoyer des "systèmes d'armes défensives létales" à l'Ukraine.

L'armement et le financement des milices sanguinaires qui effectuent des exécutions de la même manière que l'EI semblent n'être qu'une répétition de la politique désastreuse de Washington en Libye et en Syrie, une stratégie qui a conduit directement à l'expansion de l'EI dans toute la région. Cependant, un sondage Pew effectué en février a constaté que la majorité des Etatsuniens sont favorables à cette politique.

La vidéo exhaustive d'une heure (ci-dessous) montre comment les miliciens néo-nazis ont été impliqués à la fois dans le renversement du gouvernement ukrainien élu (démocratiquement) ainsi que dans les combats sur les lignes de front aux côtés des forces de Kiev portés au pouvoir suite au coup d'Etat (soutenu par les Etats-Unis et l'Europe, ndt).

ATTENTION IMAGES VIOLENTES ET CHOQUANTES !

URL de cet article : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/04/video-choc-des-neo-nazis-ukrainiens-crucifient-et-brulent-vif-un-combattant-rebelle-les-miliciens-neonazis-soutenus-par-les-etats-un

commentaires

Locoche 01/05/2015 16:38

Les américains dans leurs sadisme ignorant son en train d'essayer de faire entré les nazi ukrainiens dans l’europe. Tout ceci par le souvenir et le dégoût finira par une guerre en europe. Cette europe respire la vomissure et la soumission. J'ai honte que mon pays et participer a créer une telle abomination. Le général De Gaulle inspirateur du marché commun, doit maintenant ce retourner dans sa tombe de voir ce que les traînes savate qui nous gouvernes ont fiaient de son idée.

Haut de page