Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Yémen : déploiement de douze navires étatsuniens pour "préserver les options" (AFP)

par AFP 21 Avril 2015, 21:46 Yémen USA Armée US Porte-avions Coalition Arabie Saoudite

Le déploiement naval américain près des côtes du Yémen permet aux Etats-Unis de "préserver les options", a déclaré mardi un porte-parole du Pentagone, alors qu'un convoi de bateaux de transport iraniens s'approchent des côtes du pays.

Les douze navires militaires américains (9 navires de combat et 3 bâtiments de soutien logistique) ont été déployés dans le golfe d'Aden et le nord de l'océan Indien "en réponse à la détérioration de la situation sécuritaire au Yémen" a déclaré mardi le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone.

"En ayant une force navale américaine dans la région, nous préservons nos options", a déclaré le porte-parole.
L'arrivée de bateaux iraniens, que les Etats-Unis soupçonnent de transporter des armes pour les rebelles chiites du Yémen en violation d'un embargo de l'ONU, a été un "des facteurs" dans la décision d'augmenter le dispositif naval américain, a-t-il ajouté. Mais le porte-parole a refusé de préciser ce que les navires américains feraient si les bateaux iraniens s'approchaient des côtes du Yémen. "Nous ne savons pas ce que le convoi iranien veut faire, mais nous le surveillons", a-t-il simplement déclaré.

Plusieurs sources américaines ont laissé entendre qu'un éventuel contrôle ou interception des bateaux iraniens relevaient plutôt des pays de la région, au premier rang desquels l'Arabie saoudite et l'Egypte. Le conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 14 avril une résolution qui impose un embargo sur les armes contre les rebelles chiites houthis au Yémen.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi qu'ils avaient rapproché du Yémen leur porte-avions Theodore Roosevelt et leur navire lance-missiles Normandy. Le porte-avions compte 5.000 hommes et 60 avions à bord.


L'Arabie saoudite et des pays alliés mènent depuis près d'un mois des frappes aériennes contre les rebelles chiites houthis et les forces de l'ancien président Saleh.


Les Etats-Unis ne participent pas aux frappes mais apportent un soutien de renseignement et logistique à la coalition menée par Riyad.

commentaires

Haut de page