Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au bord de la faillite et pressée par le FMI, l'Ukraine est obligée de vendre ses biens publics

par Sam La Touch 17 Mai 2015, 10:31 Articles de Sam La Touch Ukraine Crise économique Biens publics Centrales thermiques UE FMI

D'après Dow Jones Business News, le Service ukrainien des statistiques a déclaré que la contraction de l'économie de l'Ukraine s'était accélérée avec une chute du PIB de 17,6% au premier trimestre par rapport à l'année dernière. Cette détérioration économique survient suite au conflit avec les séparatistes pro-russes dans son cœur industriel de l'Est et a considérablement réduit la production industrielle. Le produit intérieur brut pour la période a baissé de 6,5% par rapport au dernier trimestre de 2014, a indiqué l'agence.

Selon les services d'Etat de statistiques économiques, le taux d'inflation a atteint 10,8% au mois de mars, et atteint en avril 60,9% sur un an. La valeur de la monnaie a été divisée par trois en un peu plus d'un an.

L'Ukraine a conclu un accord de cessez-le-feu avec les séparatistes en février 2015 qui a contribué à réduire le nombre de combats mais il persiste encore des affrontements dans l'est du pays. Les pourparlers sur une résolution politique à long terme au conflit sont au point mort, chaque côté accusant l'autre.

La dégradation majeure de l'économie ukrainienne, déjà mal en point, survient après le coup d'Etat mené par un mouvement pro-européen soutenu par l'OTAN contre le président démocratiquement élu Viktor Ianoukovitch qui a entraîné la guerre dans le Donbass dans la riche région industrielle russophone de l'est ukrainien attaché au président légitime.

Au bord de la faillite et pressée par le FMI, l'Ukraine est obligée de vendre ses biens publics

Le conflit ukrainien a entraîné une telle dégradation de l'économie que les nouvelles autorités envisagent de vendre une grande partie des biens publics sous la pression du FMI qui fait pressionpour un nouvel ajustement structurel.

En effet, l'Ukraine bénéficie de plans d'assistance orchestrés en grande partie par le Fonds monétaire international (FMI), et a reçu en mars cinq milliards de dollars, première tranche d'un programme d'aide s'élevant à 17,5 milliards de dollars sur quatre ans.

"Mais, la restructuration de la dette est une condition clé pour l'obtention par Kiev d'une deuxième tranche du prêt du FMI s'élevant à 1,7 milliards de dollars. Une décision du Fonds sur l'octroi ou non de cette deuxième tranche est attendue en juin". (Echo Républicain)


C'est dans ce contexte que les autorités ukrainiennes comptent vendre une partie de leur biens publics. Selon The Economic Times, l'Ukraine espère attirer des investisseurs stratégiques en vendant près de 300 biens appartenant à l'Etat. Le gouvernement pro-occidental à Kiev a dressé une liste d'environ 280 entreprises à privatiser, espérant ainsi, gagner jusqu'à 821 millions de dollars. La liste comprend entre autres trois centrales thermiques et treize ports.

Ancien "grenier de la Russie" devenue la "nouvelle ferme de l'Europe", l'Ukraine va-t-elle aussi vendre ses terres ?

Enfin, la question est aussi de savoir si ces biens sont situés à l'ouest ou dans les régions de l'est pro-russe que le nouveau gouvernement ukrainien pro-occidental ne contrôle pas pour l'instant.

commentaires

Haut de page