Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David Cameron défend le droit d'Israël à commettre des massacres de masse sur les civils palestiniens (Stop The War Coalition)

par Stop The Wat Coalition 3 Mai 2015, 12:44 Grande-Bretagne Israël Gaza Massacres Collaboration Cameron Articles de Sam La Touch Sionisme Colonialisme

David Cameron défend le droit d'Israël à commettre des massacres de masse sur les civils palestiniens (Stop The War Coalition)
David Cameron défend le droit d'Israël à commettre des massacres de masse sur les civils palestiniens
Article originel : David Cameron defends Israel's right to commit mass murder of Palestinian civilians
Stop The War Coalition


Traduction SLT

Lorsqu'Israël a tué 2.200 Palestiniens, dont 577 enfants, dans sa guerre contre Gaza en 2014, Cameron a déclaré qu'il était juste pour Israël de «se défendre».

Le Premier ministre, David Cameron, a défendu en 2014 l'agression militaire du régime israélien contre les Palestiniens dans la bande de Gaza assiégée.

Cameron a déclaré dans une interview au Jewish Chronicle au Royaume-Uni, le 30 avril 2015, que Tel-Aviv avait le droit de «se défendre» quand il a commencé sa guerre contre Gaza en juillet 2014.

Israël a commencé des frappes aériennes contre le territoire palestinien assiégé en début juillet 2014 et a ensuite étendu sa campagne militaire avec une invasion terrestre. La guerre a pris fin à la fin août de cette année.

Près de 2.200 Palestiniens, dont 577 enfants, ont été tués durant les 50 jours de l'attaque israélienne et plus de 11 100 autres personnes, dont près de 3380 enfants, 2088 femmes et 410 personnes âgées, ont été blessées. Des dizaines d'Israéliens ont également été tués pendant la guerre.

Cameron a déclaré qu'il était "important de parler" pour se tenir au côté d'Israël.

Ces remarques du Premier ministre britannique sont les dernières qu'il a exprimé pour manifester son soutien envers le régime israélien.

Le soutien de Cameron pour la guerre israélienne contre Gaza durant l'été dernier a abouti à la démission du ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, Sayeeda Warsi. Warsi a démissionné en août 2014 en raison du refus de Cameron de condamner les souffrances à Gaza qu'elle a considéré comme "moralement indéfendable".

De nombreux groupes de défense des droits et des ONGs ont également condamné la guerre israélienne en 2014.

Le mois dernier, la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a déclaré dans un rapport qu'Israël a commis des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité lors de son offensive militaire dévastatrice sur la bande de Gaza durant les mois de juillet-août 2014.

En outre, le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat, a annoncé le 30 mars que la Cour pénale internationale (CPI) avait commencé à enquêter sur les crimes de guerre commis par Israël pendant la guerre à Gaza.

L'autorité palestinienne est devenue officiellement membre de la CPI le 1er avril, ce qui permet aux Palestiniens de poursuivre les responsables israéliens pour crimes de guerre.

Haut de page