Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chinafrique. Des « troupes de combat » chinoises débarquent en Afrique

par John Reed 9 Mai 2015, 08:46 Articles de Sam La Touch Chine Mali ONU Chinafrique Colonialisme Impérialisme

Chinafrique. Des « troupes de combat » chinoises débarquent en Afrique

La Chine semble suivre l'exemple de la France et des USA dans leur ruée vers l'Afrique et envoie elle aussi des forces militaires en Afrique.

"395 soldats de l’Armée populaire de libération viennent d’arriver dans le pays sahélien du Mali dans le cadre de la mission de l’ONU pour aider à rétablir l’ordre. Plus précisément, Pékin a envoyé des ingénieurs, des équipes médicales et des équipes de sécurité dans la capitale malienne, Bamako, selon le ministère chinois de la Défense. Ces troupes appartiendraient à la 16ème Armée de l’APL , une formation composée de divisions d’infanterie, de blindés et d’artillerie."

Le 3ème millénaire sera-t-il le temps de la reconquête coloniale de l'Afrique par les troupes impérialistes ?

Lire cet article de John Reed traduit par Avic :
Des « troupes de combat » chinoises en Afrique

Pour la deuxième fois en un peu plus d’un an, la Chine a une infanterie sur le terrain en Afrique, ce qui reflète la présence de plus en plus globale de l’armée chinoise.

395 soldats de l’Armée populaire de libération viennent d’arriver dans le pays sahélien du Mali dans le cadre de la mission de l’ONU pour aider à rétablir l’ordre. Plus précisément, Pékin a envoyé des ingénieurs, des équipes médicales et des équipes de sécurité dans la capitale malienne, Bamako, selon le ministère chinois de la Défense. Ces troupes appartiendraient à la 16ème Armée de l’APL , une formation composée de divisions d’infanterie, de blindés et d’artillerie.

La Chine envoie traditionnellement, chaque année, des milliers de personnes du génie, du corps médical et autres troupes de soutien dans les missions des Nations Unies. Sur les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, la Chine est le plus grand contributeur en effectifs pour les missions de maintien de la paix de l’ONU.

Cependant, jusqu’à très récemment, la Chine n’a pas envoyé d’infanterie sur les missions de l’ONU. En fait, Beijing a officiellement insisté sur le fait que les soldats au Mali ne sont pas des troupes de combat, peut-être afin de maintenir l’idée que la Chine n’envoie pas de troupes officielles de combat sur ​​les missions de maintien de la paix.

Comme l’a souligné un porte-parole du ministère chinois de la Défense, cité par l’agence de Presse chinoise Xinhua ,  « La force de sécurité chinoise est en fait une équipe de garde qui sera principalement responsable de la sécurité des postes de commandement [de la mission de l’ONU] et les zones de vie des soldats de la paix ».

Pourtant, ce dernier déploiement marque le deuxième envoi par la Chine, au cours des deux dernières années, de soldats d’infanterie en Afrique dans le but de garder les missions de paix. En 2011, Pékin a envoyé des fantassins pour garder les ingénieurs de l’APL qui participaient à une mission de l’ONU au Sud-Soudan. Malgré les affirmations de Pékin que ces troupes étaient là uniquement dans le but de garder les ingénieurs, le U.S. China Economic and Security Review  souligne que ces gardes appartenaient à une unité de combat « d’élite ».

La mission de protéger les ingénieurs et les médecins de l’APL n’est pas sans mérite, la semaine dernière, sept employés de l’ONU ont été tués lorsque leur convoi a été attaqué au Soudan. Et l’opération reflète l’intérêt croissant de la Chine pour l’Afrique. Les chefs d’entreprises chinois ont été partout dans le continent au cours de la dernière décennie, dépensant des milliards de dollars sur des projets et poussant certains à craindre que Pékin ne batte les Etats-Unis dans le jeu d’influence en Afrique (une affirmation que le président américain Barack Obama rejette ). Tout cela a incité les déploiements militaires chinois visant à protéger les travailleurs chinois à l’étranger.

La marine chinoise mène des opérations anti-piraterie dans la mer d’Arabie depuis des années. Et au début de 2011, la Chine a envoyé des avions de transport militaires et même un destroyer de missiles guidés en Libye pour aider à évacuer une partie des dizaines de milliers de citoyens chinois au plus chaud des événements libyens.

Ces derniers déploiements d’infanterie chinoise sont simplement le reflet du rôle grandissant de la Chine dans le monde, motivée par la nécessité de protéger les investissements chinois et d’être vu comme un acteur plus responsable dans les affaires de la sécurité mondiale, disent plusieurs experts.

« Ce rôle ne se limite pas à l’Afrique, et donc je ne vois pas ce changement en cours en tant que politique d’une » Afrique « , mais plutôt l’évolution de leur rôle au sein de l’ONU couplé, peut-être, avec une relation privilégiée de longue date avec le Mali », dit le professeur Deborah Brautigam du John Hopkins University’s School of Advanced International Studies. « S’ils veulent jouer un rôle de premier plan à l’ONU, ils ont besoin d’intensifier et d’élargir leur contribution à l’ensemble des composantes de l’Organisation. »

Pour l’instant, cela signifie l’envoi d’un nombre relativement limité de troupes. À l’avenir, les chiffres peuvent ne pas être aussi faibles.

« La Chine est, lentement, en train de préparer un éventuel envoi d’une unité combattante pour quelque future opération de maintien de la paix des Nations Unies», a déclaré David Chinn, ancien ambassadeur américain en Ethiopie et au Burkina Faso, qui enseigne maintenant à l’Université George Washington. « En ce sens, il s’agit d’un développement important et s’inscrit dans la politique chinoise de lente expansion de la taille et de la fonction de son soutien au maintien de la paix. »

par John Reed

Traduction : Avic

Source : http://killerapps.foreignpolicy.com/posts/2013/07/15/chinas_combat_troops_in_africa

commentaires

Haut de page