Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Djibouti : le dictateur françafricain et américafricain Ismaël Omar Guelleh a éliminé de nombreux officiers Issas

par Houssein IBRAHIM HOUMED 14 Mai 2015, 12:53 Djibouti Françafrique Américafrique IOG Guelleh Dictature Crimes

Djibouti : le dictateur françafricain et américafricain Ismaël Omar Guelleh a éliminé de nombreux officiers Issas
Djibouti : Le tyran Ismaël Omar Guelleh a éliminé de nombreux officiers Issas
par Houssein IBRAHIM HOUMED
Afriques en Lutte

Ismaël Omar Guelleh est surnommé le boucher de Djibouti pour ses crimes.

S’il s’en est pris collectivement aux Afars et aux Gadaboursis, le tyran Ismaël Omar Guelleh n’a pas épargné non plus les issas autochtones du pays qu’il identifie majoritairement comme ses ennemis réels ou supposés. Je ne parle même pas des responsables p...olitiques issas non-Mamassanes qu’il a éliminés en douceur (Youssouf Ali Chirdon, Mohamed Djama Elabeh, Amir Adaweh, Awaleh Guelleh, Aden Robleh Awaleh).

La police et l’armée djiboutienne n’échappent pas non plus à la règle d’épuration :
Nasser Aden Guirreh sur la 1ère photo vient de mourir (ISSA, HORONE), commissaire-Colonel de Saint-Cyr qui fut défenestré le 16 février 2014, mort de ses blessures le 8 mai 2015.
le chef d’Etat-Major de la Police Nationale, le Général Yassin Yabeh Galab (photo n°3) (ISSA, FOURLABA NIMISSAME SAHIB) qui fut pourtant son ami de 40 ans est mort dans des circonstances non encore élucidées.
le chef d’Etat-Major de la Gendarmerie, le Colonel Abdi Bogoreh sur la photo n°2 (ISSA , OURWEYNEH) fut tué de 6 balles dans son domicile à 5h du matin après que ses gardes de corps ont été contraint de rentrer dans leur caserne.
Le Colonel Omar Barreh (ISSA, SAAD MOUSSA) chef d’Etat major de la Défense fut assassiné dans un simulacre accident de circulation avec la complicité du commandant Youssouf Kayad Guelleh (devenu colonel depuis en guise de remerciement !) qui s’est refusé d’envoyer l’hélicoptère de secours.
Le capitaine Camus (ISSA FOURLABA) du Bataillon d’intervention rapide mort assassiné etc…la liste est longue et ces officiers sont tous non-Mamassanes (ils n’appartiennent pas au clan présidentiel) . Pour ce régime, il y a des bons issas et des mauvais issas alors que Monsieur Guelleh prétend défendre les intérêts issas.

À la lecture de ce bref article, le lecteur pressé va conclure qu’Ismaël Omar Guelleh favorise les Mamassanes. Cette lecture est erronée puisque le dictateur envisage d’entraîner dans sa folie l’ensemble de son clan Mamassane dont une partie vit d’ailleurs dans la misère tandis que l’autre partie ayant pris en otage le nom des Mamassanes pillent la richesse nationale.

L’idée qu’un AFAR ou un ISSA non-Mamassane accède au pouvoir présidentiel l’horripile car un tel scénario ruinerait tout ce qu’il a construit pendant 38 ans.

Ma crainte est que les Mamassanes de Djibouti deviennent à la chute du dictateur les MAREHANES de la République de Somalie...

Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple !

Vive le Peuple de Djibouti !

Vive le Burkina-Faso Libre !

Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

commentaires

Haut de page